Le patron de Samsung est de retour aux affaires

8.4.13

Lee Kun-Hee a fait un retour remarqué (et fébrile, au regard de sa démarche) dans la péninsule sud-coréenne. Des dizaines de reporteurs, micros tendus, attendaient devant la porte des arrivées à l'aéroport de Gimpo, à quelques encablures du centre de la capitale, Séoul. Après un long séjour hors de Corée (Lee passe ses hivers dans sa maison hawaïenne et se rend fréquemment à Tokyo pour les affaires), le retour de la plus grande fortune du pays laisse penser que le groupe Samsung pourrait bien connaître quelques mouvements dans les semaines qui viennent, comme cela fut le cas ces dernières années (nomination de Choi Gee-Sung au poste de vice-président du groupe en mai 2012 par exemple). 2013 marque les 20 ans du changement pour le chaebol, les 20 ans de la fameuse phrase du président Lee "Changez tout, sauf votre femme et vos enfants".

Vingt années pendant lesquelles Samsung se sera focalisé sur des secteurs moteurs de croissance : les puces, les batteries, les téléphones et les écrans. Lorsqu'en 2010, Lee Kun-Hee annonça que la majorité des produits de Samsung aurait disparu d'ici 2020, il aura fallu quelques semaines pour voir les salaires de l'exécutif du groupe coupés et le nombre des voyages d'affaires des employés diminué. Lors de son arrivée, Lee Kun-Hee a pris le temps de parler à la presse : "J'ai rencontré beaucoup de monde (lors de mon voyage) et j'ai passé beaucoup de temps à étudier les secteurs d'activités sur lesquels nous devons nous pencher. Ces trois mois sont passés trop vite". Pour de nombreux experts, cette petite phrase couplée à l'actualité du groupe annoncent plusieurs choses : un remaniement des cadres du groupe, un contrôle des prochains investissements, un compte rendu de l'état de la bataille avec Apple et une nouvelle approche quant à la question de la dépendance dans le secteur du mobile.

Un rendez-vous a été donné à la presse pour mercredi 10 avril afin de détailler ses idées. Le groupe, qui devrait enregistrer 46,21 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur le premier trimestre et 7,73 milliards de dollars de profits sur opération, prévoit, selon les spéculations, un investissement de 43,2 milliards de dollars sur 2013. Le second trimestre pourrait voir le groupe Samsung frôler la barre des 10 milliards de dollars de profit (9,68 selon les estimations). En tout cas, son arrivée en Corée fait plaisir aux internautes qui ont vu dans son retour la preuve qu'un conflit armée avec la Corée du Nord n'arrivera probablement pas. "Pourquoi l'homme le plus riche du pays viendrait en Corée à un moment où les tensions sont à leur plus haut niveau ?" s'interrogent les réseaux sociaux.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis