Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Un an de plus pour Bienvenue en Corée du Sud

01 avril

ÉDITORIAL - Le site encoreedusud.com fête aujourd'hui même ses quatre ans. Fondé en 2009, cette blague du premier avril survit, intéresse toujours plus de monde autour du globe, et entraîne sans cesse de nouvelles interactions via les réseaux sociaux sur tous les sujets liés à la Corée. Il faut dire qu'entre 2009 et 2013, la Corée du Sud a changé son image de marque au niveau international. Lorsque l'on prononce le mot "Corée", les Français ne pensent pas qu'à la Corée du Nord, mais sont désormais capables de citer des marques comme Samsung ou LG (parmi les leaders mondiaux de la téléphonie mobile), Hyundai ou Kia (parmi les seuls constructeurs à voir leurs ventes exploser en Europe quand les constructeurs européens sont à la peine), ou dans un autre registre, le nom du chanteur Psy ou pourquoi pas Fleur Pellerin, actuelle ministre déléguée aux PME, à l'innovation et à l'économie numérique, qui vient récemment de faire un tour dans son pays natal (pour la première fois). La Corée du Sud commence à être connue pour quelque chose, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent. Elle vit probablement ces mois-ci un passage décisif dans l'histoire de son image sur le plan international. Quand le français moyen pensait aux sushi, au sumo, à Tokyo, aux mangas ou au Yakuza lorsqu'il entendait le nom du "Japon", au nom de "Corée du Sud", il peut désormais répondre avec un champ lexical plus élaboré que "le dictateur Kim quelque chose" et la "Corée du Nord".

Bref. Revenons en à nos moutons. Le site a débuté sous la forme d'un projet personnel. Le but était dans un premier temps de tout simplement transmettre, à partir d'un maximum de sources possibles (française, anglaise, coréenne), une retranscription arrangée en français des informations portant sur la Corée (pour éviter la simple reprise et traduction latérale d'articles sans saveur). 24 000 visites après une première année sans aucune viralité recherchée sur les réseaux sociaux, puis 111 000 visites la deuxième année, 148 000 la troisième année et 124 000 pour l'année qui vient de s'écouler (avec des articles publiés par intermède entre octobre 2011 et décembre 2012). En quatre ans, le site a pris une certaine envergure qui m'a toujours poussé à poursuivre et à chercher un moyen d'aller au-delà de la simple plateforme d'information, sans pour autant y arriver (manque de temps, de volonté et/ou de solution rémunératrice pour palier le temps consacré). Se lever chaque matin un peu plus tôt que l'heure normale, décortiquer l'information locale, la "mâcher" et la "retranscrire" à ma façon pour offrir aux lecteurs un regard unique sur les thèmes qui font la Une de l'actualité sud-coréenne, tout cela par pur plaisir, ça a marché pendant un temps. Aujourd'hui, c'est plus une volonté de ne pas laisser mourir le site que de le développer qui me pousse à écrire de bon matin (malheureusement).

Du coup, c'est chaque année le même discours. La question du 1er avril (qui ne sent pas la friture) : Dois-je continuer ? Oui, certains me disent. Très bien, mais pourquoi ? Quel est mon intérêt ? Un loisir quelconque et bénévole ? Faut-il monétiser le site ? Étendre les ressources consacrées, embaucher du personnel (éditeur, designer, autres), en faire une Open Platform avec des contributions libres (au risque d'avoir des articles orientés sur des sujets peu intéressants) ou développer une offre complémentaire à l'information ? Une boutique en ligne, des services de conseils professionnels, une agence de voyage, etc. ? Ces questions trottent dans mon esprit depuis un certain temps mais il n'est pas facile de laisser tout tomber pour tenter cette aventure. Certes, le site me permet d'étendre le réseau d'amateurs de la Corée du Sud. Les presque 3 500 fans sur Facebook, 650 suiveurs sur Twitter et 350 abonnés à la Newsletter, ajoutés aux 600 visites en moyenne par jour avec les pics sur des sujets bien particulier (sexe, Corée du Nord, faits divers pour ne citer qu'eux) en sont la preuve. Ce quatrième anniversaire rime, encore cette année, avec un certain esprit dubitatif quant à la pérennité du site. Une décision sera en tout état de cause prise avant le cinquième anniversaire, puisque mon avenir se jouera avant la fin de cette année.

Je vous remercie encore une fois, vous, tous les lecteurs de Bienvenue en Corée du Sud, pour votre constant support, vos critiques (bonnes comme mauvaises, lorsqu'elles sont fondées), votre intérêt pour ce site et vos idées. Une nouvelle fois, je vous invite à me contacter si vous souhaitez vous aussi écrire sur ce site sur des sujets qui vous touchent en particulier.

Par Clément, 1er avril 2013, 22h04, Séoul

Vous pourriez aussi aimer

3 avis

  1. Bravo pour tout ce travail, en espérant que cela dure

    RépondreSupprimer
  2. Je ne peux pas te dire ce que tu dois choisir pour ta vie mais sache que, peut importe ton choix, ton site (que je lis régulièrement depuis plusieurs années) reste pour moi le site d'informations coréennes le plus intéressant du web français.

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ce site, j'espère que vous ou un autre continuera à l'alimenter! Bon courage et encore merci!

    RépondreSupprimer