Corée du Sud : la prostitution 2.0 mobile

14.3.12

Communication – La prostitution coréenne entre dans l’ère du 2.0 mobile. Les marchés des applications (Apple, Androïd, etc.) sont remplis de logiciels donnant accès à des mangas type hantai, des vidéos à caractères pornographiques ou encore des fonds d’écrans sexy. En Corée, la nouvelle mode est l’application pour « discuter au hasard ». Des « Random Chat » qui malheureusement se terminent souvent en sexe payant. Ces systèmes activent le GPS de votre smartphone et vous font discuter avec une personne (censée être présente sur le chat par hasard) qui (comme par hasard encore) habite à deux pas de chez vous. La discussion se transforme rapidement en rencontre puis en relation sexuelle payante. Les jeunes filles âgées d’une vingtaine d’années sont même fières de ce « service » qu’elles rendent, l’une d’entre elles ayant même été jusqu’à écrire sur son compte Twitter « je suis dévouée à vous servir à mi-temps, je suis à vous », un message qui a rapidement fait le buzz sur la toile.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis