16 sept. 2013

Les séniors, un marché d'avenir


Il n'y a pas à dire. Peu importe le pays, les plus de soixante ans (séniors) deviennent le groupe de consommateurs le plus puissant. Et la Corée du Sud ne fait plus exception. Depuis six ans, les séniors représentent la plus grande part du gâteau en termes d'actifs, juste devant les quadragénaires. En effet, encore en 2006, les quadragénaires détenaient 31.6% contre 27.5% pour les séniors. Aujourd'hui, le bureau national des statistiques annonce unn rapport de 26.6% contre 29.1%.

A fin juin 2013, les économies des séniors représentaient un total de 178 milliards d'euros (257 000 milliards de wons, dépôt sur compte bancaire), soit une augmentation en trois ans de +9.7%. Sur la même période, le capital des moins de soixante ans n'a augmenté que de 1.2%. Alors que les séniors ne représentent que 20% de la population sud-coréenne, leurs économies comptent pour 34.8% du montant total de l'argent déposé en banque dans le pays.

En quatre ans, les consommateurs de plus de soixante ans ont quasiment doublé dans les grands magasins. Chez Lotte Department Stores par exemple, ils sont passés de 56 000 en 2008 à 102 000 l'an passé avec des dépenses annuelles moyennes qui sont passés de 6,2 millions de wons à 7,5 millions de wons en 2012.

Et la tendance montre que les "vieux" s'habillent "jeune" ; Shinsegae Department Store remarque ainsi que le grroupe de consommateurs des plus de soixante ans se rendant dans les magasins de style jeune-casual a augmenté de 30% par rapport à 2007. Les achats de jeans pour cette catégorie de clientèle ont par exemple pris +20% sur cette période. Idem chez Lotte pour qui les marques comme Zara ou Uniqlo cartonnent (+30% pour les séniors en termes de ventes).

Niveau digital, les séniors s'habituent de plus en plus au nouvel technologie. Dans ce pays d'early-adopter où le taux de renouvellement de produits high-tech est extrêmement élevé (taux de remplacement de téléphones mobiles le plus haut de l'OCDE à 28%), le taux de plus de soixante ans détenant un smartphone est passé de 4.6% en 2011 à 35.9% en 2012. Un chiffre qui ne cesse évidemment pas de croître. Le nombre de séniors utilisant l'application KakaoTalk (messagerie instantanée), la plus utilisée en Corée du Sud, a doublé l'an dernier pour atteindre 200 000 personnes. 24.4% des séniors sont sur Internet (mai 2012, 33.2% des hommes et 17.7% des femmes), 5 points de pourcentage de plus qu'en 2008.

La réussite dans l'art et le spectacle tient également dans le goût des séniors. En particulier dans le cinéma, les spécialistes de cette industrie affirmant que l'attraction des plus de soixante ans est quasi-nécessaire pour passer la barre des 10 millions de spectateurs en Corée du Sud. Le carton de cette année "Miracle in Cell No.7" (12,9 millions de spectateurs, sortie en janvier 2013) aurait attiré 20% des séniors coréens.

Et que dire de l'industrie des voyages. Si les séniors restaient sur des voyages à proximité (Japon, Chine, Philippines, Thaïlande), ils osent de plus en plus les destinations lointaines (Europe de l'Ouest, du Nord et de l'Est, Canada, USA). Le programme de la chaîne câblée tVn qui envoie quatre acteurs de films séniors (69 à 78 ans) avec leurs sac à dos en Europe puis à Taiwan cartonne.

Les plus de 65 ans occupaient 11.8% de la population en 2012 (contre 15.1% pour les 0-14 ans). Selon les estimations, la Corée du Sud commencera à vieillir très prochainement, les séniors prenant le pas sur les plus jeunes générations. Selon le bureau national des statistiques, les plus de 65 ans passeront à 15.7% de la population en 2020 (contre 13.2% pour les 0-14 ans), puis 24.3% en 2030 (12.6,% pour les 0-14 ans) 32.3% en 2040 (11.2% pour les 0-14 ans) et 37.4% en 2050 (9.9% pour les 0-14 ans). En 2012, 6,2 personnes actives (entre 15 et 64 ans) supportaient une personne inactive. en 2017, ce ratio passera à 5,2 avant de s'écrouler à 2,6.

4 avis:

  1. les sources... les sources!!! c'est bien beau de balancer des chiffres mais un bon journaliste cite ses sources

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas un journaliste donc il fait ce qu'il veut... Mais de toute façon il les a cité (bureau national des stat) après si tu veux un lien ou un scan du journal, c'est absolument pas pertinent vu que la majorité des gens qui viennent ici ne parlent pas Coréen mais si tu le maîtrises, tu peux aisément retrouver ses sources sur le net

      Supprimer
  2. @Anonyme (17 septembre) : qui a dit que j'étais "bon" et en plus "journaliste" ? j'informe à ma façon avec ce que je trouve, ce que je déduis (par la logique), ce qu'il me semble intéressant de transmettre aux personnes ne souhaitant pas perdre de temps à chercher et traiter l'information disponible en masse sur Internet. Apparemment, cette façon de traiter l'info plait (cf. statistiques du site). Après, à chacun d'aller plus loin s'il le souhaite...

    @Anonyme (19 septembre) : merci pour votre réponse qui complète la mienne.

    RépondreSupprimer
  3. Il pourrait être intéressant, en effet, que vous mettiez en fin d'article quelques liens vers vos principales sources même si elles sont en Coréen, pour ceux qui veulent approfondir le sujet.
    Bien a vous et continuez.

    RépondreSupprimer