Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les règles de conduite remises en question

08 février


En 2016, 220 917 accidents de la route étaient recensés en Corée du Sud (-4.8% par rapport à 2015). L'année dernière, 4 191 personnes sont décédées suite à un accident de la route. Près de la moitié (40%) se sont passés sur des petites routes de quartier et les passages piétons. Bien loin de l'objectif fixé par le ministère de l'intérieur de 3 000 accidents mortels maximum par an. Le gouvernement sud-coréen souhaite par conséquent agir de manière efficace en visant le cap des 2 000 décès sur les routes. Et les premiers visés sont bien entendu les conducteurs, les piétons étant malheureusement trop souvent les victimes.

Une série de mesure a ainsi été présentée avec en premier lieu, l'alcoolisme. Le taux d'alcoolémie minimal aujourd'hui de 0.05% devrait rapidement être revu à 0.03%. Autrement dit, un simple verre de soju suffira pour vous retirer votre permis de conduire si vous prenez le volant. Pour les chauffeurs de taxi, un accident avec un taux d'alcoolémie détecté sera synonyme d'un retrait de licence immédiat. Des amendes pour les cyclistes conduisant sous l'emprise de l'alcool et dans l'année, de nouvelles règles verront le jour pour les propriétaires de trottinettes électriques, hoverboards et autres gyroroues.

Deuxième mesure, la vitesse. Les centres villes de la péninsule devraient voir la vitesse maximale être réduire de 10km/h, soit de 60 à 50km/h. Dans les complexes d'appartements et les petits villages où il y a plus de piétons que de voitures, la vitesse sera réduire comme devant les écoles, à hauteur de 30km/h. Des projets pilotes ont été menés avec succès à Séoul et Sejong. Les personnes âgées de plus de 75 ans devront renouveler leur permis tous les 3 ans, au lieu des 5 ans actuellement.

Concernant les passages piétons, grande nouvelle : les conducteurs devront s'arrêter avant chaque passage même en l'absence de feu tricolore. Cela fera probablement sourire tant les passages piétons ne sont pas respectés, tout comme les feux tricolores. Difficile d'imaginer un conducteur sud-coréen s'arrêter pour laisser passer des piétons. En Corée, la règle veut que le plus gros soit prioritaire. Autrement dit, si un bus vous coupe la route, vous le laissez passer. Le piéton est le dernier sur la liste.


Au niveau des contraventions, le parking illégal ne vaudra plus 40,000 wons mais le double, 80,000 wons. Désormais, la police pourra également immobiliser les roues des véhicules avec des sabots. Et pour protéger les enfants, différentes mesures ont été pensées : développement des zones de protection des enfants (de 16 355 à 18 155), géolocalisation obligatoire des bus scolaires auprès des services de police. Les passagers des bus scolaires seront également obligés de boucler leur ceinture de sécurité. Les conducteurs auront des examens plus difficiles ; une liste de qualifications supplémentaires sera annoncée plus tard dans l'année.


Vous pourriez aussi aimer

0 avis