Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Guerre contre les gobelets à Séoul

06 août



Avec près de 20 000 cafés en Corée du Sud et un marché du café qui a triplé en valeur sur une décennie à 10,8 milliards de dollars, ce ne sont pas moins de 26,5 milliards de tasses de café qui ont été servies en 2017, avec une moyenne de 512 cafés par habitant. Lorsque l'on se balade dans les rues de la capitale, il n'est pas rare de voir ici et là des gobelets en carton ou plastique déposés sur des poubelles, dans un escalier, dans un parterre de fleurs, ou tout simplement dans le caniveau. Après le déjeuner, la majeure partie des employés de bureau file prendre une boisson en "take-out" (à emporter) ou dans un café qui leur sera servie dans un gobelet jetable.


Une enquête menée le 4 décembre dernier par le ministère de l'environnement auprès de 2 005 personnes prouvaient bien que la population se sentait aussi concernée : 78.6% jugeait que l'augmentation des gobelets jetables était un problème sérieux contre 3.6% ayant un avis contraire. Plusieurs idées sont alors venues comme faire payer plus cher de 50 à 100 wons (40 à 80 centimes) les boissons à emporter et rembourser lorsque le gobelet est ramené vide. Mais ce ne sont que des idées. Entre 2009 et 2015, la vente de gobelets jetables a augmenté de 55% à 672 millions d'unités. Parallèlement, le nombre de gobelets jetés dans les cafés a chuté de 77.8% à 68.9% sur la même période, selon ;e Réseau Environnemental des Femmes en Corée (KWEN). 


Du coup, depuis le 1er août 2018, il est désormais interdit de se faire servir une boisson dans un gobelet jetable dans un café, hormis lorsque l'on commande une boisson à emporter.  Le gouvernement métropolitain de Séoul a décidé d'appliquer cette nouvelle loi rapidement en lançant une inspection locale dans plusieurs cafés du côté de Jongno-gu, au coeur de la capitale. Et si aucune amende n'a été donnée, il apparaît un certain nombre de situations conflictuelles : se faire servir un café dans un gobelet jetable pour l'emporter mais commencer à boire en s'asseyant dans le café (ce qui est interdit) ou bien se faire servir un café dans un mug en céramique mais devoir quitter le café plus tôt que prévu sans pouvoir terminer sa boisson. 


Pour les Coréens, le temps d'adaptation a cependant été rapide. Nombreux amènent leur propre tumbler au café pour s'y faire servir leur boisson. Certains cafés offrent même des réductions dans ce cas pouvant aller jusqu'à 300 wons sur une boisson. Lock&Lock, une société locale de contenants plastiques, a vu ses ventes de tumbler augmenter de 73.6% en juin par rapport à juin 2017. Le ministère de la santé a choisi d'interdire les gobelets jetables au sein de son établissement à partir de juillet. Le ministère des affaires étrangères a lui préféré offrir à chacun de ses employés des tumblers fin juin. Starbucks Korea, qui détient près d'un quart des parts de marché des cafés en Corée, n'a pas vu ses ventes de mugs et tumblers évoluer, mais le nombre de clients venant avec leur propre contenant a augmenté : sur juin et juillet, 1,2 million de clients ont ainsi reçu une réduction chez Starbucks pour être venus avec leur propre tumbler. 

Vous pourriez aussi aimer

0 avis