Les trois K qui boostent les exportations coréennes

27 février


Pour caractériser un secteur en particulier en Corée du Sud, rien de plus simple : il suffit d'apposer la lettre K devant. Une identification qui rend tout plus simple, surtout pour la clientèle étrangère. Que ce soit la K-pop (musique populaire coréenne), les K-drama (feuilletons coréens), la K-fashion (la mode coréenne), la K-beauty (le marché des cosmétiques coréen) ou encore la K-food (la nourriture coréenne), tous permettent d'identifier la Corée derrière un marché, une tendance. Simple et à la fois moins réducteur que le terme Hallyu (vague coréenne) utilisé ces 20 dernières années.

Et parmi tous les K qui composent l'industrie coréenne, il y en a trois qui font vibrer le secteur des exportations de produits et contenus coréens. La K-pop, comme tout le monde l'aura deviné avec comme nouvelle tête d'affiche le groupe BTS qui lance sa tournée mondiale Love Yourself: Speak Yourself, avec huit dates dans des stades à travers le monde dont une au Stade de France le 7 juin 2019 (mise en vente des billets le vendredi 1er mars à 9h, heure française).

 BT21 BTS Kpop

Le deuxième, c'est la K-beauty avec une présence croissante des produits cosmétiques dans les boutiques spécialisées françaises comme Sephora mais aussi en ligne comme sur notre plateforme Shopping en Corée du Sud.

Et enfin, la K-Fashion avec de plus en plus de créateurs qui gagnent en reconnaissance sur les défilés à New York, Paris ou Milan et s'affichent de plus en plus comme avec le 10Soul Project, un pop-up store au coeur des Galeries Lafayette à Paris jusqu'au 18 mars (article partagé via Facebook sur le Groupe France-Corée). Pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez lire également notre article Après la K-Beauty, les touristes se tournent vers la K-Fashion.

Et selon les services de douane coréens, tous les produits issus de ces trois K (musique, beauté et mode) ont tout simplement cartonné sur les plateformes e-commerce tournées vers l'export. Entre 2017 et 2018, les ventes ont augmenté de 25% pour atteindre un montant considérable : 3,25 milliards de dollars.


En volume, c'est également un sursaut de 36% par rapport à l'année précédente pour un total de 9,61 millions de colis envoyés ! Des résultats bien au-dessus de la croissance ralentie des exportations sud-coréennes à 5% l'an dernier.

La raison de ce succès réside dans plusieurs facteurs : le premier, c'est BTS. Le groupe K-pop a tout simplement submergé la scène musicale internationale l'année dernière, finissant par tenir un discours au siège des Nations Unies ou encore en faisant la couverture du magazine Times.


La deuxième raison tient dans le fait que la Corée du Sud a simplifié la procédure de ventes en ligne et le troisième facteur est tout simplement la stratégie agressive des marques en termes de marketing intégré avec, en plus des plateformes e-commerce, des boutiques à l'étranger.

Les exportations dans ces trois K sont majoritairement des produits de mode et des produits de soins et de beauté. Selon le bureau des douanes, c'est 69% des exportations. Les ventes en ligne de produits de mode ont explosé avec un bond de +162% par rapport à 2017 tandis que la cosmétique a retrouvé son niveau d'avant 2017 avec une croissance de +43% après une année catastrophique dû aux tensions diplomatiques entre la Chine et la Corée du Sud.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis