Corée du Sud : plus de 10 millions d’actives

26.1.12

Emploi – C’est une première. Le nombre de femmes travaillant dans la péninsule sud-coréenne a dépassé la barre symbolique des dix millions en 2011 (10,09 millions plus précisément, soit une hausse de +1.8% par rapport à 2010). Un chiffre encore bien en-dessous des 14,15 millions d’hommes actifs. Le nombre des femmes quinquagénaires ou plus âgées dépassent cependant le nombre des jeunes femmes âgées d’une vingtaine d’années à en croire les données enregistrées par le ministère de la stratégie et des finances et du bureau des statistiques. Avec 5,1 millions de femmes en 1978, le nombre de femmes actives a franchi les paliers progressivement avec la barre des 7 millions franchie en 1989, des 8 millions en 1994 et des 9 millions en 2009. L’explication de cette forte croissance est simple : les femmes de plus de 15 ans sont passées de 18,86 millions en 2001 à 20,98 millions en 2011.

Si le gouvernement peut se féliciter de la mise en place d’aides pour l’éducation des enfants qui permettent aux femmes de poursuivre plus facilement leur activité professionnel, ce chiffre montre également que les femmes sont de plus en plus souvent obligées de s’investir dans la vie active pour des problèmes financiers, le coût de la vie et l’endettement des foyers étant de plus en plus élevés en Corée du Sud. C’est simple, le nombre de femmes actives de plus de 50 ans a encore augmenté l’an dernier de +6.8% pour atteindre 2,05 millions alors que les jeunes dans leur vingtaine ne représentaient en 2011 que 1,92 million de personnes, soit une chute de 1.4%.

L’emploi des sexagénaires a également augmenté de +5% à 1,19 million. A moyen terme, les experts estiment que la courbe va continuer à monter progressivement (sans bond surprenant cependant) mais que cette année sera un cap, car la crise économique qui frappe le globe devrait pousser vers la sortie de nombreuses femmes. En effet, le nombre de femmes actives a chuté lors de la crise financière de 1998, durant la crise des cartes de crédit en 2003 et durant la crise financière de 2009.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis