Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Scandale sexuel chez les politiciens sud-coréens

22 mars

C'est LE scandale politique de ce début d'année. Une poignée de responsables politiques de haut-niveau influents (anciennement en poste dans des sous-ministères) ainsi que l'un des patrons d'un hôpital de Séoul sont au coeur d'une affaire qui devrait secouer les arcanes du gouvernement. En cause, un homme de 51 ans, dénommé Yun, courtier dans l'industrie de la construction, qui aurait recruté dix jeunes femmes (dont une femme mariée, une femme d'affaire et une musicienne) afin d'offrir des services d'ordre sexuel à cinq ou six personnes en échange de faveurs dans le cadre de ses affaires. Selon les médias locaux, une vidéo montrant les ébats sexuels des politiciens dans la villa de luxe de Yun, situé à Wonju (province de Gangwon), existerait.

Une femme dénommée Kwon serait à l'origine de l'affaire après avoir trouvé une série de CD-Roms dans une voiture de Yun. Selon les autorités, elle attendrait toujours de recevoir ses 1,5 milliards de wons prêtés au même Yun et elle l'aurait menacé de diffuser une vidéo la montrant en train de se faire violer après avoir été droguée. Yun aurait selon certaines sources haut-placées menacé de diffuser la vidéo si aucun support ne lui était apporté pour gagner les appels d'offres en cours dans le cadre de projets de construction. Le quinquagénaire est d'ores et déjà convoqué par la police et les femmes sont actuellement recherchées pour être interrogées sur les faits en question. La police souhaite mettre la main sur cette vidéo. Le parti au pouvoir a quant à lui demandé aux autorités d'investiguer en profondeur cette affaire. Les médias rapportent que Yun n'en serait pas à son premier coup d'essai. De nombreuses "sessions karaoké" auraient ainsi eu lieu dans sa villa entre 2008 et 2011 avec des actrices et des chanteuses coréennes. 

Vous pourriez aussi aimer

0 avis