Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (1/3)

28 février

Corée du Nord – Suite aux événements qui se déroulent en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, des groupes civiques sud-coréens se sont réunis à la zone démilitarisée séparant les deux Corée afin d’y faire s’envoler des ballons remplis de tracts destinés à informer les nord-coréens de la situation géopolitique actuelle dans le monde et les pousser à se révolter de la même manière, une propagande qui ne plaît pas à Pyongyang qui, lors des informations du soir dimanche, a annoncé que le gouvernement n’hésiterait pas à renouveler une attaque sur la péninsule Sud et plus particulièrement sur Séoul, les opérations conjointes entre le Sud et les Etats-Unis prévus prochainement n’arrangeant pas la donne.
Société – La police du quartier de Nambu à Busan, deuxième ville du pays, a mis la main sur quatre jeunes dont deux ont été arrêtés pour avoir kidnappé une jeune collégienne, les jeunes ayant donné rendez-vous à leur ami sur une aire de jeux le 14 février, dans l’après-midi, avant de la molester, de lui faire boire de l’alcool et de l’abandonner dans 7cm de neige dans une cour arrière.
Énergie – Les manifestations du Moyen-Orient commencent à se faire ressentir dans la péninsule qui voit les prix du pétrole s’envoler, poussant le gouvernement à restreindre l’utilisation d’électricité et inciter aux déplacements en transports en commun, le niveau d’alerte passant aujourd’hui de « concernant » à « prudent », le prix du baril étant au-dessus des 100 dollars pour le cinquième jour consécutif, les néons des appartements, des stations-services ou encore des banques devant être éteints après minuit.
Télévision – La chaîne MBC qui a modernisé les informations de 8h en nommant un journaliste de terrain en tant que présentateur, n’a pas tardé à être suivi par la chaîne concurrente SBS qui a lancé deux nouveaux journalistes pour le prime-time du dimanche soir, à savoir Kim Sung-Joon et Park Sun-Young, qui, à partir du 21 mars, présenteront les informations tous les jours de la semaine.

Vous pourriez aussi aimer

2 avis

  1. Ca craint qu'il faille que le prix du petrole augmente pour que les gens pensent a eteindre les lumieres. Je sais pas ca me parait logique moi !

    RépondreSupprimer
  2. Très bons articles, encore une fois, merci!
    Juste deux petites remarques:
    "concerning" en anglais (dans le sens du texte), ça ne se traduit pas par "concernant"...
    "concernant" en français, c'est: "qui a un rapport avec"
    Un traduction plus appropriée serait par exemple: "préoccupant"
    Et dans un billet précédant: un nord-coréen dit "donnez nous du feu". Peut-être "불 줘!" (je suis pas sûr). À mon avis, en français, ça donnerait plutôt, donnez nous de la lumière, ou donnez-nous de l'électricité... (Ce ne sont pas des hommes des cavernes!)
    En français, aussi on utilise beaucoup de vocabulaire du feu pour parler de la lumière électrique: "éteindre/allumer la lumière".

    RépondreSupprimer