Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Corée du Sud : Où en est la robotique coréenne ?

29 février

Technologie – 1,77 milliards de dollars. Voici le montant généré par la production de robots en 2011 en Corée du Sud. Dans la péninsule, environ 200 entreprises locales spécialisées dans la robotique sont recensées par le ministère de l’économie et du savoir. Une production en hausse de +12% par rapport en 2010 et de +240% par rapport à 2008, prouvant la volonté du pays du matin calme de devenir un des leaders mondiaux dans ce secteur, un marché encore dominé par le Japon, l’Allemagne et les Etats-Unis. Ces chiffres confirment également la réussite complète du plan gouvernemental mis en place l’an dernier et destiné à faire de la robotique un moteur de croissance de la Corée. 15 milliards de wons ont ainsi été injectés par sept ministères différents afin de pousser des développements pour des secteurs tels que l’éducation, l’agriculture, la défense ou encore la santé. Depuis 2002, 75 milliards de wons sont sortis des poches du gouvernement.

Sur 2011, plusieurs projets ont retenu l’attention. Parmi eux, l’accord entre Ilshim Global en août et les sociétés Ezicom en France et Euroboats en Allemagne pour un contrat de 20 000 robots nettoyeurs de vitre, ou encore le projet de Curexo, une start-up sud-coréenne qui devrait ajouter 3,53 milliards de wons à son résultat des ventes pour des équipements de robotique high-tech destinés à des hôpitaux en Corée du Sud et en Inde. Yujin Robot, Gaha et ED poursuivent par ailleurs leur développement dans le robot d’éducation et de santé avec de nouveaux clients à l’exportation (Finlande, Nouvelle-Zélande, Danemark). Ces exemples, le ministère veut les démultiplier aussi vite que possible et n’hésitera à sélectionner de nouveaux développeurs locaux. D’ici 2018, le marché mondial de la robotique devrait atteindre les 100 milliards de dollars selon les experts, soit presque vingt fois plus que le niveau de 2010 (5,7 milliards de dollars).

La Corée est perçue comme l’un des marchés les plus prometteurs, avec la Chine et les pays de l’ASEAN. Le Pays du Matin Calme a multiplié ses ventes de robots par trois entre 2009 et 2010 avec 23 500 produits (ventes domestiques et globales), un résultat poussé par des investissements massifs dans l’électronique et les moteurs de véhicules à en croire la fédération internationale de robotique. A en croire les agences spécialisées sur ce secteur, l’industrie de la robotique aurait déjà permis de créer 5 millions d’emplois à travers le monde ! Les 30 milliards de wons qui seront dépensés d’ici à 2017 par le gouvernement sur le développement, la commercialisation, la normalisation et le marketing des robots n’est vraisemblablement pas de l’argent dépensé en l’air…

Vous pourriez aussi aimer

0 avis