Draguer sous les yeux de Bouddha

20.8.13

C'est la dernière tendance à la mode pour trouver l'âme soeur. La "Fête des hommes et femmes célibataires" n'est pas le nom de la prochaine soirée d'un club branché de Séoul, mais tout simplement un événement mensuel proposé dans le temple bouddhiste de Heungguksa, du côté de Goyang dans la province de Gyeonggi (banlieue de Séoul). Le concept est simple : tous les troisièmes samedi de chaque mois, dix hommes et dix femmes célibataires sont invités à passer la soirée et la nuit dans le temple. Les participants sont divisés en dix couples et passent la soirée à se découvrir l'un l'autre, tout en composant différents objets comme des lampions ou des fleurs de lotus en papier. L'opportunité pour les plus jeunes de redécouvrir la culture ancestrale de la Corée et de se rapprocher de la religion bouddhiste (23.2% en Corée contre 26.3% de chrétiens). À Heungguksa, il n'est point question de repas pseudo-italien autour d'une bouteille de rouge chilien (repas typique des soirées romantiques entre jeunes couples coréens de Séoul).

Dans ce temple, les célibataires dégustent des mets traditionnels autour desquels ils peuvent commencer à faire connaissance avec leur conjoint d'un soir (ou plus). Lors de ces soirées, le temple en profite pour inviter les célibataires à pratiquer les 108 prières (108 représente le mala, un collier composé de 108 perles représentant les 108 épreuves subies Bouddha pour atteindre l'illumination ainsi que les 108 noms du Bouddha ou encore les 108 passions que doit surmonter le fidèle afin de se rapprocher de son idéal de méditation et d'ascétisme). Un véritable succès puisque le temple compte des dizaines de demande d'inscription pour seulement 20 places.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis