Les papy-boomers ne veulent pas prendre leur retraite

14.8.13

Pour la première fois dans l'histoire de la Corée, la barre des 35% est dépassée. En effet, selon une étude menée par le bureau des statistiques, l'association coréenne des investissements financiers et le conseil d'évaluation coréen, 35.6% des personnes actives en Corée du Sud ont plus de 50 ans, soit 9,3 millions d'actifs (sur les 26.2 millions dénombrés dans le pays). Les 35% sont dépassés depuis le mois d'avril (35,2%) et le chiffre ne cesse de grimper : 35.5% en mai et 35.6% en juin. Bien loin des 24% enregistrés il y a une décennie de cela (+11,6 points depuis 2003). Les 30% étaient dépassés en mars 2010 (30.5%). Si l'on prend uniquement les plus de 60 ans, ceux-ci représentent 13.6% des personnes actives. Un record. +3,8 points par rapport à 2003. L'âge de la retraite passera à 60 ans à partir de 2016 dans les sociétés de plus de 300 employés, suite à un amendement voté à l'Assemblée Nationale le 28 avril dernier.

Dans le privé, l'âge moyen de la retraite est de 57.16 ans (de nombreux départs en pré-retraite sont enregistrés autour de 53 ans). L'âge de la retraite ne signifie cependant pas grand chose puisqu'en 2011, la Corée était le premier pays de l'OCDE en termes de pourcentage de citoyens âgés de 65 à 69 ans étant encore actifs. 41% seraient actifs dans le secteur ouvrier, soit plus du double de la moyenne des 32 pays de l'OCDE (18.5%). Avec un système de retraite peu adapté (priorité du gouvernement de la nouvelle présidente Park Geun-Hye), les papy-boomers risquent de prendre le pas rapidement sur les jeunes actifs coréens, ce qui n'arrangera pas les affaires des jeunes en recherche de travail (taux de chômage de 9.6% chez les 15-24 ans, pour un taux de chômage national de 3.1%).

Vous pourriez aussi aimer

1 avis

  1. C ski ma attiré le + : "les papy-boomers risquent de prendre le pas rapidement sur les jeunes actifs coréens, ce qui n'arrangera pas les affaires des jeunes en recherche de travail "

    RépondreSupprimer