Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 3 décembre 2009 en Corée du Sud

03 décembre

Télécom : KT n'est pas très smart
Lee Seok-Chae, président de Korea Telecom (et dont son l’influence sur le gouvernement n’est pas inconnue de part ses passages successifs au ministère de l’économie et des finances, au ministère de l’information et de la communication ou encore au secrétariat présidentiel pour l’économie ce qui lui permet de faire pression sur le leader SK Telecom ...mais c'est encore un autre sujet),
aurait-il un problème avec les étrangers en Corée ? Alors que KT, deuxième opérateur sud-coréen, peut se targuer d’être l’unique distributeur de l’iPhone en Corée du Sud depuis le 28 novembre, son image auprès de la communauté étrangère qui représente tout de même plus d’un million de personnes n’est pas prête de s’arranger. Surtout que c’est un peu cette communauté qui a fait naître une certaine effervescence avant le lancement du produit attendu depuis près d’un et demi sur le marché coréen. A peine cinq jours seulement après sa sortie, 70 000 appareils avaient été précommandés sur la toile. Première tâche au tableau, les inscriptions n’étaient possibles que pour les Coréens. La moindre des choses aurait été, semble-t-il, de laisser un accès à tous les « citoyens » coréens, immigrés compris. Le deuxième point concerne la distribution. Si l’iPhone devait être officiellement disponible en boutique le lundi 30 novembre, de nombreux étrangers se sont vus refuser l’achat. La première raison était le manque de stock dans certaines boutiques, vue le nombre de précommandes enregistrées. Compréhensible. Mais le deuxième point, qui n’est pas des moindre, est tel que l’appareil, s’il est disponible en boutique, ne peut être vendu à un étranger n’ayant pas un visa dont la durée est d’au moins trois ans, c'est-à-dire environ 1% de la population immigrée. Même des investisseurs présents depuis près de 10 ans n’y ont donc pas accès. Seule solution, passer par un intemédiaire coréen... pas très malin ! L’attitude de KT parait vraiment choquante, bien loin de SK Telecom qui prend certaines dispositions pour tenter de faciliter l’accès à la télécommunication pour les étrangers. A quoi joue KT ? L’iPhone n’est-il qu’un produit d’appel sans intérêt pour dynamiser le marché des smart-phone et ainsi propulser les nouveaux services « triple réseaux » l’an prochain, comme sur le SHOW Omnia de Samsung Electronics ?

Écologie : La DMZ à la mode
La zone démilitarisée sur le 38e parallèle séparant les deux Corées jouera désormais un nouveau rôle pour le pays du matin calme. Le gouvernement souhaite en
faire le centre des coopérations intercoréennes, un lieu de paix internationale et une zone sensible à la protection de l’environnement. L’annonce faite hier par le ministère de la sécurité et de l’administration publique lors du comité présidentiel pour le développement régional ne surprend pas tellement. La publicité pour la bouteille d’eau « DMZ 2km » sur les écrans depuis une dizaine de jours annonçait déjà un changement de regard sur cette zone à la fois si militairement gardée et si prisée des touristes étrangers. Dans ce parc écologique de 907km carré entouré de barbelés et de forces armées de part et d’autre de la frontière, le gouvernement a identifié plus de 3 000 espèces rares d’animaux et de plantes. Pour le côté « paix » de la zone, le gouvernement compte construire un « parc de la paix » et organiser des conférences sur la paix pour les Nations Unies ainsi que la création d’une université spécialisée sur la paix internationale. Pour tout ce qui est « business », les industries spécialisés sur les composants high-tech d’écran, les nouveaux matériaux et les énergies renouvelables seront visées et poussées à créer leurs infrastructures dans la DMZ. 495km de pistes cyclables vont être aménagés par ailleurs.

Corée du Nord : Et le Nord se réveilla
Entre distribuer des jeans en Suède dessinés en Co
rée du Nord portant l’inscription « Made in North Korea » et réformer toute la politique monétaire du pays en modifiant la devise nationale, la dictature du « Cher Leader » commencerait-elle à se réveiller ? Concernant la réforme de la monnaie nationale, les nations étrangères sont assez surprises de la non-communication vers l’extérieur de la part des médias locaux. D’après la Chine et des sources sur place, les médias auraient d’ores et déjà procédé à une troisième diffusion de programme à la télévision et à la radio pour annoncer ce changement de politique monétaire aux populations dans les villes et les campagnes du pays. Le but de ce changement de valeur de la monnaie servirait à taclé l’inflation et freiner les négociations sur le marché des échanges. D’après les informations diffusées, la population ne pourrait détenir dans chaque foyer qu’un montant maximal de 100,000 wons. Côté blue-jean, la Corée du Nord a sortie sous la marque « Noko » (NOrth KOrea ?) des jeans vendus pour 1 500 couronnes suédoises (215 dollars) dans les magasins PUB de Stockholm, entre Guess et autre Levi’s. La Corée du Nord deviendrait-elle tendance ? Pas si idiot dans ce monde où tout marche à l’envers...

Industrie : Pas plus d’un syndicat
Les multinationales sont fermes. Il est hors de questions de voi
r plus d’un syndicat agir dans leur société. L’enquête menée par la Chambre de commerce et d’industrie coréenne (KCCI) sur 300 entreprises internationales rapporte que 71.3% n’approuvent pas la démultiplication des syndicats. Il faut dire que l’image des unions syndicales n’est pas en leur faveur. Entre des grèves interminables et violentes (Sanggyong par exemple), ou encore massive (les chemins de fer depuis une semaine), les syndicats sont souvent qualifiés d’organisations irrationnelles et trop militantes. Lee Myung-Bak a pour le coup bien cerné l’avis des investisseurs étrangers et comptent bien changer la donne pour attirer toujours plus d’investisseurs. Pour 75.7% d’entre eux, la relation avec les syndicats est un choix décisif quant à la possible implantation d’une structure. Le taux qui reste cependant consternant, c’est de s’apercevoir que 85% des multinationales estiment que les unions syndicales préfèrent aller au combat que de chercher des solutions conciliantes. Le gouvernement devrait donc se pencher prochainement sur des réformes des syndicats, à en croire la KCCI, aussi bien pour faciliter les multinationales présentes que pour attirer de nouveaux investissements étrangers.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Finance : Pour la première fois de son histoire, la Corée du Sud a enregistré des réserves de change supérieures à 270 milliards de dollars lors du mois de novembre, du à l’affaiblissement de la valeur du dollar provoquant une augmentation de la valeur des actifs libellés dans d’autres monnaies étrangères.
Technologies : KT Corp. a mis au point un système de télécommande sur certains téléphones portables pour l’IPTV basée sur le service QOOK, permettant d’éteindre ou d’allumer, de changer de chaîne et limi
ter l’accès aux enfants si nécessaire.
Débat : La sélection de la jeune lycéenne Choi Eun-Jung (18) pour paraître dans l’album photo « Kind Glamour » publié par Applemilk Communications fait débat sur la toile, dénonçant l’utilisation d’une jeune fille pour faire des photos sexuellement suggestives.
Juridique : Tout acte de pédophilie ne sera pas condamné de la peine de mort mais d’une dé
tention maximum de 50 ans, bien au-delà du régime actuel qui impose 15 ans de détention voire 22 ans et six mois dans certaines conditions.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis