Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

le 1er décembre 2009 en Corée du Sud

01 décembre

Société : Devenez grand !
Ce n’est pas nouveau, le syndrome de la « petitesse » est souvent un problème dans les sociétés asiatiques. Alors oui, le côté historique de « être plus grand que le voisin » ou « boire du lait pour grandir » a toujours existé en Chine, en Corée et au Japon. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir, lors de la sortie de statistiques sur le physique des populations (poids, taille, etc.), des campagnes de publicités de la part du gouvernement chinois pour inciter
le peuple à boire du lait pour ainsi espérer dépasser son grand rival japonais. Mais le « temps du lait » est révolu. Pour les "losers" (comme décrit lors d'un show télévisée il y a quelques années), place à la chirurgie. Le phénomène explose dans la péninsule avec des docteurs et praticiens qui multiplient les opérations pour les adultes de taille inférieure à la moyenne. Mais pourquoi tant de honte ? Tout simplement parce que la taille est le premier critère de sélection chez les femmes en recherche d’hommes. Sur une enquête menée auprès de 2 550 personnes, 73.8% des femmes vont dans ce sens pour la sélection d’un partenaire. La taille idéale tourne autour de 1m80. Nombreux sont les jeunes parents qui aujourd’hui envoient leurs enfants dans des centres pour déclencher une poussée soudaine de croissance. Les solutions : vitamines et décoctions pour stimuler les hormones de croissance. Une demande existe et des dizaines de business s’installent sur ce créneau. A 2 500 dollars le « shoot » d’hormones de croissance et jusqu’à 21 000 dollars pour des traitements aux herbes médicinales, des sessions de massage et de l’acupuncture. D’après les statistiques, les parents souhaitent voir leur fils atteindre 1m80 pour une moyenne nationale de 1m73, et voir leur fille mesurer 1m66 pour une moyenne actuelle de 1m60. Jusqu’où les Coréens suivront la mode ?

Télécom : Le premier téléphone « 3W »
C’est une première mondiale
et elle vient de l’opérateur de télécommunications KT Corp. Non, ce n’est pas l’iPhone qui fait la une de KT aujourd’hui mais le lancement du Samsung SPH-M8400, baptisé SHOW Omnia, qui combine en son sein trois technologies de réseau Internet sans-fil : le WCDMA, le WiFi et le WiMax (les « 3 W »). Ce nouveau smart-phone sera le deuxième de sa catégorie à pouvoir offrir à partir de la fin de l’année prochaine une compatibilité avec le service de convergence fixe-mobile (FMC) de KT « QOOK & SHOW », permettant aux utilisateurs d’utiliser les services VoIP de lignes fixes sur leur portable. Le SHOW Omnia sera disponible dans le courant du mois de décembre, mais aucune tarification du produit et des abonnements n’a été révélée. La plupart des smart-phones proposent aujourd’hui des connexions Internet via les réseaux sans-fil WCDMA (connexion satellitaire) et WiFi (modem). L’originalité de cet appareil est qu’il permettra d’avoir accès à des connexions à grande vitesse lors de déplacements grâce au réseau WiBro. « KT risque de se cannibaliser avec la sortie de l’iPhone en Corée il y a trois jours », direz-vous... L’iPhone est produit supplémentaire sur le marché des smart-phones et est en fait un catalyseur pour KT afin de développer le marché de l’Internet sans-fil. La seul différence entre le SHOW Omnia et l’iPhone est simplement le fait que l’Omnia sera compatible aux services QOOK & SHOW. Sur l’iPhone, vous pourrez toujours avoir accès en quelque sorte aux services FMC en téléchargeant l’application Skype. Cependant, les capacités en termes de données pour les mêmes abonnements seront plus importantes sur l’Omnia que sur l’iPhone...priorité aux produits nationaux ?

Commerce : Toujours plus fort
Si la Corée du Sud fait son entrée dans le top 10 des exportateurs dans le monde cette année avec une neuvième place devant la Grande-Bretagne, elle prévoit surtout de passer à la 8e place d’ici 2014 en s’appuyant sur le rebond du commerce international. Cette neuvième place en a surpris plus d’un, à commencer par le président lui-même qui a poussé les exportateurs coréens à cibler de nouveaux marchés pour créer des investissements d’avenir. L’objectif fixé est simple à dire, mais peut-être plus compliqué à mettre en place : 12.5% de croissance annuelle sur les six prochaines années avec un montant total des exportations et importations atteignant les 1.3 trillions de dollars. Le gouvernement va donc jouer son rôle de support aux entreprises avec la priorité donnée aux PME et à celles investissant dans les secteurs émergents des technologies vertes. Le plan estime que 10 000 nouvelles PME se focaliseront sur l’export avec pour objectif plus de 2 millions de dollars de produits vendus chaque année. Elles devront représenter 40% des exportations du pays, le gouvernement souhaitant réduire sa dépendance aux grands conglomérats que sont Hyundai, Samsung, LG ou encore Kia. Parallèlement à tout cela, le gouvernement a rapporté hier des indicateurs prouvant une nouvelle fois que le rebond de l’économie était fait pour durer : le pays enregistre une croissance de la production industrielle pour le 4e mois consécutif. Mais jusqu’où ira la Corée ?

Politique : Science et business à Sejong
Le comité mis en place par le premier ministre Chung un-Chan pour régler la probléma
tique « Sejong City », qui sera d’ailleurs rebaptisée très prochainement, propose ses premiers plans pour la ville de la province Sud de Chungcheon. Le terme directeur est « Science Business Belt » ou le cœur des affaires et de la science. Deux semaines devraient passer avant de voir le projet final approuvé par le président Lee Myung-Bak, qui d’ailleurs a fait ses excuses publiques le weekend dernier sur les grandes chaines de télévisions après le changement de direction du gouvernement concernant Sejong, bien loin des promesses émises lors de la campagne présidentielle fin 2007. Avec en parallèle le projet de restauration des quatre grandes rivières du pays, le président Lee Myung-Bak veut avant tout unir et trouver un consensus entre les différents partis politiques. Il se déplacera d’ailleurs dans les provinces de Jeolla et de Gyeonsang cette semaine pour rencontrer des leaders d’opinion locaux. D’après les premières données, le gouvernement préparerait un plan d’investissement conséquent pour développer Sejong sur le domaine des affaires et de la science, avec pas moins de 3.54 trillions de wons d’ici à 2015. De son côté, la ferme opposante à Lee Myung-Bak, Park Geun-Hye (fille de l’ancien président dictateur Park Chung-Hee), s’offusque de voir le président retourner sa veste et ne pas faire de Sejong la capitale administrative du pays.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Produits : Samsung Electronics, deux ans après son entrée sur le marché des téléphones à écran tactile, compte passer la barre des 50 millions d’appareils vendus dès l’an prochain, sachant que seulement 10 millions ont été vendus en 2008.
Société : L’association coréenne de l’industrie des alcools et liqueurs a organisé un séminaire international ce lundi pour discuter de solutions pour réduire les problèmes liés à la consomm
ation d’alcool.
International : Seo Eun-Mi (22), mesurant 1m74 pour 54kg, a remporté la seconde place du concours de Miss Internationale 2009 à Chengdu en Chine parmi les 66 participantes, devancé par la Mexicaine Anagabriela Espinoza et devant l’anglais Chloé-Beth Morgan.
Télévision : Alors que le feuilleton IRIS remporte un énorme succès sur les écrans sud-coréens, avec entre autres l’acteur Lee Byung-Hun et l’actrice Kim Tae-Hee, KBS 2 TV a annoncé le tournage du deuxième chapitre avec des scènes tournées en Italie, en Nouvelle-Zélande, en Chine et au Japon.
Histoire : Des équipes de recherche ont découvert hier dans le cadre de la rénovation de la mairie de Séoul, qui prendra fin en février 2011, une collection importante d’armes de la dynastie Joseon (1392-1910).

Vous pourriez aussi aimer

0 avis