Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

KT parle-t-il trop de « Cloud » ?

09 août

Internet/Télécom – C’est la toute dernière tendance dans le monde des technologies de l’information et de la communication : le Cloud Computing, une technologie permettant de centrer toutes les données sur le Web et non plus sur un serveur commun. Et actuellement, en Corée du Sud, c’est la guerre pour savoir à qui reviendra la meilleure utilisation du « cloud ». Clairement, ce service est loin d’être au point, la raison à un souci de sécurité des données. Sécurité, intimité, fiabilité : autant de noms qualifiant le gros point d’interrogation apposé sur le mot « cloud ». Le second opérateur en télécommunication du pays, KT, s’est lancé récemment dans une promotion du Cloud Computing en promettant le tout premier service de ce genre d’ici la fin du mois. Objectif : permettre de couvrir 90% de leur coût en IT. De son côté, le leader SK Telecom ne parle pas trop de « nuage » mais développe doucement mais sûrement cette technologie qui pourrait rapidement devenir le futur des télécommunications. D’ici 2012, KT compte investir 120 milliards de wons (102.8 millions de dollars) dans le développement de produits « cloudy » à commencer par le service « Ucloud Pro » qui sortira fin août à destination des petites et moyennes entreprises. Un modèle de prêt sera ensuite créé basé sur l’Iaas (service d’infrastructure), le Daas (service de base de données) et le Paas (service de plateforme). Un centre de données sera créé rapidement à Cheonan (fin octobre). Si la tendance « cloud » tarde à se mettre en place, il ne serait pas étonnant de voir arriver la tendance « smart-working », sur l’élan de la tendance « smart » qui plane sur la Corée du Sud depuis le début d’année. Le Cloud Computing permettra selon KT d’économiser entre 60 et 90% des coûts en IT pour les entreprises. Le groupe compte également élargir son offre au grand public avec des services sur smart-phones, ordinateurs portables ou encore IPTV. De son côté, SK Telecom préfère les petites frappes avec son service PCC (Personal Cloud Computing) destiné aux individus et non aux entreprises. Le troisième opérateur, LG Uplus, semble également intéressé et développe actuellement des services liés à cette technologie, tout comme les sociétés spécialistes de l’IT, LG CNS et Samsung SDS. Reste à savoir si les opérateurs ne sont pas en train de s’emballer quelque peu. Avec les récentes attaques de type Ddos (Distributed Denial of Service) qui ont été lancées de manière massive sur des portails gouvernementaux ou encore Naver, les experts se posent la question quant au système de sécurité proposé par les services de Cloud Computing, toutes les données des entreprises étant par cette technologie regroupées sur la toile. La technologie avant tout ou la sécurité comme point de départ ? Tendance à suivre…
Arosmik, le 9 août 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis