Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Les Coréens, plus gros travailleurs

10 août

Emploi – Le travail est dans l’ADN du coréen. Sa journée au travail se déroule souvent entre 6 heures du matin (moment où le travailleur prend les transports en commun) et 23 heures (moment où il met le pied chez lui le soir). Il ne dispose en général que de 4 ou 5 jours de congé lors de ses premières années dans l’entreprise qu’il ne prendra probablement pas pour ne pas être mal vu par ceux qui continuent sans cesse de travailler. Il boit de l’alcool (même s’il n’aime pas vraiment cela), car en Corée, pour s’intégrer à la société et dans une société, il faut boire et manger le soir avec les collègues. Enfin, il aimera chanter jusqu’à très tard. Voila le profil type d’un Coréen qui travaille. Cette description peut paraître pour certain exagérée, mais nous ne sommes vraiment pas loin de la réalité. Le récent rapport de l’OCDE confirme cela : les Coréens sont ceux qui travaillaient le plus en 2008 avec 2 256 heures sur l’année en moyenne dans l’entreprise, une tendance toujours à la hausse avec 2 316 heures l’année précédente, soit sur 2008 un chiffre bien loin de la moyenne de l’OCDE à 1 764 heures. En local, le portail Job Korea a également mené l’enquête et dévoile que sur les 952 individus interrogés, la moyenne des congés offerts par l’entreprise est de 12.2 jours mais qu’ils ne prennent en général que 8.4 jours. Près de 66% avouent d’ailleurs que la pression des collègues, la mauvaise perception des supérieurs et la charge de travail sont les principales raisons les poussant à ne pas prendre tous leurs jours de congé. Il est d’ailleurs clair que les travailleurs du bas de l’échelle prennent beaucoup moins de repos que les cadres d’entreprises. Nous pouvons également prendre la récente enquête d’Ipsos, le cabinet de recherche en marketing qui, après avoir interrogé 12 500 employés dans 24 pays, annonce que la France est le pays où les salariés prennent en général tous les jours de congés accordés (89%), suivi de l’Espagne (77%) et de l’Allemagne (75%). La Corée du Sud se classe 21e avec 53% des salariés qui prennent tous les congés disponibles et le Japon ferme le classement avec 33%. Pour des Européens, il peut paraître fou de ne pas avoir 30 jours de congés par an sans compter les RTT. Pour les Asiatiques, la France est le paradis. Pas difficile à comprendre ! Il n’en reste pas moins vrai que « être au bureau » et « être productif » sont deux choses différentes. Car la présence au bureau en Corée du Sud est un phénomène « culturel ». Le salarié coréen ne part généralement qu’une fois que son supérieur à quitter le bureau. Il n’est donc pas rare de voir des Coréens surfer sur le net jusqu’à 23h dans leurs bureaux juste parce que le patron est encore présent.
Arosmik, le 10 août 2010 en Corée du Sud

Vous pourriez aussi aimer

0 avis