Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 14 janvier 2010 en Corée du Sud

14 janvier

Industrie : Le nucléaire rend confiant
Avoir remporté pour la première fois de leur histoire un contrat sur le nucléaire aussi important (20 milliards de dollars pour un contrat aux EAU et 20 milliards de dollars de contrat pour la maintenance sur 60 ans), qui plus est face à la France qui maîtrise cette technologie de bout en bout et dont l’expérience est reconnue à travers le monde, tournerait-il la tête aux Coréens ? Le ministère de l’économie et du savoir a annoncé hier, au travers d’un rapport remis au président d
e la république, que la Corée devait viser une place de troisième plus grand exportateur de centrales nucléaires dans le monde d’ici 2030. L’objectif serait de vendre 80 réacteurs nucléaires pour 400 milliards de dollars dans les 20 prochaines années. Au-delà de l’objectif de contrôler 20% du marché mondial, la Corée du Sud entrera sur le marché de la mise en place de réacteurs, de la maintenance et de la réparation, marché estimé à 78.2 milliards de dollars. A court terme, Lee Myung-Bak souhaite pousser la Corée à vendre 10 réacteurs d’ici 2012. « Ce secteur pourrait devenir un nouveau moteur de croissance pour la Corée du Sud », ose-t-il même annoncer. Il faut dire que le développement d’une telle industrie permettrait de créer un nombre d’emplois considérable. Au ministère, on parle de 1.56 millions d’emplois supplémentaires sur les 20 années à venir. Cela devrait également générer des revenus pour les PME concernées par le secteur, probablement de l’ordre de 23.7 milliards de dollars. Le gouvernement va désormais miser sur la formation des ingénieurs et la stratégie à adopter pour conquérir les marchés étrangers. La technologie coréenne est encore inférieure à celle des leaders du marché, correspondant à environ 95%. Aujourd’hui, la Corée du Sud se classe sixième sur le marché des exportations de centrales nucléaires, derrière les USA, la France, la Russie, le Canada et le Japon. L’Europe de l’Est et les pays du Moyen-Orient sont donc la nouvelle cible dans ce secteur.

Société : La folie des « hagwon »
En Corée du Sud, il semble être difficile d’apprendre par soi-même. L’erreur n’est pourtant pas réprimée. Pourquoi tout va si vite dans ce pays ? Tout simplement parce que tout le monde a le droit à l’erreur et si quelque chose ne fonctionne pas, le Coréen laisse to
mber et recommence autre chose. Alors pourquoi les « hagwon », que l’on pourrait qualifier d’instituts ou de centres de formation, se multiplient sur des thèmes aussi utiles que farfelus. Il y a les « hagwon » utiles, qui permettent aux jeunes étudiants ou écoliers d’aller prendre des cours du soir pour perfectionner leur anglais ou leur mathématique. Il y a aussi celles qui permettent de se perfectionner en musique ou en dessin. Et il y a celles qui permettent de ne pas perdre la face. Celles qui concernent des choix délicats à prendre dans la vie. Les Coréens auraient-ils peur de faire un mauvais pas ? Quitter la cigarette, faire de la corde à sauter, rencontre amoureuse, préparation à l’armée, médecine...Tout est mis en place pour vous aider à vous en sortir de la meilleure façon. Pour les rencontres amoureuses par exemple, l’instructeur n’hésite pas à se mettre en colère lorsque ses étudiants ne suivent pas ses conseils : formation sur manuels, analyse vidéo,...tout est mis en œuvre pour s’assurer un blind-date réussie. Le manuel classifie les femmes en deux catégories : les belles et les laides. L’approche sera différente. Pour la « belle », pas la peine de faire trop de compliments et pour la « laide », ne jamais complimenter, car elle sait qu’elle est « laide ». Bien entendu, ce type d’institut est envahit par les hommes. Pour la médecine, les « hagwon » offrent une formation supplémentaire pour parler d’expérience concrète plutôt que de théories afin de préparer au mieux l’examen national. Pour l’armée, des « hagwon » spéciales donnent un aperçu de ce qui va attendre les jeunes Coréens pendant deux ans. Au programme, entraînement, vaisselle, nettoyage des barraquements...Peut-être préférerez-vous apprendre à gagner de l’argent avec votre blog ? Des « hagwon » proposent des cursus de 32 heures pour apprendre à écrire des articles, publier des photos, gagner de l’argent et faire la promotion de son blog...En Corée, il y a toujours quelqu’un pour vous aider...toujours...

Emploi : Faciliter la vie des employés
Le gouvernement coréen souhaite utiliser ses dernières technologies de réseau pour créer des « bureaux de travail intelligents ». Qu’est-ce ? Tout simplement un bureau de proximité permettant à un employé d’avoir accès aux donné
es situées dans son bureau qui se trouve à une heure de route. L’objectif serait de créer d’ici 2013 environ 22 bureaux de ce type pour le secteur public. Le ministère de l’administration publique et de la sécurité prévoit que 20% des employés du public pourront utiliser ces bureaux d’ici 2015. Un membre du gouvernement habitant dans la banlieue de Séoul, à Incheon par exemple, pourra se rendre dans ce bureau plutôt que d’aller au complexe gouvernemental central situé au cœur de Séoul, soit à une heure et demi de métro voire plus avec un autre moyen de transport. Aujourd’hui, le gouvernement ne recense que 3.6% sur 37 000 employés du public à travailler de la sorte qui ont été analysés pour une enquête. Deux nouveaux emplacements seront sélectionnés d’ici fin février à Gyeonggi et dans Séoul pour la construction de deux bureaux supplémentaires cette année pour un coût effectif de 1.2 million de dollars. Ils seront également disponibles pour le secteur privé. Une première. Cela devrait permettre d’étendre ce type de structure qui facilite à la fois le travail mais aussi les transports dans le pays et la vie de famille. Les nouveaux centres seront équipés de salles de conférences et des centres pour les enfants afin de viser les parents actifs.

Tendance : Mini-âge de glace
Les records ne cessent d’être battus jour après jour e
n Corée tant la vague de froid fait atteindre des pics négatifs aux températures. Les fortes chutes de neige du 4 janvier en sont le parfait exemple. Du jamais vu depuis 73 ans. Les -15.3 degrés Celsius dans la capitale flirtent avec les -16.7 degrés du 22 janvier 2004. Même dans le Sud du pays, où les températures sont toujours plus élevées qu’au Nord, des chutes de neige ont été enregistrées avec 20.5 centimètres dans la province Sud de Jeolla. Et le pire, c’est que ce n’est pas fini. L’agence coréenne de météorologie indique que le froid persistera au moins jusqu’à samedi. Les experts expliquent que les hautes pressions continentales venant de Russie étaient extrêmement étendues cette année, provoquant cette vague de froid sans précédent. Le milieu de semaine prochaine devrait probablement voir les températures remontées. Ce qui inquiète aujourd’hui, c’est que ce n’est pas le cas unique de la Corée. Fortes tombées de neige dans le Nord de la France, plusieurs centimètres à Paris mais aussi dans les autres pays d’Europe, les Etats-Unis qui subissent également une vague de froid, le Nord de la Chine qui tourne tel un congélateur. Le réchauffement de la planète ou le phénomène El Nino reviennent souvent dans la bouche des experts. Nous entrons dans le « mini-âge de glace » pour certains spécialistes. C’est peut-être aussi pour cela que la Corée a annoncé hier qu’elle lancerait son premier satellite météorologique au cours du premier semestre. Le pays dépendait actuellement des prévisions du satellite japonais MTSAT-1R et de l’américain NOAA.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Publicité : Le marché de la publicité télévisée a chuté de 12.8% à 1.68 milliards de dollars en 2009, avec -2.4% pour la première chaîne KBS, -19.5% pour MBC et -14% pour SBS, l’opérateur SK Telecom étant le plus grand annonceur avec 61 millions de dollars, suivi par Samsung Electronics, Korea Telecom, LG Electronics et Hyundai Motor.
Étranger : Sur les 70 Coréens rassemblés, sept manquent à l’appel suite au terrible tremblement de terre de magnitude 7 qui s’est produit sur l’île d’Haïti dans la journée d’hier et qui a causé probablement des milliers de morts.
Emploi : Le gouvernement a rapporté hier que le taux de chômage dans le pays au mois de décembre était monté à 3.5%, deux points de pourcentage de plus que le mois précédent, deuxième croissance depuis le plus bas taux des 11 derniers mois enregistré en octobre.
Société : Le nouvel an lunaire aura lieu du 13 au 15 février prochain, provoquant un raz de marée à la gare centrale de Séoul où des milliers de Coréens se rendent pour réserver leur billet de train afin de rentrer dans leur famille en province (ci-contre).

Vous pourriez aussi aimer

0 avis