Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 12 janvier 2010 en Corée du Sud

12 janvier

Politique : Sejong La Nouvelle
Le sujet qui faisait la une des quotidiens depuis maintenant deux mois arrive enfin à son terme. En cause, la ville de Sejong qui dans un premier temps devait devenir la capitale administrative du pays accueillant pas moins de neuf ministères, mais qui au final aura un tout autre destin. Après des promesses pendant des années, le président Lee Myung-Bak avait finalement pris la parole à la fin de l’année dernière pour s’excuser de cette promesse qui s'avérera ne pouvoir être tenue. Tout le monde attendait, depuis, le 11 janvier pour voir ce que le gouvernement et le comité de réflexion créé spécialement à l’occasion proposeraient comme plan pour cette ville de la province Sud de Chungcheong. Sejong deviendra donc d’ici 2020 le no
uveau « hub business » du pays, spécialisé en particulier sur l’éducation et les sciences. Cinq grands groupes ont déjà approuvé de lourds investissements dans la zone : Lotte (centre de recherche agroalimentaire), Samsung (5 branches du groupe spécialisé dans les panneaux solaires, les LED, les appareils de santé bio, un centre de traitement de données et un centre d’appel), Hanwha (énergie), Woongjin (usine de production spécialisée sur la chimie et les énergies) et l’autrichien SSF (modules de panneaux solaires) devraient amener 4 milliards de dollars et créer 23 000 nouveaux emplois. Alors que les groupes d’opposition clament au mensonge de la part du gouvernement et demandent à revoir le plan, le premier ministre fraîchement arrivé Chung Un-Chan se défend en indiquant que le déplacement des ministères coûterait 4.46 milliards de dollars chaque année. L’idée du précédent président Roh Moo-Hyun tombe par conséquent à l’eau et le fait que les membres du parti « Liberty Forward » se rasent le crâne (ci-contre) ne devrait pas y changer grand-chose...

Industrie : La Corée s’ouvre aux logiciels
D’après le minist
ère de l’économie et du savoir, la Corée du Sud ne représenterait qu’à peine 1% du marché des logiciels dans le monde pourtant estimé à 1 trillion de dollars. Le constat est affligeant pour ce pays maître de l’innovation et des dernières technologies de pointe. Et c’est pour cela que le gouvernement compte bien supporter le secteur cette année en secouant et renforçant l’industrie locale et en restructurant le marché si besoin. D’après le ministère, seuls 5.3 milliards de dollars seraient aujourd’hui ouverts à la compétition sur ce marché. A la vue de la prédominance des grands fabricants qui laissent près de 2 000 PME ouvrir et fermer leur porte chaque année dans une sur-concurrence, des mesures devraient être mises en place pour prévenir tout abus et aider les plus petites structures à s’en sortir. Les fonds publics dans les projets IT devraient également se multiplier au fil des mois. D’après une enquête menée par l’agence national de promotion de l’industrie de l’IT, l’association de l’industrie des logiciels et les membres du conseil du secteur public, le gouvernement et les organisations gouvernementales préparent un budget de près de 2 milliards de dollars pour les projets IT, soit une augmentation de 7.4% du budget par rapport à l’an dernier. Sur cette somme, 127 millions seront utilisés pour l’achat de logiciels et 1.4 milliards de dollars seront consacrés à la création de projets et le développement de nouveaux logiciels. D’après le Kotra, l’industrie n’aurait exporté que 5.7 milliards de dollars en 2008, soit environ 3% des exports de l’Inde et 20 de ceux d’Israël.

Société : Recettes fiscales en hausse
Les recettes tirées des impôts en 2009 au
ront finalement dépassé les prévisions initiales du gouvernement avec un total de 146.2 milliards de dollars, soit 446 millions de plus que prévu. Les prévisions 2010 sont déjà supérieures au résultat de 2009 avec des recettes estimées à 151.5 milliards de dollars. Le ministère de la stratégie et de la finance avait revu à la baisse ses prévisions après que le gouvernement ait décidé de revoir son plan budgétaire annuel. La crise financière internationale devait influer sur le revenu moyen des ménages, et donc sur leur imposition. Le rebond économique du second semestre aura donc eu raison de ces prévisions. Le ministère, qui rappelle que l’économie coréenne est l’une des plus rapides au monde à avoir rebondit après la crise, indique que le surplus de ces revenus sera réinjecté pour stabiliser le niveau de vie des citoyens coréens. Si l’on regarde dans le détail les prévisions et le résultat final pour l’année 2009, il est possible d’identifier le type d’imposition qui aura boosté les revenus fiscaux l’an dernier : les taxes internes. Ces taxes regroupent les impôts sur le revenu, sur les sociétés, sur la succession, la TVA, sur la consommation individuelle, sur les biens immobiliers, sur les transactions et sur les timbres documentaires. Le gouvernement aurait récupéré 2.67 milliards de dollars de plus que les prévisions émises pour ces taxes.

Automobile : 40 modèles importés
Alors que le rebond économique ne fait plus aucun doute pour la Corée du Sud, le marché de l’automobile s’active. Si l’on sait que la part de
s voitures importées reste encore très faible et que la prédominance de Hyundai-Kia Motors ne fait aucun doute, l’association coréenne des distributeurs et importateurs de véhicules (KAIDA) estime que le marché devrait augmenter de 20%, avec 74 000 nouvelles immatriculations au cours de cette année. Certes les ventes ont baissé l’an dernier, après des années de croissance, mais la crise y est pour beaucoup. La concurrence entre les acheteurs-distributeurs devrait s’accroître et l’arrivée de nouveaux modèles à bas-prix permettra aux Coréens un accès plus facile aux véhicules étrangers. La KAIDA annonce déjà 40 nouveaux modèles à venir dans la péninsule. Si le plan de reprise d’anciens véhicules prend fin et que les prix des carburants vont augmenter, il n’en reste pas moins vrai que le rebond économique dynamisera le secteur des voitures importées, une vaste gamme devant arriver prochainement : coupés, convertibles, wagons ou encore hybrides. Les Allemandes, qui dirigent le marché des importées, devraient avoir un marketing encore plus agressif. BMW, qui lancera le X1 au mois de mars, prévoit d’importer ses Séries 5 et 7 ainsi que le X6 Active version hybride dans le courant du premier semestre. Le constructeur bavarois espère rencontrer le succès avec la série 5 et son modèle coupé Gran Turismo (ci-dessus), comme ce fut le cas l’an dernier avec la berline 528. Volkswagen prévoit le lancement de la Golf GTD en février et Mercedes-Benz opte pour la berline convertible E350 ainsi que la coupée SLS 63 AMG (date de sortie non-communiquée, ci-dessous). Audi misera de son côté sur la nouvelle A5 convertible en mai et la luxueuse A8 en octobre. Les japonaises vont aller au combat avec en tête Nissan qui souhaite vendre 4 000 modèles Nissan et 4 000 modèles Infiniti. Le constructeur lié à Renault sortira l’Altima prochainement, et sous la marque Infiniti, arrivera le SUV QX et la berline M version 2011. La version hybride de la Lexus LS600HL sortira en février chez Toyota, puis viendront la berline Camry et la Prius Hybride. Côté US, GM Korea sortira la CTS Sports Wagon et Chrysler aura la 300C SRT8.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Transport : Les problèmes s’accumulent pour l’A380 avec, après un retour d’appareil de Singapore Airlines en décembre et une immobilisation pour un avion de la compagnie Qantas le 4 janvier, c’est au tour de la Corée du Sud de connaître une immobilisation pour un avion de la compagnie Emirates qui s’envolait pour Dubaï.
Télévision : Lee Min-Ho (22), la star du feuilleton « Boys over flower » qui a fait un carton en Corée mais aussi en Asie du Sud-est (et parfois même auprès des françaises), revient sur le petit écran pour la chaîne MBC pour une série intitulée « Personal Taste » où il interprétera le héros Jun Jin-Ho.
Automobile : Pour la vingtième année consécutive, le constructeur Kia Motors connaît une grève et cette année, cela
n’aura pas attendu longtemps avec une grève de quatre heures par jour depuis hier pour une renégociation des salaires.
Tourisme : Après avoir été classée « troisième ville la moins appréciée dans le monde » par le Lonely Planet, Séoul retrouve le sourire avec le classement du New York Times qui donne la troisième place à la capitale Sud-coréenne en tant que ville à visiter en 2010, avec en focus l’évènement « Séoul capitale mondiale du design ».
Culture : Dix ans après ses premiers pas sur scène, le groupe de quatre filles Jewelry (ci-contre), composé de Park Jeong-a, Seo In-yeong, Ha Ju-yeon et Kim Eun-Jeong, fêtera cette année sa décennie avec un nouvel album et une série de concerts.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis