Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 21 janvier 2010 en Corée du Sud

21 janvier

Industrie : Usine marémotrice géante
En Corée du Sud, les grands projets sont à la mode. Après le contrat de centrale nucléaire aux Emirats Arabes Unis, après le contrat remporté en Jordanie pour une centrale de recherche atomique, la Corée fait dan
s le local avec le lancement de la construction de la plus grande usine marémotrice du monde sur la côte Ouest du pays, à Incheon. La lettre d’intention a été signée hier entre la Korea Hydro & Nuclear Power Co., Ltd. et GS Ingénierie et Construction. D’un point de vue investissements, ce n’est pas moins de 3.44 milliards de dollars qui seront consacrés à ce projet pharamineux. Le début des constructions est prévu à partir du second semestre de cette année et l’objectif serait de finaliser l’usine marémotrice pour juin 2017. Concernant la production du site, l’usine d’énergie marémotrice devrait générer 2.41 milliards de kWh annuellement, l’équivalent de l’importation en volume de 3.54 millions de barils de pétrole brut. Elle devrait réduire de manière radicale les émissions de gaz à effets de serre, les estimations parlent de 1.01 million de tonnes. 60% des foyers de la métropole d’Incheon qui compte plus de 2.5 millions d’habitants pourraient utiliser l’électricité de cette usine marémotrice. L’usine d’énergie de 1320 kW sera construite sur une parcelle de 157.45 mètres carrés sur la mer entre les îles de Ganghwa, Jangbong et Yeongjong, usine divisée en 44 sous-unités équipées de générateurs de 30 kW sur une digue couvrant 18.3km. D’après l’institut coréen de développement et de recherche océanique (KORDI), le projet pour cette usine devrait générer un effet économique important : 7.39 milliards de dollars de revenus et 64 000 créations d’emplois. Dans le cadre du plan de croissance verte lancé officiellement il y a un an (avec 17 secteurs identifiés comme moteurs de croissance divisés en trois catégories), ce projet sera l’un des grands exemples du pays aux yeux du reste du monde sur les questions environnementales.

Emploi : Les PME recrutent
Le marché de l’emploi se relancera-t-il en 2010 ? C’est la grande question à laquelle le gouvernement souhaiterait
avoir des réponses, si possible positives. L’enquête de la fédération coréenne des PME (Kbiz) a travaillé sur ce sujet en allant démarcher 300 entreprises, pour la grande majorité PME, sur une dizaine de jours mi-janvier afin de connaître leurs stratégies et perspectives d’embauche en 2010. Le résultat semble encourageant. 39% des entreprises plancheraient sur une stratégie d’embauche rien que sur le premier semestre. Un chiffre en augmentation si l’on se réfère à l’enquête de l’année dernière : +8.4 points de pourcentages par rapport au premier semestre 2009 et +3.1 points de pourcentage par rapport au second semestre. Il semblerait cependant que le rebond économique joue dès à présent pour les PME qui comptent davantage embaucher au premier semestre qu’au second pour cette année. En termes de volume moyen sur la Corée, l’embauche concernerait 1.6 employé supplémentaire, plus que les 1.3 employé de la première moitié de l’an dernier. On reste cependant bien loin du niveau de 2008 qui voyait 2.7 employés embauchés en moyenne dans les PME. Kbiz en conclut par conséquent qu’il est encore trop tôt pour voir un réel rebond du marché du travail pour les PME, bien que le rebond économique d’après crise se fasse sentir dans les stratégies. Au niveau de la répartition par départements, la production sera la plus concernée avec 1.3 employé en moyenne embauché, l’administration et la recherche et développement seront plutôt en retrait avec respectivement 0.2 et 0.1 employé en plus. Près de 36% des PME avouent que l’embauche se fait pour compenser les réductions d’effectifs de l’an dernier contre 18.8% qui peuvent se féliciter d’embaucher pour des raisons de développement économique (hausse des investissements et de la production) de leur société. Enfin, 17.1% embaucheront au premier semestre car ils croient fortement à une reprise en cours d’année de leur activité. De bon augure pour les jeunes diplômés...

Tendance : Incités à féconder
L’initiative peut paraître surprenante. Mais quand un pays comme la Corée connaît un taux de fécondité au raz des pâquerettes (le deuxième plus bas de l’OCDE), toutes les solutions pour remédier à un problème considéré d’o
rdre national doivent être analysées. Et quoi de mieux que de voir le ministère de la santé, du bien-être et des affaires familiales donner l’exemple avec ses propres employés. Comme si la charge de travail pour redorer le blason de la fécondité nationale n’était déjà pas suffisant pour le ministère. La décision a donc été prise de lancer officiellement, de manière mensuelle, le « jour de la famille » avec les lumières éteintes. Les moyens sont simples. Pousser tous les troisièmes mercredi du mois les employés à rentrer plus tôt dans leur foyer. On coupe le courant dans tout le ministère, sans exception, et tout le monde dehors. L’objectif est donc de permettre aux employés d’apprécier davantage de temps avec leur famille et si possible de favoriser la fécondité. Malgré de nombreux essais depuis plusieurs années, les lumières étant éteintes que partiellement, le système ne fonctionnait pas. Les Coréens, assidus du travail et surtout de la présence au bureau, restaient jusqu’à pas d’heure. La seule solution était donc le « black out » total. Depuis bientôt un an et demi au ministère, la ministre Jeon Jae-Hee (à droite) a fait du taux de fécondité sa priorité. Le taux pour les employés des ministères étant plus bas que la moyenne des civils, avec 1.16 enfant par couple contre 1.82 enfant, booster la fécondité dans les familles employées dans les ministères paraît donc presque prioritaire. Des bons d’achats sont déjà distribués en fonction du nombre d’enfants qu’un employé administratif aura. "Travaillez moins, faites des enfants !"...

Tourisme : L’industrie a le sourire
Un won plus fort face au billet vert, une grippe A qui ne fait plus la Une des grands quotidiens...l’industrie du voyage peut se préparer à avoir de beaux jours devant elle. D’après la Banque de Corée qui a dévoilé ces chiffres sur les 11 premiers mois de 2009, la Corée du
Sud aurait contribué à 594 millions de dollars sur la balance commerciale internationale des voyages, un rebond extraordinaire de 42.8% par rapport à la même période l’année 2008. Ces voyages auraient été principalement dominés par des voyages d’études à l’étranger qui auraient représenté 317.2 millions de dollars, presque le double de l’année précédente avec un bond de +89.1%. Objectif atteint pour le tourisme médical qui représentait 8.6 millions de dollars en 2009, une augmentation de +26.5% par rapport aux chiffres de janvier à novembre 2008. Les voyages touristiques reprendraient donc également de la vigueur à en croire les chiffres de la plus grande agence du pays, Hanatour : 118 000 touristes coréens en partance pour l’étranger depuis le début de l’année, soit +67% comparé à 2009 sur la même période. 60 000 devrait quitter le pays en février d’après les estimations, soit +135% comparé à l’an dernier. Les voyages pendant le nouvel an lunaire pourraient tripler d’après l’agence. Idem pour le golf. Les Coréens, adeptes des tours spécialisés sur le golf, seraient plus du double à partir en ce début d’année : 8 900 sur janvier-février contre 4 200 en 2009. Les chiffres de l’aéroport international d’Incheon, considéré soit dit en passant comme le premier mondial, confirme ces bons chiffres : 1.27 millions de départ en décembre dernier, soit +15.5% comparé à décembre 2008.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Industrie : LG Display peut se féliciter de son chiffre d’affaires 2009 qui a connu un bond substantiel de 27% par rapport à 2008 pour atteindre 18.102 milliards de dollars, principalement dû aux excellentes ventes de téléviseurs LCD.
Justice : Le comédien Lee Hyeok-Jae (à gauche) a été placé sous investigation par la police d’Incheon après avoir provoqué une violente bousculade dans un bar à hôtesses d’Incheon, Lee Hyeok-Jae ayant admis ne se souvenir de rien et accepter toutes charges à son encontre.
International : Selon le Wall Street Journal, la Corée du Sud se classe à la 31e place mondiale en termes de liberté économique, gagnant ainsi neuf places par rapport à 2009, restant derrière le Japon (19e), Macao (20e) et Taïwan (27e).
Culture : Le Daehan Cinéma de Chungmuro au centre de Séoul proposait hier soir une avant-première du film de Laurent Tirard « Le Petit Nicolas » (sous-titrage coréen) devant une salle quasi-comble, mélangeant principalement des couples français avec leurs enfants (invités pour beaucoup par la Chambre de commerce franco-coréenne), des Coréens amoureux de la France ou des étudiants en langue française qui, à entendre les rires tout au long du film, ont apprécié cette comédie légère.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis