Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 11 janvier 2010 en Corée du Sud

11 janvier

Société : Natif ou immigrant du net ?
La génération X, également connue sous le nom « Immigrant du Digital », serait déjà dépassée. Vous vous souvenez de cette génération, fan de facebook, des textos et autres blogs, au courant des dernières innovations technologiques mais qui ressent tout de même le besoin, parfois, de se déconnecter de la toile pour retoucher à la réalité... Et bien c’est terminé ! Désormais, la Corée assiste à la supplantation d’une nouvelle génération : Les natifs du digital. Pour ces jeunes, dont le regard (et souvent la cervelle) passe par les technologies du 21e siècle, ne peuvent plus vivre sans leur souris, leur clavier et leur(s) écran(s). Au courant de tout, ils ne sauraient presque pas vivre sans t
echnologies digitales. Marc Prensky, auteur du livre « Natifs du digital, Immigrants du digital », relève que la génération X garde toujours un pied dans le passé, à l’inverse des « natifs ». Le passé ? Oui, vous savez, lorsque vous préférez parfois imprimer un email pour le lire, ou bien imprimer un document pour le revoir, ou encore inviter une personne à venir dans vos bureaux pour lui montrer un site Internet. Les natifs du net ne connaissent pas cela. Ils sont nés dans le digital. Ils sont le digital. Pour l’employeur d’un jeune de 21 ans, il faudra considérer qu’il aura en moyenne joué 5 000 heures à des jeux vidéo, qu’il aura échangé près de 250 000 emails, textos ou messages instantanés, et qu’il aura utilisé son téléphone portable pendant 10 000 heures. Cela induit par conséquent que ce jeune aura l’esprit créatif, sera dynamique, aura un réseau social étendu, maîtrisera les dernières technologies et sera « multitâche ». Dans l’autre sens, leur capacité à communiquer, à rester concentrer et être patient seront complètement réduites. Les deux générations réunies devraient permettre de mieux maîtriser l’avenir pour certaines entreprises, mais à quel prix ?

Justice : Des glands contre des wons
C’est une première en Corée du Sud. Et cela a son importance pour être noté. La Cour Suprê
me a rendu un arrêt historique dimanche. Le cyberargent, autrement dit l’argent fictif gagné en ligne, pourra désormais être échangé contre de l’argent en espèce. Les experts de l’industrie du jeu annoncent déjà une évolution sociale rapide dans le secteur. L’industrie du jeu en ligne, déjà en plein essor, risque d’exploser. Les joueurs risquent de ne plus chercher uniquement du divertissement, mais également des gains en espèce. Une nouvelle source de revenus. Le tribunal a ainsi récemment acquitté deux joueurs qui ont échangé avec d’autres joueurs 234 millions de wons en ligne contre 20 millions de wons (17 700 dollars) en cash sur la plateforme de jeu multi-joueurs Lineage. La monnaie du jeu Lineage, appelée Aden, équivaut d’après les experts à un million d’Aden pour 8,000 wons. Les deux joueurs, condamnés dans un premier temps à 2 et 4 millions de wons d’amende, ont vu leur peine être annulé en appel. Pour le juge Min Il-Young, rien n’est inégale sauf lorsque l’argent provient des jeux de paris en ligne comme le poker. Les réactions n’ont pas tardé après ce nouveau jugement. Les associations de parents et les mouvements anti-paris ont vivement critiqué cette décision. Les jeunes générations risquent en effet de faire les frais de ce nouvel arrêt. Les professionnels du secteur se frottent les mains. D’après l’institut de promotion et de développement du jeu en Corée, le montant total de cyberargent échangé en ligne a atteint 830 milliards de wons en 2006 et devrait avoir dépassé le trillion en 2008. Un nouvel arrêt présenté en septembre dernier prévoit déjà de taxer les sociétés concernées de 10%. A quand des échanges de glands (monnaie de cyworld, sorte de facebook développé version coréenne) contre des wons ?

Technologie : Menacé mais innovant
LG Electronics a fait forte impression ce weekend à Las Vegas lors du Consumer Electronic Show, malgré l’annonce de la part du géant japonais Sony de vouloir prendre sa place de numéro deux sur le marché des télévisions. Après avoir présenté la télévision LED la plus fine du mon
de, le deuxième géant coréen de l’électronique a dévoilé des chargeurs de batterie sans-fils et a réussi au travers d’une démonstration à télécharger des données à une vitesse de 100Mbps par seconde grâce au LTE (Long Term Evolution), le futur réseau mobile de quatrième génération (4G). Le chargeur sans-fil permet aux utilisateurs de recharger jusqu’à trois téléphones sur une borne de chargement. Sans aucune connexion physique à l’appareil, cette technologie était jusqu’à présent appliquée aux produits étanches, comme les brosses à dents électriques et les rasoirs. S’il existe déjà ce type d’appareil depuis peu dans le commerce, cette technologie assure un meilleur rendement : trois heures pour recharger la batterie et possibilité de téléphoner par une connexion bluetooth dans le même temps. Cette technologie devrait faire son entrée sur le marché au second semestre. Pour ce qui est du téléchargement de données, LG Electronics a présenté la nouvelle technologie LTE permettant de télécharger à une vitesse de 100Mbps par seconde et de charger sur le net à une vitesse de 50Mbps par seconde. Cela permettrait de télécharger un film de 700MB en une petite minute. LG Electronics va même plus loin en permettant de changer de réseau sans interrompre le téléchargement de données, c'est-à-dire la possibilité de passer du LTE au CDMA sans interruption quelconque. La commercialisation de produit LTE sera intensive dès cette année, annonce LG Electronics.

Emploi : La fin des emplois à long terme
Comme un peu partout dans les pays industrialisés, le fait de pouvoir garder le même emploi tout au long de sa vie est une tendance vouée à disparaître. Parmi les 2 560 595 personnes qui sont parties à la retraite en 2008 en Corée du Sud, seulement 0.3% ont travaillé pendant trente années de suite dans la même entreprise. Le nombre de retraité a encore augmenté avec +3.5% et +8.1% pour les indemnités de départ, comparé à 2007. Parmi les retraités, le service natio
nal des taxes révèle que 86.7% d’entre eux n’ont jamais travaillé plus de cinq ans dans la même société. Le même nombre a touché une indemnité de départ inférieure à 10 milliards de wons (8 866 dollars). Seulement 661 retraités ont touché une indemnité supérieure à 500 millions de wons (443 000 dollars). Seulement 2.7% des retraités version 2008 sont restés entre dix et vingt ans au même poste, et 9.6% étaient dans la même entreprise pendant cinq à dix ans. Près de 58% des retraités avaient moins de 40 ans contre seulement 13.2% qui étaient quinquagénaires et 7.2% qui avaient plus de 60 ans. Dans le rapport, on peut lire que la crise a beaucoup influencé l’anticipation des départs à la retraite, tout comme le fait que l’idée de rester dans la même entreprise disparaît. Les quarantenaires partant à la retraite sont de plus en plus nombreux avec 385 835 en 2005 contre 552 600 il y a deux ans. La Corée et le Japon qui sont les sociétés qui vieillissent « le plus vite » risque de revoir leur système de retraite dans les prochaines années, voire même les prochains mois. Avec un taux de fécondité en berne depuis plusieurs années, l’inquiétude monte au Pays du Matin Calme...

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Santé : La patiente de 77 ans pour qui l’euthanasie avait été pour la première fois acceptée en Corée et qui avait été débranchée de tout support vital le 23 juin, est décédée hier au Severance Hospital de Séoul après avoir survécu 202 jours.
Automobile : Le groupe franco-coréen Renault Samsung Motors sortira une nouvelle version de son SUV QM5 (Koleos en France) dans le courant de l’année, une version avec des spoilers sur le toit et une couleur argent métallisée dont le tarif commencera à 22 500 dollars.
Événement : Séoul a réuni autour d’un projet de 85 millions de dollars, un consortium de huit entreprises pour mettre en place d’ici septembre des bouées flottantes sur la rivière Han, au cœur d
e la capitale, qui accueilleront des conférences (lors du G20 par exemple), des événements culturels et des activités.
Football : Pour son premier match amical de l’année en préparation de la rencontre contre le Nigéria lors de la Coupe du Monde 2010, la Corée du Sud n’a pas fait bonne figure face à la Zambie perdant 4 à 2, une troisième défaite pour l’entraîneur Huh Jung-Moo qui comptabilise tout de même 13 nuls et 14 victoires.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis