Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 20 janvier 2010 en Corée du Sud

20 janvier

Télécom : KT est prêt pour 2010
2.846 milliards de dollars d’investissements pour 17.791 milliards de dollars de chiffre d’affaires. La stratégie du second opérateur de télécommunication du pays, Korea Telecom, s’annonce payante. En appliquant un management intense cette année, KT opte pour une stratégie de croissance Convergence & S.M.ART, pouvant être comprise comme le développement de la convergence des nouveaux résea
ux et le dynamisme du marché des smart-phones, l’acronyme S.M.ART signifiant également « save cost, maximize profit art » (l’art de réduire les coûts et maximiser les profits). Lors de sa conférence de presse de début d’année, le grand patron du groupe KT, Lee Seok-Chae (à gauche) a donné le ton : 2.846 milliards de dollars seront investis pour accroître l’innovation dans les produits et services proposés, et 1 000 nouveaux employés sont attendus. En 2009, les profits nets atteignaient quelques 540 millions de dollars (plus du double sans prendre en considération le programme de volontariat réalisé par 6 000 employés). Au niveau des investissements, l’objectif sera de développer les connexions pour une couverture réseau de 99%, créer de nouveaux réseaux WiBro dans 84 villes et mettre en place 14 000 zones WiFi supplémentaires. La stratégie du groupe sera aussi de développer l’utilisation des données par les consommateurs et d’établir un nouveau modèle commercial pour couvrir les 62 millions de dollars de déclin mensuel prévu sur les résultats de la téléphonie fixe. Concernant sa stratégie internationale, le groupe reste discret, ne préférant pas annoncer aujourd’hui dans quel(s) pays les investissements prendront place. Enfin, Lee Seok-Chae a tenu a indiquer que les relations avec Samsung Electronics reprenaient le droit chemin, après une situation tendue faisant suite à l’introduction de l’iPhone par KT il y a deux mois, réaffirmant au passage qu’Apple travaillait sur la venue de l’iPhone 4G cette année.

Technologie : Samsung et son NX10
Le groupe Samsung Electronics a profité du lancement de son nouvel appareil photo NX10 pour parler stratégie sur le marché de la photo. Et c’est sans grande
surprise que Samsung s’attachera en 2010 à vendre des appareils dont la lentille sera interchangeable. Une nouveauté pour le marché du numérique. L’objectif est d’emblée impressionnant : s’accaparer 50% du marché constitué d’Olympus et de Panasonic. Le NX10 dont l’objectif est interchangeable arrivera sur le marché coréen ce mois-ci et entrera sur les marchés Nord-américain et européen au début du mois de mars. Les géants que sont Canon et Nikon risquent tout de même de poser quelques contraintes avec leurs appareils aux objectifs modulables. Cette nouvelle catégorie d’appareils photos dans laquelle rentre Samsung est baptisée « sans-miroir », l’appareil étant équipé d’un système de type DSLR, considéré comme un compact numérique (pas de soucis d’ouverture, de temps de pose ou de sensibilité) léger et petit sans miroir, d’un capteur grand format et d’une lentille interchangeable. D’ici 2015, Samsung prévoit un marché dont la valeur sera de 9 millions d’unités, l’équivalent des produits simples DSLR, et affiche des objectifs de ventes de 1 million d’unités cette année et de 5 millions d’ici 2012. Samsung pourrait donc par ailleurs laisser tomber sa gamme de DSLR et réduire ses liens avec Pentax sur ce marché. Pour les compacts numériques, Samsung souhaite prendre toujours plus de parts de marché en passant de 12% en 2009 à 15% cette année.

Emploi : Horaires flexibles sur l’année
Le ministère de la stratégie et de la finance a travaillé en étroite coopération avec le ministère du travail pour rendre son rapport ce mardi sur la flexibilité du travail. Le gouvernement a ainsi décidé d’étendre les périodes d’accès aux horaires flexibles passant d’entre 3 et 6 mois à une année entière. Les employés auront donc des calendriers beaucoup plus élastiques et les employeurs pourront aménager des calendriers en fonction des pics de demande dans l’année. Ce système « flex time » devrait permettre au secteur des services de faire face aux demandes saisonnières de manière plus efficace. Un possible risque par contre concernant l’embauche d’e
mployés à mi-temps en cas de surcharge de travail, les entreprises proposant un système de gestion du personnel beaucoup plus flexible... De nombreuses mesures concernant l’emploi seront du coup transférées sur le secteur privé et sur les emplois sociaux. La politique de support à l’emploi sera améliorée proposant par exemple un motif juridique pour aider les familles non-couvertes victimes d’un incident industriel. Afin d’alléger les lois régissant le marché du travail en Corée, le gouvernement devrait pousser pour la révision de sept législations. Dès à présent, les employés pourront donc faire varier leurs horaires de travail, entre 12 et 52 heures, en signant avec leur employeur un accord spécifique.

Société : Et si la terre tremblait...
C’est un constat accablant qui est sorti d’une recherche effectuée par la ville de Séoul : 90% des appar
tements et buildings de la capitale Sud-coréenne ont été construits sans aucune technologie spécifique assurant la stabilité du bâtiment en cas de tremblement de terre. Le cas d’Haïti fait peur aux Coréens. Pour être plus précis, 6 100 buildings sur les 628 000 recensés dans le centre ville comprenant 12 millions d’habitants resteraient debout si un tremblement de terre de même magnitude que celui qui s’est produit à Haïti arrivait. Dans le centre de Séoul (partie Nord de la rivière dont Yongsan et Jongno), environ 6% des buildings seraient résistants contre 20% des buildings de Gangnam et Seocho, quartier beaucoup plus récent. D’après l’agence nationale de gestion des urgences, un tremblement de magnitude 7 dans un lieu spécifique de Séoul causerait plus de 50 000 morts, plus de 620 000 blessés et environ 929 000 démolitions de buildings. Des simulations sur ordinateurs ont révélé qu’un tremblement de terre dans la partie Sud de Séoul causerait près de 500 000 morts, dont 419 746 à Séoul, 45 364 à Incheon et quelques vingtaines dans les provinces alentours. La Corée du Sud reste cependant très protégée des tremblements de terre, la péninsule se situant au centre d’une plaque tectonique, à l’inverse de son voisin japonais dont l’archipel s'étend entre deux plaques causant des centaines de tremblements plus ou moins puissants chaque année. Cependant, la Corée a connu une soixantaine de tremblements en 2009, un record sur les 31 dernières années. Seuls 8 étaient au-delà d’une magnitude de 3 sur l’échelle de Richter, à peine détectables par l’être humain.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Télévision : La guerre des feuilletons fait rage entre les grandes chaînes de télévision, MBC lançant un nouveau « drama » baptisé « Still Marry Me », une comédie romantique, la suite du feuilleton proposé six années plus tôt « Marry Me », pour concurrencer le feuilleton de KBS actuellement au top, « Slave Hunters ».
Culture : Une nouvelle génération de groupes de filles fait surface en Corée avec en tête le groupe Miji (qui signifie « inconnu »), huit filles qui mélangent instruments traditionnels et pop moderne pour un style musical hors du commun.
Industrie : Universal Studios, dont le projet de parc à thème était en suspens depuis deux ans pour cause de problèmes financiers, revient sur le devant de la scène avec 14 investisseurs prêts à mettre 2.66 milliards de dollars pour mener le projet à bien dans la ville de Hwaseong, à une heure de Séoul.

Produit : Adidas Original a choisi une icône coréenne en plus de la chanteuse Ciara pour sa campagne internationale 2010 concernant la ligne de vêtements pour femme, et ce sera Lee Hyo-Ri (qui sort son 4e album en février) qui a été choisie, devenant ainsi la première asiatique à supporter une campagne Adidas.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis