Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 18 janvier 2010 en Corée du Sud

18 janvier

Technologie : Mahru-Z fait le ménage
L’institut coréen de sciences et de technologies (KIST) vient de sortir son premier robot capable de nettoyer la maison, enlever les vêtements du lave-linge et faire réchauffer la nourriture dans un microonde. Du haut de son mètre trente pour un poids de 55kg, ce nouveau robot domestique sur pied « made in Korea » vous répondra au nom de « Mahru-Z ». Sur le modèle de l’être humain ave
c une tête rotative, des bras et des jambes et la capacité de voir en trois dimensions, ce nouveau compagnon développé par le KIST est capable de décider de faire une action s’il estime que c’est nécessaire. Il sera capable de prendre un t-shirt, de le mettre dans le lave-linge et d’appuyer sur le bouton activant le lavage. Développer précédemment, Mahru-M peut travailler en parfaite complémentarité avec Mahru-Z, doté d’une plus grande aisance pour le déplacement. La nouveauté dans ce robot sera, vous l’aurez- compris, sa faculté à analyser les objets, les reconnaître et agir si nécessaire. Avec ses six doigts, il peut prendre et transporter de nombreux objets (plats, verres, tasses, etc.) et mettre en marche des appareils électroniques (microonde, four, toaster, etc.) par simple pression. Son autonomie en fait également un robot hors pair, lui permettant de se déplacer dans des lieux inédits. Pour la Corée, ce robot se distingue de tous ceux construits jusqu’à présent, bien souvent par des équipes japonaises, de part sa gestuelle très proche de l’humain. Le KIST précise qu’en plus des tâches ménagères, ce robot peut également remplacer l’homme dans des situations parfois dangereuses ou lors de missions dans l’espace par exemple. Un budget de 3.5 millions de dollars par an permettra au KIST de produire dans les prochaines années des « robots humanoïdes cognitifs » pouvant aider les hommes dans leur travail et doté d’une grande autonomie. Vous pourrez attendre encore longtemps avant de voir Mahru-Z vous servir le café chez votre voisin...

Industrie : La guerre des prix bas
Les hypermarchés ont entamé une guerre des prix bas en ce début d’année. Initiée par le l
eader E-Mart, du groupe Shinsegae, cette guerre a débuté à travers la publicité dans les grands quotidiens du pays. Le groupe offre jusqu’à 36% de réduction sur 12 produits de première nécessité. Les deux grands rivaux n’ont pas tardé à réagir avec Lotte Mart et Homeplus qui ont immédiatement suivi cette annonce en proposant des prix défiants ceux d’E-Mart. Ce dernier réagissant à nouveau la semaine dernière ajoutant 10 nouveaux produits le 14 janvier à sa liste de produits à prix bas. En deux semaines, les trois géants de la grande distribution ont mis en place une guerre sans mercis. Les associations de consommateurs restent sceptiques. Les groupes vont-ils pouvoir suivre longtemps cette baisse des prix sans être obligés d’offrir des produits de qualité moindre ? Pour prouver que ces mesures sont mises en place pour supporter les consommateurs, il faudrait selon eux révéler la quantité des produits disponibles et le niveau de qualité. Depuis le 7 janvier, certains produits ont vu leur prix diminuer de 50%. Chez E-mart, les 100 grammes de samgyeopsal (poitrine de porc), l’un des plats les plus consommés en Corée, est passé par exemple de 1 550 wons à 870 wons en une semaine. Homeplus a réduit ses prix sur les bananes de 4 980 wons à 2 800 wons. La clientèle a répondu en tout cas à l’appel de la grande distribution, n’arrêtant pas d’envahir les couloirs des grandes surfaces, faisant même face à des ruptures de stocks vers 15-16 heures certains jours. Un des responsables d’E-Mart précise que les stocks de viande ont par exemple été multipliés par sept ou huit, mais que la demande est tellement forte qu’ils ne peuvent faire face. Quoi qu’il en soit, la stratégie fonctionne car en attirant les consommateurs à venir consommer 22 produits proposant des prix bas, ils se retrouvent en face de 50 à 60 0100 autres produits sans réduction spéciale...Mais cela prouve aussi que jusqu’à présent, les grandes surfaces proposaient des tarifs exagérément élevés, sans que personne ne réagisse...

Emploi : Inactifs et pauvres
Qu’ils soient économiqu
ement inactifs ou travailleurs mais pauvres, les Coréens en situation précaires se multiplient dans la péninsule. Et ce n’est pas les chiffres ue chômage entre 3 et 4% proposés par le gouvernement depuis des mois qui feront dire le contraire aux statistiques nationales. En 2009, ce serait 4 080 000 de personnes qui auraient été économiquement inactives, à savoir âgées de plus de 15 ans, sans emploi mais n’étant pas vraiment en recherche. Un record depuis la création de cet indice en 2003. Cette catégorie compte bien entendu les femmes au foyer, les étudiants et les employés en mise à pied, mais aussi toutes les personnes sans emploi s’étant résignées à ne plus chercher. Sur la population d’actifs estimée à 40 millions de personnes, ce chiffre représente par conséquent une personne sur dix économiquement inactive. Sur ces 4 millions, 162 000 avoue avoir abandonné leur recherche d’emploi. Le chiffre n’a cessé de croître depuis 2003 avec 2 808 000 d’inactifs jusqu’à 3 688 000 en 2008. 591 000 personnes sont considérées comme « jetant un œil sur le marché du travail », contre 1 475 000 « en repos », 963 000 « travaillant moins de 18 heures par semaine » (pas suffisant pour subsister économiquement parlant dans la société) et 889 000 officiellement sans emploi. Sur le nombre de personnes ayant abandonné leur recherche, 99 000 sont des hommes, soit une augmentation de 38.9% par rapport à 2008. 58% des 2 560 595 individus partis à la retraire en 2008 avaient entre 20 et 40 ans, révélant un réel problème de l’emploi chez les plus jeunes. Parallèlement, l’institut économique Hyundai a dévoilé une étude reportant que 11.6% des travailleurs étaient « pauvres » en 2008, soit 2.73 millions de personnes sur les 23.57 millions de travailleurs. Cette statistique prend en considération les personnes vivant en dessous du salaire minimum de 1.03 millions de wons (914 dollars). La montée des emplois temporaires montrent que l’offre d’emplois de qualité est en décroissance, faisant naître une certaine inquiétude.

Télécom : Prix et SAV déplaisants
Les smart-phones marchent plus que bien sur le marché coréen. Constructeurs et opérateurs ont le sourire depuis plusieurs mois maintenant. Mais qu’en est-il des consommateurs ? Il semblerait que les services offerts en termes de service après vente par les constructeurs et de prix par les opérateurs ne conviennent pas à la clientèle coréenne. D’après l’agence des consommateurs, sur les 412 plaintes déposées en 2008 sur ce type d’équipements électro
niques portables, plus de la moitié ont concerné l’iPhone sorti chez KT fin novembre. La politique de service après-vente serait la principale visée, les erreurs techniques ou fonctionnelles du téléphone ne posant par vraiment de soucis aux utilisateurs. D’après les consommateurs, Apple préférerait offrir de nouveaux appareils plutôt que de les réparer, la procédure étant beaucoup plus complexe que pour n’importe quel autre smart-phone. Apple ne possédant pas de centre de SAV en Corée, KT doit travailler en flux tendu avec les vendeurs implantés aux Etats-Unis. Il est vrai que la Corée du Sud propose des services après-vente extrêmement performants, Samsung sortant bien souvent du lot à ce sujet. Et bien qu’Apple ait un SAV reconnu comme performant aux USA, des efforts semblent nécessaire pour conquérir la clientèle coréenne. La commission de l’égalité du commerce a annoncé qu’elle jetterait un œil attentif à la politique de SAV du groupe américain. Au niveau des prix, les Coréens ont plutôt été mécontents de l’attitude des opérateurs sur l’appareil Samsung Omnia. 205 plaintes ont ainsi été enregistrées concernatn ce smart-phone dont les variantes se sont démultipliées une fois que l’iPhone est arrivé sur le marché. Les prix du téléphone ont ainsi varié entre 360 et 600 000 wons (320-534 dollars).

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Concours : Lors de la Coupe du Monde LG d’écriture de SMS qui se
tenait à New York, deux jeunes coréens de 17 et 18 ans ont remporté la compétition face à une douzaine d’autres équipes étrangères, empochant à cette occasion 100 000 dollars.
Culture : Le groupe de rock américain vainqueur des Grammy Awards, Green Day, proposera un concert exceptionnel ce soir dans le cadre du Super Concert VII Hyundai Card à partir de 20h dans le Olympic Gym#1, au parc olympique de Séoul (http://ticket.interpark.com).
Tendance : L’année 2009 n’aura pas été bonne pour le vin et le whisky en Corée du Sud, avec des importations en chute libre, à savoir -21.1% pour les vins occidentaux, une première chute depuis 10 ans, et -8.9% pour les whiskys, le pays enregistrant par contre une forte croissance à l’export du Makgeolli (+35.7%).
Télévision : L'actrice Kim Hye-Soo (40), qui faisait la Une récemment pour sa probable relation amoureuse avec l'acteur Yu Hae-Jin, a dévoilé à ses fans sur son Cyworld une série de 12 photos exceptionnelles prises par Kang Young-Ho pour la marque Fissler
Industrie : Le deuxième groupe de cosmétique, LG Household and Health Care Ltd., a annoncé hier la finalisation de l’acquisition de la troisième société de cosmétique coréenne, The Faceshop, qui détient 700 boutiques, pour un montant total de 363 millions de dollars, renforçant sa pression sur le leader du marché Amorepacific.
Football : La Corée du Sud perd un de ses joueurs fétiches de Premier League, Seol Ki-Hyeon (31), qui a décidé de quitter le Fulham FC lors du marché hivernal des transferts pour rejoindre l’équipe de K-League Pohang Steelers.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis