Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 6 janvier 2010 en Corée du Sud

06 janvier

Politique : Sejong fait rugir les FEZ
En quel honneur la ville de Sejong pourrait avoir les mêmes avantages que les zones franches économiques (FEZ) de la péninsule ? Le débat de la semaine. Et pour aller plus loin, nous pouvons également relever un débat dans le débat : la multiplication des FEZ dans le pays ne risque-t-elle pas de désorienter l’attraction de capitaux étrangers ? Bref. Les zones franches économiques n’ont pas le sourire. Si, au départ, leur répartition semblait intéressante (Incheon au Nord-ouest, Gwangyang au Sud-ouest et Busan au Sud-est), la création de nouvelle zone a provoqué certaines tensions. Et maintenant, le gouvernement décide de transformer Sejong, ville à la base désignée comme nouvelle capitale administrative du p
ays, en tant que ville proposant des avantages fiscaux aux sociétés étrangères. Incheon, qui est la plus grande zone franche économique du pays, n’attire que 1% de capitaux étrangers sur la totalité des investissements réalisés. Pour les autorités des FEZ, il y va de soit que si Sejong offre des avantages plus attractifs les FEZ risquent de payer le prix cher. La semaine qui se profile devrait être cruciale alors que le président Lee Myung-Bak prévoit d’annoncer des décisions clés quant à la ville de Sejong et sa position concernant les avantages fiscaux qui y seront proposés. Les terrains devraient par exemple être proposés à des tarifs défiants toute concurrence, avec 350 dollars pour 3.3 mètres carré pour les plus grands investisseurs (50% moins cher que dans les zones industriels). Les entreprises et les universités pourront également utiliser leur terrain sans avoir à rapporter quelconque activité auprès du gouvernement.

Tendance : Fausse-mort ou futur ?
Et vous, quelles sont vos solutions pour bien débuter l’année ? En Corée du Sud, les tendances varient. Vous pouvez aller faire la queue dans le froid glacial pour obtenir un entretien avec un diseur de bonne aventure ou bien vous pouvez aller vous ressourcer en « mourrant » une dizaine de minute...La première solution est toujours celle qui marche le mieux, mais il apparaît que la deuxième attire de plus en plus de monde. Explications. Les diseurs de bonne aventure appelés « Saju » sont en Corée considérés comme des guides, des visionnaires théoriques, s’appuyant « simplement » sur l’ancien livre chinois « Juyeok » (ci-dessus), manuel qui analyse les tempéraments de chacun en fonction de la date et de l’heure de naissance. Ce ne sont pas des devins, mais des professionnels capables d’analyser les principes du Juyeok. Bien sûr, les personnes qui vont voir les diseurs de bonne aventure de manière fréquente influence de plus en plus les discours de ces derniers, mais bien souvent, ils permettent d’avoir un aperçu général de ce qui pourrait nous attendre dans l’année à venir. La plupart y recherche l’amour, un emploi, l’argent ou le bonheur, comme bien souvent. Mais dans un tout autre style, la société coréenne s’intéresse de plus en plus à la « fausse-mort », une expérience inédite permettant de se ressourcer. Vous vous rendez dans une salle, écrivez votre testament, vous allongez dans une caisse en bois à votre dimension et en habit funéraire, une photo est installée au bout avec un cierge et des fausses fleurs, vous croisez les bras, regardez vers le ciel, et vous voilà mort pendant une dizaine de minutes. Le temps de vous ressourcer complètement. Certains y verraient même un remède au suicide dont le taux est pour la Corée du Sud le plus élevé de l’OCDE. Les assurances Kyobo ont envoyé leur 4 000 employés vivre cette expérience. Ça vous dirait d’aller à votre enterrement ? Ou bien préférez-vous savoir ce que vous annonce l'année du Tigre ?

Automobile : Le monopole Hyundai-Kia
Si cela n’est pas du monopole, je ne sais pas ce que c’est ! Le constructeur automobile Sud-coréen Hyundai-Kia Motors détenait tout au long de l’année 2009 plus de 80% du marché local. Une première pour le groupe dont les deux constructeurs se sont alliés en 1999. Hyundai Motor a obtenu 50.7% de parts de marché avec 706 76
2 véhicules vendus sur les douze derniers mois et Kia a enregistré des ventes à hauteur de 412 752 véhicules, soit 29.8% du marché domestique. Avec un total de 80.5% de parts de marché et 1 115 424 unités vendues, le constructeur fait très fort. Et les raisons de ce succès sont pourtant simples d’après les dirigeants du groupe : une gamme extrêmement compétitive de nouveaux modèles, une stratégie commerciale agressive drainée par un programme d’assurance ciblant uniquement la clientèle coréenne, et la chute du constructeur Ssangyong Motors qui aura connu la grève la plus importante de son histoire sur son principal site de production à Pyeongtaek. Hyundai et Kia ont sorti de nouvelles versions plus modernes de ses véhicules comme la berline Sonata dont les ventes se sont envolées avec 15 000 véhicules par mois sur les 4 derniers mois de l’année, mais également la petite Morning (102 082 unités), le 4x4 Santa Fe (58 324 unités) et la belle Forte (51 374). Tous ces véhicules font partie du top10 des ventes 2009. Renault Samsung suit avec 9.6% de parts de marché et GM Daewoo descend à 8.6%. Ssangyong connaît sa plus mauvaise année avec 1.6% du marché local et aura probablement du mal à refaire surface cette année. Sur les exportations de véhicules totalement assemblés, Hyundai remporte la palme avec 59.2% suivi de Kia 27.6% (86.8% à eux deux) et GM Daewoo (11.4%).

Économie : Les banques optimistes
Les banques d’investissements étrangères voient d’un bon œil l’année 2010 pour l’économie de Corée du Sud. Après des estimations de 0.2% de croissance sur l’année 2009, les banques estiment que la 4e économie asiatique pourrait connaître une croissance de 5% cette année. D’après le Centre coréen de finance internationale,
dix des principales banques d’investissements estimeraient la croissance à 5% alors que la moyenne serait tout de même de 4.1%. Cela correspond aux annonces émises par le gouvernement. La Banque de Corée estiment la croissance 2010 à 4.6%, le Fonds monétaire international à 4.5% et la Banque mondiale à 3.7%. Les banques non-américaines sont les plus optimistes comme Nomura Securities et Deutsche Bank qui projette 5.5% de croissance, suivi de la banque française BNP Paribas à 5.4%. Aux USA, on est plutôt méfiant avec Goldman Sachs et Citibank qui prédisent 4.8% et 4.7% à la Corée, suivi d’UBS avec 4.6%. Pour le reste du monde, la Chine et l’Inde devraient comme d’habitude connaître des croissances élevées avec respectivement 9.8% et 7.9%. A l’inverse, les Etats-Unis et le Japon auront un peu plus de mal à refaire surface après la période économiquement instable que nous venons de vivre avec 3% et 1.5%. Le centre de finance international indique cependant qu’une croissance de 5% serait bonne mais malgré tout inférieur à celles des principaux pays rivaux de la région comme Singapour avec 6.2% et Taiwan avec 5.3%. Dans le même temps, ces pays ont connu des contractions en 2009.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Industrie : La chaîne américaine Starbucks ne commence pas bien l’année 2010 alors que l’augmentation de 300 wons sur les cafés depuis le 1er janvier fait naître de nombreuses critiques de consommateurs dans la péninsule, un Americano valant 3,600 wons et un Cafe Latte 4,100 wons.
Football : Le jeune joueur de football Park Chu-Young fait l’unanimité dans le club de l’AS Monaco après avoir été élu par les supporters « Joueur du mois de décembre » avec 77% des voix, contre 10% pour le défenseur Puygrenier et 7% pour le gardien Ruffier.
Santé : Un groupe de scientifiques coréens dirigé par le professeur Min Jung-Joon de l’université nationale de médecine de Chonnam a créé une bactérie capable de diagnostiquer et d’éliminer une tumeur cancéreuse simultanément.
Technologie : LG Electronics lance sa nouvelle télévision qui permettra aux consommateurs d’utiliser les services de Skype pour appeler leurs amis à l’autre bout du monde.
Climat : Alors que, suite à la tempête de neige sans précédent qui s’est abattue sur Séoul lundi 4 janvier, la polémique enfle sur le sur-salage des routes provoquant un danger environnemental et des dégâts sur les voitures, une vidéo-buzz fait le tour du Web après qu’un reporter frigorifié ait pris la parole lors du journal télévisé de KBS1 (ci-dessous, notez son adresse email...).


Vous pourriez aussi aimer

0 avis