Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Hyundai Group reprend son bien

17 novembre

Industrie – Les efforts de Hyundai Motors n’auront pas suffi. Le constructeur automobile ne sera finalement pas arrivé à acquérir le premier constructeur immobilier de Corée du Sud. Les créditeurs de Hyundai Engineering et Construction ont préféré choisir le Groupe Hyundai hier après plusieurs semaines de déclaration et d’annonces entre les différentes entités Hyundai. La Korea Exchange Bank, en charge de l’appel d’offre pour acquérir le promoteur immobilier, a indiqué que le processus de la vente aurait lieu dans le courant du premier trimestre 2011. Cela n’a d’ailleurs pas empêché de voir ses parts chuter, les investisseurs doutant sur la capacité de financement du groupe Hyundai qui aurait proposé un prix d’achat plutôt élevé. Pour la veuve du troisième fils (Chung Mong-Hun) du fondateur du groupe Hyundai (Chung Ju-Young), Hyun Jeong-Eun, c’est une grande victoire. « Nous allons redonner toute sa gloire au groupe Hyundai Engineering et Construction » affirmait la femme d’affaires, qui espère ainsi atteindre ses objectifs de ventes de 2020 estimés à 70 000 milliards de wons. Depuis 2001, la branche construction de Hyundai était entre les mains des créditeurs, dû à une importante dette. Pour le seul fils vivant de Chung Ju-Young, Chung Mong-Koo, c’est véritablement une grande défaite. Président du plus important conglomérat automobile, Hyundai Motor, Chung Mong-Koo aurait aimé prendre le pas sur le constructeur afin de réimposer l’hégémonie Chung sur la Corée. Si Hyun Jeong-Eun avait échoué, la position du Groupe Hyundai dans la branche Hyundai Merchant Marine aurait été remise en question, Hyundai Engineering et Construction possédant 8.3% des parts de l’unité maritime. C’était d’ailleurs le souhait le plus cher de Chung Mong-Koo : obtenir la branche construction afin de gagner des parts dans l’unité maritime et en prendre le contrôle et progressivement reprendre le pas sur tout le groupe Hyundai. Une lettre d’intention sera signée entre Hyundai Group et Hyundai Engineering et Construction d’ici la fin du mois selon le directeur de la Korea Exchange Bank. D’après les experts, le constructeur automobile aurait misé sur 4 300 milliards de wons pour racheter le spécialiste du bâtiment, contre un montant compris entre 4 800 et 5 500 milliards de dollars proposés par Hyundai Group. Jusqu’à lundi, Hyundai Motor semblait avoir la main sur l’appel d’offre, dû à sa capacité à lever des fonds pour faire remonter la branche construction.

Articles relatifs :
+ Hyundai Motor, futur constructeur
+ Le groupe Hyundai dans la tourmente

Vous pourriez aussi aimer

0 avis