Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

L'hôtellerie, nouvelle vache à lait des chaebols

12 décembre


Accor, Hyatt, Marriott. Les grandes chaînes d'hôtels internationales se sont bien installées en Corée du Sud et continuent d'élargir leur parc d'hôtels. Mercure vient s'ajouter à la liste des hôtels du groupe franco-coréen Accor-Ambassador Hotels et la construction du Marriott Dongdaemun est lancée. Les business et boutiques hôtels poussent comme des champignons dans la capitale, pour des tarifs adaptés : moins de 200,000 wons la nuit. Et malgré une économie mondiale qui marche au ralenti, les chiffres ne cessent de croître dans la péninsule qui a pour la première fois de son histoire enregistré plus de 10 millions de touristes étrangers sur l'année 2012. Seul souci, le nombre de chambres reste
bien trop bas : 26 000 à Séoul lorsque l'on en compte près du quintuple à Bangkok. De nombreux Chinois, portion de touristes la plus importante en Corée (avec les Japonais, ils comptent pour 60% des touristes) s'adaptent en allant dormir dans des motels (peu glamour) ou dans des hôtels loin du centre-ville (province de Gyeonggi ou d'Incheon).

Rien que sur le centre de Séoul (quartier de Jung-gu), 7 600 chambres sont disponibles dans un total de 30 hôtels d'affaires et 3 000 devraient prochainement voir le jour avec l'approbation reçue pour la construction de 20 nouveaux hôtels dans la zone. Mais les chaînes étrangères ont du souci à se faire... Les chaebols portent un regard plus qu'intéressé sur le secteur de l'hôtellerie et pourraient rapidement s'installer comme les nouveaux leaders sur Séoul (dans un premier temps ?). Ont-ils les compétences ? Bien entendu, même si ce ne sont pas toutes encore de véritables chaînes, les branches hôtelleries des grands conglomérats locaux sont reconnues localement, et même parfois internationalement : Shilla (Samsung Group), Lotte (Lotte Group), Parnas (appartient à 70% à GS Engineering and Construction et à 30% au KITA), Westin Chosun (membre du groupe Shinsegae), Sheraton Grand Walkerhill et W Seoul Walkerhill (SK Networks) ou encore le Banyan Tree Club and Spa Seoul (récemment repris par Hyundai Group).


Parnas, qui détient deux grands hôtels au COEX (Grand InterContinental Seoul et InterContinental Seoul), a ouvert au début du mois de décembre un tout nouvel hôtel dans le quartier touristique de Myeongdong, le Nine Tree Hotel, qui sera le porte-drapeau de cette nouvelle marque (Nine Tree) dont le nombre d'hôtels devrait se multiplier dans les mois à venir. Stratégiquement, Parnas a recruté un personnel bilingue coréen-japonais et coréen-chinois pour satisfaire la clientèle de ce quartier. Lotte ouvrira de son côté deux nouveaux hôtels dans le centre-ville, surfant sur les bons résultats des hôtels à Mapo et Gimpo. Un hôtel de 22 étages verra le jour à proximité du cour d'eau Cheonggye (Euljilro 2-ga) en octobre 2015 et un autre trois mois plus tard est prévu à Myeongdong (19 étages). Le groupe ne se focalise pas que sur Séoul, puisque des hôtels vont voir le jour à Jeju, Ulsan, Daejeon et Guro ainsi qu'à l'étranger avec Hanoi (Vietnam) en 2014 et Shenyang (Chine) en 2017 (le groupe est déjà présent à Moscou et Tokyo).

Shilla, qui détient le plus bel hôtel de la capitale à deux pas du mont Namsan, compte marcher sur les plates-bandes du Lotte en construisant à 50m de l'hôtel Lotte Hotel Mapo une structure de 23 étages d'ici le deuxième semestre 2015, un hôtel bâti par Samsung C&T (évidemment !), géré par Hotel Shilla et qui comptera 300 chambres. Le groupe a lancé une nouvelle stratégie sous le nom de "Shilla Stay" et compte ouvrir 5 nouveaux business hôtels dans la capitale. Le Westin Chosun Hotel, situé à deux pas de la mairie, fera de même avec un business hôtel prévu en 2014 du côté de la station de Séoul. SK Networks profitera des espaces non-profitables de son réseau de stations essence pour bâtir à la place des hôtels. Enfin, Hanjin Group, via sa branche Korean Air (première compagnie aérienne coréenne), a acheté un terrain pour un hôtel 7 étoiles de style Hanok sur les hauteurs dominant le palais Gyeongbuk. La construction n'a pu commencé du à un arrêté interdisant la construction d'hôtels à moins de 200m d'une école, mais une solution devrait être trouvée, une proposition de loi étant déjà dans les couloirs de l'assemblée pour permettre aux hôtels ne possédant ni casino ni bar de déroger à cette loi...

Vous pourriez aussi aimer

0 avis