Samsung change de stratégie face à Apple

20.12.12


Le géant de l'électronique sud-coréen Samsung Electronics a décidé de changer son fusil d'épaule dans le cadre des poursuites engagées avec son principale concurrent, la firme américaine Apple. Le groupe coréen a ainsi laissé tomber sa demande d'interdiction des ventes de smartphones et tablettes de la marque Apple sur le continent européen (France, Angleterre, Allemagne, Italie). La raison viendrait du fait qu'un juge fédéral américain ait rejeté la demande d'Apple pour une injonction visant à bloquer les ventes d'une dizaine d'appareils Samsung, l'entreprise californienne ne pouvant prouver que la demande de produits Samsung portait sur une technologie que Samsung aurait volé à Apple. Parallèlement, la sanction infligée à Samsung en août dernier (1,05 milliard de dollars) devrait selon ce même juge être réduite.

Le porte-parole de Samsung a indiqué que le groupe souhaitait se battre sur la qualité des produits et non pas sur le nombre de litiges engagé entre les deux sociétés. "Le groupe Samsung agit ainsi dans l'intérêt de protéger le choix des consommateurs" précise le communiqué de mardi. Pour les experts qui suivent ce dossier depuis plus de deux ans, il ne fait aucun doute que le fabricant sud-coréen a décidé de s'engager dans une nouvelle approche du conflit qui le lie à Apple. Selon eux, Samsung pourrait perdre la loyauté des consommateurs à force de chercher à faire interdire les produits du concurrent dans tel et tel pays. La commission européenne aurait également mis son grain de sel dans l'histoire en lançant en début d'année une investigation formelle antitrust sur les termes des licences de Samsung pour ce qui couvre les brevets de technologies sans-fil. Au regard des résultats, Bruxelles aurait mis la pression sur Samsung pour retirer son injonctions.

Samsung et Apple ont jusqu'à présent exclu la possibilité d'un règlement de leur compte à l'amiable. Mais il se pourrait bien que 2013 s'annonce plus calme dans le conflit opposant les deux marques. Même Tim Cook, le nouveau patron d'Apple, aurait laissé entendre lors d'un entretien sur Bloomberg BusinessWeek qu'il espérait que le litige avec Samsung prenne fin au fil du temps. Les salons de l'électronique à Las Vegas et Barcelone du début d'année prochaine et les ventes à suivre (mars, avril) de nouveaux appareils Samsung devraient cependant donner une avance au constructeur coréen, Apple n'ayant pas créé de vrai révolution technologique avec son dernier smartphone ou sa tablette miniaturisée.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis