Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 14 septembre 2009 en Corée du Sud

14 septembre

Internet : 3 000 cyber-policiers
Pour faire face à la cybercriminalité, le gouvernement Sud-coréen a décidé d’agir en formant 3 000 cyber-gendarmes dans l’année à venir. L’objectif est de protéger les entreprises de cyber-attaques et des pirates informatiques. Les universités sont
poussées à ouvrir des classes pour former de futurs agents qui seront recrutés par le gouvernement. Les services secrets coréens, qui prendront la charge de cette nouvelle unité, auront pour objectif de protéger tous les ministères et entreprises victimes de cyber-terrorisme. De son côté, le ministère de la défense formera une unité de combat. Cette réaction du gouvernement arrive deux mois après que le pays ait connu des attaques cybernétiques générées par le système DDoS (Distributed denial-of-service) sur les sites et les ordinateurs gouvernementaux, entre autres. Bien qu’elles n’aient causé aucun dégât, d’après les investigations, ces attaques ont démontré que le pays restait vulnérable. Avec 16 millions d’abonnés sur Internet, la Corée, leader mondial des technologies de l’information, sait qu’elle doit se concentrer désormais sur la sécurité.

Santé : 5e et 6e décès du virus H1N1
Le virus H1N1 continue sa progression au Pays du Matin Calme, avec deux nouveaux
décès dans le weekend. Dernier en date, un homme de 67 ans qui souffrait de maladie rénale chronique. Le virus, qui se serait d'abord infecté, aurait ensuite provoqué un mal-fonctionnement général de plusieurs organes. L’homme, qui a eu les premiers symptômes le 20 août dernier, a été admis en urgence 4 jours plus tard et reçu une dose de Tamiflu le 26 du même mois. Le fait que le patient ne se soit pas rendu récemment dans un pays étranger et n’ait pas rencontré de personnes potentiellement infectées interroge les experts. La grippe A se propage à une vitesse de plus en plus inquiétante en Corée du Sud, avec plus de 7 000 cas recensés, 6 décès, et l’automne et l’hiver qui approche, saisons propices à une pandémie. Les vaccinations à grande échelle commenceront mi-novembre avec 13 millions de doses de Tamiflu disponibles, soit 27% de la population.

Tendance : Welcome to the Philippines
Pourquoi les Coréens représentent-ils la première communauté étrang
ère aux Philippines ? Tout simplement parce que les cours d’anglais, et le coût de la vie, y sont moins chers qu’en Australie, qu’au Canada, qu’en Angleterre ou qu’aux Etats-Unis. La proximité est également un facteur clé avec seulement 4 heures pour relier Séoul à Manille. En 2008, plus de 600 000 Sud-coréens se sont rendus aux Philippines, représentant 19.48% des étrangers. Une augmentation de 500% des étudiants entre 2004 et 2008 rapporte le Bureau d’Immigration, avec un total de 102 134 étudiants sur cette période (une moyenne de 1 702 étudiants supplémentaires par mois). L’anglais, langue parlée par plus de 1.8 milliards de personnes dans le monde, provoque en Corée une véritable course à l’éducation. L’apprentissage de la langue de Shakespeare est une nécessité pour la jeune génération coréenne, l’anglais étant devenu la deuxième langue enseignée dans le pays. Les Philippines, qui entrent dans le top 10 des pays parlant anglais, accueillent des étudiants dans tout le pays, de Cebu City à Baguio en passant par Boracay et Clark.

Corée du Nord : le nucléaire à la Une
Depuis quelques semaines, la Corée du Nord fait parler d’elle...en bien
et en moins bien. Fin août, les signes d’ouverture de la fin du mois d’août ont été accueillis favorablement par la Corée du Sud et la communauté internationale. Les rencontres familiales intercoréennes approchent avec un premier round fin septembre. Puis, il y a eu cet accident début septembre sur la rivière Imjin, à la frontière entre les deux pays, qui a vu six Sud-Coréens disparaître suite à une montée des eaux provoquée intentionnellement par le gouvernement du « Cher Leader ». Et depuis ce weekend, c'est la question du nucléaire Nord-coréen qui refait surface avec un rapport sur l’arsenal nucléaire mondial publié par le Hans Kristensen de la Fédération américaine des scientifiques et Robert Norris, du Conseil de défense des ressources naturelles. La Corée détiendrait d’après eux dix têtes nucléaires. Mais rien ne laisse penser qu’elles sont opérationnelles, 8 190 têtes sur les 23 300 recensées ne l’étant pas. La Russie est en tête du classement avec 13 000 engins, suivie des USA (9 400), de la France (300), de la Chine (240), du Royaume-Uni (185), d’Israël (80), du Pakistan (entre 70 et 90) et de l’Inde (entre 60 et 80). Au-delà de ce rapport, un groupe basé en Corée du Sud et connu sous le nom d’Open Radio a indiqué hier que Kim Jong-Il avait annoncé à la fin du mois dernier qu'un troisième essai nucléaire aurait lieu entre le 20 septembre et le 10 octobre, information non-commentée par le ministère de l’unification.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Football : L’attaquan
t Sud-coréen Park Chu-Young (ci-contre) a ouvert son compteur but hier à la 85e minute du match qui opposait l’AS Monaco au PSG pour le compte de la 5e journée de Ligue 1 d’un plat du pied sur une ouverture d’Alonso (2-0).
Automobile : Après la 308 lancée le mois dernier, Peugeot a annoncé le lancement de la nouvelle 407 HDi et de la nouvelle 407SW HDi sur le marché coréen, pour respectivement 33 500 et 38 500 dollars.
Société : Les prisons coréennes comptent 1 300 étrangers (204 pour meurtre) avec en tête les Chinois (667), les Taïwanais (125), les Mongoles (32), les Américains (20) et les Thaïlandais (19).
Golf : La Sud-coréenne Shin Ji-Yai a remporté son troisième tour LPGA cette saison à Arkansas lors de playoff l’opposant à Angela Stanford et sa compatriote Yoo Sun-Young.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis