Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 21 septembre 2009 en Corée du Sud

21 septembre

Économie : Le G20 donne des idées
« Dix cuillères de riz ajoutées donnent un bol plein » : c’est en ces mots que le président Lee Myung-Bak a souhaité insister sur une coopération internationale sur le plan de relance par la « Croissance Verte » (« Green Growth »). En amont de son déplacement aux Etats-Unis pour le sommet sur le climat des Nations-Unis qui se tiendra demain à Pittsburgh, le président Lee a enregistré un discours sur la « Croissance Ver
te » qui sera diffusé sur le site Internet des Nations-Unis et sur Youtube. L’important, a-t-il souligné, n’est pas la taille de la cuillère, mais l’engagement de la coopération. Avec pour objectif de prendre le leadership de cette coopération, Lee s’est engagé à réduire, dès cette année, les émissions de gaz à effet de serre, une première pour un pays qui n’a pas signé le protocole de Kyoto pour la première période 2008-2012. Le président Sud-coréen s’est également prononcé sur les stratégies de sorties de crise financière à prendre en compte. La Corée du Sud, qui présidera le G20 en 2010, souhaite que les leaders du G20 envisagent une institutionnalisation du processus pour faciliter la faisabilité d’une gouvernance mondiale.

Politique : Chung Un-Chan déjà critiqué
L’au
dience confirmant l’accès au poste de Premier Ministre pour Chung Un-Chan, nommé au poste le 4 septembre, qui se déroule aujourd’hui et demain, devrait se focaliser sur plusieurs points : son opposition à la construction d’une ville administrative et des questions d’éthiques le concernant avec en particulier des problèmes de fraude fiscale, de détournement et de duplicata de documents universitaires (comme en 2000 avec un même papier publié en coréen et en anglais). Le parti d’opposition aurait également soulevé le fait qu’il aurait sauvé près de 43 110 dollars d’impôts fonciers en sous-déclarant les prix de certaines transactions aux autorités en 2003. Le parti démocrate n’arrête pas de trouver de nouvelles accusations pour discréditer Chung avec par exemple, le fait que sa femme ait tenté d’acheter des terrains en campagne en 1988, ce qui était à l’époque interdit pour des habitants de Séoul. Ce professeur d’économie de la plus prestigieuse université de Corée, la Seoul National University, se défend sur chacun de ces points à commencer par son opposition à la mise en place d’une ville administrative, réitérée par écrit vendredi dernier.

Emploi : Inégalité hommes-femmes
La Corée du Sud est le troisième plus mauvais élève de l’OCDE en terme de différence salariale entre le
s hommes et les femmes. Parmi les 21 pays membres analysés (sur les 30), la Corée se situe bien loin de la moyenne de 18% avec 38% de différence salariale. Concernant la participation des femmes dans l’économie, le taux est de 54.7%, 6.6 points de moins que la moyenne, mais la Turquie et le Mexique font pire avec respectivement 26.7% et 43.4%. Le taux d’emploi des femmes est également plus bas que la moyenne (57.5%) avec 53.2% pour les femmes entre 15 et 64 ans. Les hommes représentent 77.3% de la participation au développement de l’économie et 74% du taux d’emploi. La part des emplois à mi-temps pour les hommes est de 9.3% (23e pays) et de 13.2% pour les femmes (26e pays), soit moitié moins que la moyenne de l’OCDE. Les femmes représentent 59% des employés à mi-temps. Le ministère des finances explique ce phénomène par le fait que les femmes ne trouvent pas de salaires suffisants en effectuant des mi-temps. La Corée possède tout de même le troisième « meilleur » taux de chômage avec seulement 3.2% (2008).

Industrie : La Chine, un vrai partenaire
Les projections sur le commerce
sino-coréen sont plus que positives, malgré un retard dû à la crise financière. La Chine, premier partenaire commercial de la Corée du Sud depuis 2004, devrait établir des échanges estimés à plus de 200 milliards de dollars d’ici 2013, annonce l’institut des échanges internationaux de l’association coréenne des échanges internationaux (KITA). Rien que l’an dernier, les échanges sino-coréens étaient proches des échanges nippo-coréens (89.4 milliards de dollars) ajoutés à ceux avec les USA (84.8 milliards de dollars), soit 168.3 milliards de dollars. Le Pays du Matin Calme est le 4e fournisseur et le 2e client de l’Empire du Milieu. Les exportations Sud-coréennes ont tout de même connu une nette contraction au dernier trimestre 2008 (comparé au T4 2007) avec -23.9%, poussant les analystes à des projections réduites pour 2009 avec seulement 125.8 milliards de dollars, soit une baisse de 25.3% comparé à 2008. À la vue du retour progressif de l’économie internationale, les estimations portent sur 167 milliards d’ici 2011 et 218 milliards pour 2013, initialement prévues pour 2010.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Droit : L’âge légal de la majorité va être revu à la baisse, de 20 à 19 ans, a annoncé le ministère de la justice qui compte appliquer ce système à partir 2011 pour permettre aux jeunes étudiants de se marier sans le consentement de leur parent et de clamer leur propriété de biens dans le cas d’un achat d’appartement.
Santé : Une neuvième personne est décédée vendredi dernier des suites de la grippe A, une femme de 81 ans de la province Sud de Jeolla qui souffrait depuis de nombreuses années de maladie pulmonaire et d’infarctus cérébral.
Industrie : Samsung Electronics a lancé depuis quelques semaines son nouvel appareil photo VLUU Mirror, poussé par une forte campagne de communication menée par Han Hyo-Ju (ci-contre), un appareil proposant un écran des deux côtés, un gadget forcément apprécié des Coréens qui adorent se prendre en photo.
Sports : Si la candidature de Pyongchang pour les JO de 2018 n'est une nouvelle fois pas retenue, Séoul et Busan devraient se joindre pour proposer une candidature pour les Jeux Olympiques d’Été de 2020 après les JO de 1988 qui avait révélé la Corée du Sud au reste du monde.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis