Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 3 septembre 2009 en Corée du Sud

03 septembre

Technologies : 151.4 milliards de dollars pour l’IT
La Corée du Sud est définitivement le pays des nouvelles technologies. Avec un gouvernement prêt à injecter 11.3 milliards de dollars dans l’industrie des technologies de l’information d’ici 2013, amenant l’investissement total sur les 5 ans à venir à 151.4 milliards de dollars, la Corée du Sud va renforcer une compétitivité déjà au plus haut niveau. 140 milliards seront amenés par le secteur privé, soit environ 160 entreprises du secteur IT représentant 93% de la production totale du pays. Concernant la répartition de cet investissement, 46 milliards de dollars seront con
sacrés à la production d’écrans, 33.4 milliards aux semi-conducteurs et 28.5 milliards aux télécom. Le président Lee Myung-Bak (ci-contre), qui a présenté ce plan hier lors du « IT Korea Future Strategy », souhaite développer 5 secteurs stratégiques, que sont la convergence IT, les logiciels, les principales technologies de l’information, la diffusion et l’Internet, pour 10 industries majeures (automobile, énergie, défense, construction, robotique, etc.). Les centres de convergence IT pour l’industrie passeront de trois à dix d’ici 2012.

Classement : La Corée, 2e élève de l’OCDE
Au rang des 30 nations membres de
l’OCDE, un rapport a dévoilé hier que la Corée du Sud se classait deuxième parmi celles proposant le meilleure bien-être au niveau de l’éducation des enfants. Ce classement, dominé par la Finlande, se base sur trois catégories : la moyenne des résultats scolaires des élèves âgés de 15 ans, les inégalités en termes d’éducation et le taux de jeunes « ni élèves, ni employés, ni en formation » (NEET : not in education, employment or training). Pour la première catégorie, la Corée se classe deuxième derrière la Finlande et devant le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Hollande, l’Australie et le Japon (la Turquie et le Mexique terminent derniers). Les trois premiers de cette catégorie gardent leur position concernant l’égalité quant à l’accès à l’éducation. L’Italie et le Mexique sont les plus inégalitaires. Pour la catégorie des NEET, la moyenne de l’OCDE est de un sur douze enfants. Concernant les mesures mises en place pour supporter l’éducation dans le pays, la Corée se classe 2e derrière le Japon pour les comportements à risque, 13e pour le bien-être, 13e également pour la pauvreté et 14e pour le revenu moyen accordé.

Séoul : Les Français vont être contents
Seorae Maeul, le village des Français à Séoul au cœur de Seocho-gu, va obtenir l’un des investissements les plus importants jamais consacrés par l’administration d’un quartier dédié à une communauté étrangère. L’investissement de 4 millions de dollars présenté par le g
ouvernement aura pour objectif de revoir la rue principale du quartier longue de 540 mètres pour en faire un espace vivant. Ce montant est inclus dans le budget du Seorae Global Village Center, organisation d’échanges culturels qui aide les étrangers à s’adapter à la vie coréenne. Cet investissement dépasse largement les 260 700 dollars utilisés pour le quartier d’Itaewon-Hannam. Le projet de Seorae a été baptisé « The French Specialized Street ». Les travaux, dirigés par Jeung Suk-Gu, ont débuté le mois dernier et devraient se terminer en décembre. Les espaces piétons devraient s’élargir, les éclairages être démultipliés et la route devenir plus étroite pour en faire un espace de vie confortable et agréable. Le « village », qui compte 792 résidents, va connaître une seconde vie.

Emploi : Les PME réduisent les embauches
Les gros embauchent, les petits se retiennent. Depuis la rentrée, les plans d’embauchent se multiplient chez les conglomérats de la péninsule : Samsung Group, 1er chaebol, prévoit d’embaucher 4 400 nouveaux employés au second semestre (soit 1 000 de plus que ce qui était prévu), soit une augmentation de 18% comparé à la même période l’an dernier.
LG Group, 4e chaebol en Corée, compte ouvrir 2 200 nouveaux postes, une augmentation de 15.9%, dont 1 000 pour sa filiale LG Electronics. Le second chaebol Hyundai-Kia Automotive Group a annoncé un plan d’embauche de 2 500 personnes, le même niveau que l’an dernier. Le 3e chaebol SK Group compte réduire d’un tiers les embauches du second semestre, soit 800 nouveaux postes. Les autres chaebols comme POSCO, Lotte Group, GS Group et Kumho Asiana Group devraient maintenir leur plan de recrutement. Un vrai contraste comparé aux PME qui ont décidé de réduire de 41.5% leur plan d’embauche comparé à l’an dernier. Les PME, qui représentent 90% des emplois dans la péninsule, restent la clé de l’emploi en Corée du Sud.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Culture : La Corée du Sud, la Chine et le Japon ont signé hier un accord à Busan, dans le cadre du forum commun sur le développement culturel, qui engage les trois pays à effectuer des recherches conjointes et échanger des informations pour le développement de la culture.

Diplomatie : Park Heung-Shin (ci-dessus), conseiller spécial des relations étrangères du Nord de la province de Jeolla, a été nommé hier, par le ministère des Affaires étrangères Yu Myung-Hwan, Ambassadeur de Corée du Sud en France.
Téléphonie :
Samsung Electronics a lancé hier son téléphone à clapet SCH-W910 (à droite) équipé d’un écran AMOLED et qui ciblera une clientèle adulte, entre 40 et 60 ans (400 dollars).
Sport : Le joueur de football coréen de vingt ans Lee Yong-Jae (à gauche) s’est engagé avec le club français du FC Nantes relégué l’an dernier en Ligue 2, paraphant un contrat de 4 ans.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis