Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 9 septembre 2009 en Corée du Sud

09 septembre

Industrie : Samsung pousse au travail
« Travailler plus pour gagner plus » : cette formule lancée par le président Nicolas Sarkozy au début de son mandat présidentiel pour relancer le travail en France pour
rait également s’appliquer à la stratégie des filiales du groupe Samsung. Ce procédé, qui fut appliqué il y a déjà quelques années en Corée, incite les sociétés à payer des indemnités pour les heures supplémentaires et pour compenser la réduction des jours de congé au mois de février 2009, alors que les entreprises appliquaient un plan d’urgence pour lutter contre la récession mondiale. D’une stratégie passive qui consiste à sécuriser au maximum leur activité, les sociétés passent à une stratégie active pour générer de nouveaux profits en encourageant les employés à travailler davantage. « La plupart des divisions (du groupe) ont d’ores et déjà pris en charge les heures supplémentaires ainsi que les repas et les transports pour les personnes travaillant tard le soir », a indiqué Samsung Electronics ce lundi. Les profits sur opérations de la filiale électronique du groupe sont passés de 381 millions de dollars à 2.04 milliards de dollars entre le premier et le deuxième trimestre. Les projections pour le troisième trimestre sont excellentes avec 3.2 milliards de dollars dans le viseur.

Économie : Revers compétitif
La Corée n’aime pas ça, question d’ego. Le classement des pays les plus compétitifs publié par le World Economic Forum (institut basé à Genève) est pourtant clair : La Corée du Sud perd six places par rapport à 2008 pour se retrouver à la 19e place sur 133 pays. Les raisons sont multiples : des relations tendues entre les syndicats et les gestionnaires, un marché du travail rigide et un
marché financier inefficace. Mais l’annonce surprend, alors que l’institut international du développement du management (IMD) publiait en mai un classement plaçant la Corée 11e sur 57 nations, le meilleur rang jamais obtenu par le Pays du Matin Calme. Si l’on prend les indices un par un, la Corée perd des places partout : 17e en infrastructures (15e en 2008), 16e pour les hautes études et la formation (12e), 15e en disponibilité de technologie, 21e dans la sophistication des affaires, 11e dans l’innovation, 53e au niveau des institutions, 27e en système de santé et en enseignement primaire, 84e sur l’efficacité du marché du travail et 58e dans la sophistication des marchés financiers. Le World Economic Forum rassure « La Corée possède de nombreuses forces qui animent sa productivité et lui permettent de rester dans le top 20. La Corée détient des infrastructures impressionnantes sur la scène internationale, une forte stabilité macroéconomique et un excellent système d’éducation, conservant une identité de pays innovant ».

Économie : Révision à la hausse
La banque publique Korea Development Bank (KDI) a revu ses prévisions économiques annuelles à la hausse comparées aux prévisions d
u mois de mai dernier : de -2.3%, elles sont passées à -0.7% (+1.6 points). La KDI explique que cette révision fait suite au ralentissement de la chute des exportations et à l’amélioration soutenue de la demande, permettant un retour à la normale progressif de l’économie coréenne. Ces prévisions restent bien au dessus des prévisions du gouvernement qui plane sur une contraction annuelle de -1.5%, ainsi que des institutions internationales comme le FMI (-1.8%), Standard & Poor’s et Citigroup (-1.5%), Barclays et Standard Chartered (-1.2%). De leur côté, les instituts de recherches économiques coréens, dont Samsung (SERI) et LG (LGERI) sont les plus réputés, publieront leur révisions de projections d’ici la fin du mois. Ils ne cachent pas que les chiffres seront revus à la hausse, le SERI constatant un changement de rythme au niveau de la production industrielle et des indicateurs de dépenses, et le LGERI parlent déjà d’une amélioration de 1 point par rapport aux précédentes projections. Le ministère de la stratégie et des finances ne souhaitent pas revoir ses prévisions, tablant sur une contraction annuelle de -1.5% (revu en juin 2009).

Internet : SKT lance son « app store »
« App Store », voici l’expression tendance en Corée. Nom du logiciel tout d’abord distribué par Apple pour les iPod Touch et iPhone à partir de juill
et 2008, ce service propose des applications téléchargeables pour les téléphones portables principalement. Après Samsung qui annonçait il y a quelques jours le lancement de son « App Store » au mois d’octobre, c’est SK Telecom qui a pris de l’avance en sortant dès aujourd’hui son « T Store », devenant le premier opérateur coréen à lancer ce service dans la péninsule. Ce « magasin en ligne » est accessible à partir d’un ordinateur ou d’un téléphone portable, ou en téléchargeant un programme sur son PC ou smart-phone. Le portail www.tstore.co.kr proposera aussi bien des jeux, de la musique ou des programmes d’éducation avec un paiement simplifié, soit par carte bancaire, soit par déduction sur la facture téléphonique. Le coût sera de 3.5 wons par kilobit (0.2 centimes d’euro) et aucun frais ne sera appliqué pour le transfert d’un ordinateur à un téléphone portable. Les développeurs d’applications peuvent également s’inscrire sur le site pour proposer de nouveaux outils. Les profits générés seront alors partagés entre SKT et les développeurs.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Société :
Un homme de 39 ans (ci-contre), marié et père de famille, a été arrêté par la police à proximité de Séoul dans la province de Gyeonggi pour 200 viols sur 125 femmes, jeunes ou vivant seules, depuis 2000.

Emploi :
Samsung Electronics est, d’après l’enquête menée auprès de 2 200 chercheurs d’e
mploi par la Korea’s Most Admired Company, la société la plus demandée parmi les étudiants qui vont être diplômés, qui le sont déjà et ceux en programme de master et de doctorats.
Technologies : Encore deux nouveaux modèles de téléphones portables chez Samsung Electronics (à gauche) avec le téléphone à clapet It Style (SCH-W860) et le téléphone avec clavier coulissant Slim Style (SCH-S540).
Industrie : Des robots vont prendre en charge la sécurité des 957 000 mètres carrés d’installations pétrolières de Seosan opérées par la Korea National Oil Corp., pour un investissement total de 6.52 millions de dollars.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis