Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 5 novembre 2009 en Corée du Sud

05 novembre

Politique : Sejong refait surface
Alors que le premier ministre Chung Un-Chan (ci-dessous), récemment nommé, a indiqué de manière officielle que le gouvernement allait modifier ses plans concernant la construction de la ville de Sejong, censée devenir la capitale administrative du pays, et ce malgré la résistance de l’opposition et des résidents locaux, le président Lee Myung-Bak a exprimé hier son extrême opposition concernant la construction d’une telle ville. Lee aurait d’ailleur
s demandé à Chun de travailler sur une autre solution prenant en considération le côté efficace et l’intérêt national d’une telle initiative. Le premier ministre se laisse jusqu’au mois de janvier prochain, mais le parti démocrate et le parti « en avant pour la liberté » ont juré faire tout leur possible pour empêcher tout changement du plan initial. Ils voient en cette politique la possibilité de déstabiliser toute une région à qui le président Lee avait promis un renouveau avec Sejong City. Au jour d’aujourd’hui, le plan validé en 2005 prévoyait de placer neuf ministères et 4 agences gouvernementales dans cette ville d’ici 2013. Mais Chung s’est dès le début de son mandat attaqué à cette initiative selon lui pas du tout efficace et loin d’être auto-suffisante. La bataille est donc engagée : un gouvernement efficace et centralisé sur Séoul ou le développement d’une partie de la région de Chungcheong ?

Technologies : +10% de robots en 2009
La Corée du Sud s’automatise de plus en plus avec, d’après les premières estimations du ministère de l’économie par le savoir, une augmentation de 10% de l'industrie du robot comparé à l’an dernier. L’industrie de la robotique devrait dépasser les 770 millions de dollars en 2009, au-dessus des 826.8 millions de 2008. Et cette fois-ci, l’augmentation de cette industrie n’est pas liée aux robots industriels, mais aux services avec une hausse de 87% pour les services aux personnes : nettoyage, loisirs, éducation et surveillance. Les robots industriels qui ont permis l’explosion rapide de l’industrie manufacturière coréenne devrait prendre un petit +2.6%. La production totale de ces robots devrait représenter 76.5 millions de dollars, alors que les robots utilisés pour des services privés devraient représenter une production totale de 60.3 millions de dollars. D’après les données du ministère en charge de la politique de développement du secteur, 58.8% des entreprises travaillant dans l’industrie de la robotique (soit environ 120 sociétés) ont lancé leur activité après 2000. 87.8% de toutes les sociétés enregistreraient 4.23 millions de ventes annuelles. À noter la venue à Séoul de Bruno Bonnell, fondateur d’Atarie/Infogrames, président de Robopolis et de Syrobo (Syndicat de la robotique personnelle et de services), pour une conférence sur la robotique le 16 novembre.

Investissements : Les IDE s’effondrent
7.6 milliards de dollars d’investissements ont fait le voyage entre l’étranger et la Corée du Sud l’année dernière, plaçant le Pays du Matin Calme au 44e rang mondial, suivant le Vietnam et l
’Indonésie. Dans l’autre sens, on ne peut pas dire que la Corée ait le sourire. Les investissements de la Corée à l’étranger ont été divisé par deux sur les 10 premiers mois de l’année avec une contraction de 48.7% à 13.35 milliards de dollars (26.05 milliards de dollars en 2008 sur la même période). En Asie, pourtant sa première région d’investissement, les IDE ont reculé de 59.5% à 5.39 milliards de dollars (bien loin des 13.3 milliards en 2008) avec la Chine particulièrement mis à l’écart cette année avec une baisse de -55.8%. Pour l’Amérique du Nord, la chute est également importante avec -45.2% à 3.05 milliards de dollars dont -46.6% pour les USA. La Russie peut par contre se satisfaire des investissements Sud-coréens avec un sursaut de 33.3% principalement dû à l’installation récente d’une usine Hyundai Motor à Saint-Pétersbourg. Tous les secteurs sont touchés : -35.1% pour la production manufacturière, -40.4% pour les mines, -55.2% pour la distribution, -59.2% pour la finance et l’assurance, -74.2% pour les locations et les logements. La fédération des industries coréennes rassurent en indiquant que ce phénomène n’est pas propre à la Corée, mais mondiale.

Emploi : 150 000 créations d’emploi en 2010
Hur Kyeong-Wook (ci-contre), vice-ministre de la stratégie et de la fi
nance, se veut confiant pour l’an prochain. D’après ses déclarations lors d’un petit-déjeuner au Grand Ambassador Hotel pour le compte de la fédération mondiale des hommes d’affaires coréens, il estime que la Corée serait à même de créer 150 000 nouveaux emplois dans le courant de l’année 2010. Si l’on peut estimer les créations 2009 à +70 000 emplois, il préfère préciser que le chiffre tourne à -300 000 si l’on exclut le secteur public. Selon lui, le nombre d’emploi devrait en 2009 être réduit de 800 000. Les 150 000 emplois qui devraient être créés l’an prochain ne sont pas un objectif inatteignable, les experts en économie prévoyant une croissance économique supérieure à 4% en 2010. La Corée du Sud a tout de même réussi à créer entre 500 et 600 000 emplois sur les deux dernières années. Avec les 70 000 créés cette année, le chiffre de 150 000 reste donc plus que plausible. Les prêts aux entreprises de petites tailles seront revus d’ici la fin de l’année mais concernant le taux d’intérêt, Hur se veut plutôt pessimiste précisant que celui-ci serait revu à la hausse une fois que l’économie du pays aura réellement rebondit grâce au secteur privé. Les premiers signes de reprise ont lieu actuellement, mais ce ne sont encore que des germes et l’économie est encore loin d’être réellement solidifiée.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Technologie : La technologie est parfois utilisée pour créer des produits simplistes comme le nouveau SCH-W920, un téléphone portable Samsung à clavier coulissant proposant également la télévision (DMB) pour un prix d’entrée à 500,000 wons.
Politique : L’ancien chancelier Allemand Gerhard Schroeder est en
visite en Corée du Sud où il a rencontré hier le républicain du Grand Parti National Ko Seung-Duk ainsi que le président de l’institut coréen de développement Paik Young-Hoon.
Produits : LG Telecom et le premier magasin en ligne Interpark (campagne avec Lee Hyo-Ri à droite) ont signé un accord pour proposer un système de données sur les réseaux pour booster le marché des livres électroniques permettant aux utilisateurs de recevoir des contenus d’Interpark par le réseau LG Télécom.
Sports : Dans la catégorie féminine des plus de 75 kilos, la jeune haltérophile (26) Jang Mi-Ran (ci-contre) compte bien remporter son quatrième titre mondiale à Goyang entre le 20 et le 29 novembre après 2005, 2006 et 2007, Jang ayant en 2008 remporté la médaille d’or aux jeux olympiques.
Finance : La monnaie Sud-coréenne, le won, devrait d’après les experts s’apprécier à hauteur de 10% en 2010, ralentissant les exportations à hauteur de 2.1
2 points de pourcentage et contractant la production de 1.13 point de pourcentage.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis