Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 18 novembre 2009 en Corée du Sud

18 novembre

Environnement : Objectif 2020
Bien que la Corée du Sud ne soit pas liée au protocole de Kyoto, qui demande aux nations signataires de mettre en place un plan de réduction des gaz à effets de serre, elle a décidé par la voix de son président de réduire ses émissions de 4% d’ici 2020 en prenant pour base 2005, ce qui représente un total
de 30% de réduction par rapport au niveau d’émissions prévues pour 2020, soit le niveau de réduction le plus important parmi la communauté internationale. Le pays du matin calme veut définitivement être la nation leader sur la question de l’environnement ; le plan de « croissance verte » lancé en janvier était la première étape, la promesse de réduction des émissions inscrite dans la perspective du G20 à Séoul en novembre 2010 est la seconde. Lee Myung-Bak n’a pas l’habitude de faire dans la demi-mesure lorsqu’il s’agit d’environnement, bien que les associations écologistes aient préféré davantage de réductions, comme bien souvent. Cette annonce, qui était prévu depuis déjà un mois, prépare la Corée au prochain sommet des Nations-Unis sur le changement climatique à Copenhague qui se tiendra en décembre prochain dans la perspective de négocier un nouveau traité remplaçant celui de Kyoto dont l’échéance était 2012. La Corée se doit d’être le bon élève dans le domaine de la prévention, tant il est le mauvais dans les émissions : neuvième mondial et plus importante croissance des émissions entre 1990 et 2005 parmi les pays de l’OCDE.

Éducation : Pourquoi aller aux USA ?
En Corée d
u Sud, il est rare de rencontrer une personne de haut-niveau n’ayant pas été étudiée aux Etats-Unis. Ce n’est pas que les universités Sud-coréennes ont un mauvais niveau, c’est simplement que la langue anglaise (même si elle n’est pas toujours bien parlée après un passage à Boston, Los Angeles ou New York) est importante à un certain niveau et que le diplôme américain permet d’être mieux considéré dans la société actuelle. En observant les statistiques publiées par l’institut d’éducation internationale, on constate que la Corée se place en troisième position en termes de nombre d’étudiants présent aux Etats-Unis sur l’année 2008-2009 avec un total de 75 065 étudiants enregistrés, soit une augmentation de 9% comparé à l’année précédente. L’Inde est en première position avec 103 260 étudiants suivi par la Chine avec 98 235 étudiants. Le Canada, seul pays non-asiatique du Top 5, est quatrième avec 29 697 étudiants suivi du Japon (-14%) avec 29 264 étudiants. Le nombre total d’étudiants étrangers aux Etats-Unis a battu sur cette année tous les records avec une augmentation de 8%, une augmentation jamais vue depuis l’année 1980-1981, représentant un total de 671 616 étudiants.

Économie : 4% en 2010 selon l’OCDE
Durant la conférence portant sur le G20 et organisé à Séoul, le secrétai
re général de l’OCDE Angel Gurria a annoncé que les prévisions de croissance pour l’économie Sud-coréenne l’an prochain étaient supérieures à 4%, légèrement au-dessus des prévisions du gouvernement de Lee Myung-Bak. Angel Gurria, ancien ministre des finances au Mexique, a cependant prévenu que le gouvernement devrait poursuivre sa politique de stimulation de l’économie car le rebond n’est pas encore assuré complètement. Malgré une crise financière et économique sans précédent pour certains pays, l’Asie connaît une croissance économique exceptionnelle comparée aux autres pays du monde. La Corée du Sud est le seul pays à avoir une baisse de son taux de chômage (autour de 3.5%) parmi les pays de l’OCDE, la moyenne de l’OCDE étant de 9% avec les USA à plus de 10% et l’Europe devrait dépasser cette barre symbolique prochainement. Enfin, l’attention a été portée sur les projets environnementaux du pays qui en font un caractère unique, surtout au sortir d’une crise. La Corée a lancé son plan de « croissance verte » en pleine crise, alors qu’elle aurait pu reporter son agenda. L’OCDE souhaite s’accorder avec le FMI et la Banque mondiale pour déterminer de nouvelles orientations politiques dans le monde pour éviter tout problème dans les années à venir.

Technologies : 3.46 milliards dans les LED
Lors d’une réunion organisée avec le Ministre de l’économie par le savoir, Choi Kyung-Hwan, les responsables des sociétés du secteur des diodes électroluminescentes ont annoncé
qu’un plan d’investissement de 3.46 milliards de dollars serait mis en place pour les trois prochaines années. Elles se sont également engagées à créer une machine spécifique MOCVD (metal organic chemical vapor deposition) permettant la création de composants clés pour la production de diodes électroluminescentes, ces machines étant actuellement importées d’Allemagne ou des Etats-Unis. Cette décision devrait permettre au pays de s’imposer encore davantage sur le marché des écrans LCD et LED, « le moment étant venu pour le pays d’investir de manière massive sur ce marché pour générer de nouveaux profits » a par ailleurs justifié le Ministre. D’après les estimations des spécialistes du secteur, la Corée devrait détenir 30% du marché mondiale d’ici l’an prochain, les parts de la Corée étant à 21.2% à l’heure actuelle avec une domination de Samsung et LG. Le gouvernement a par ailleurs annoncé récemment la sélection de 10 nouveaux moteurs de croissance d’ici l’an prochain pour faire évoluer certains marchés, dont celui des LED devrait faire partie.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Télécom : Selon l’union des télécommunications internationales, la Corée du Sud aurait l’un des taux les plus bas du monde en termes de charges téléphoniq
ues par rapport au PIB par habitant, représentant seulement 0.8%, le pays se classant 23e sur les 150 considérés.
Automobile : Hyundai et Kia continuent à voir leurs ventes en Europe augmenter avec 26 194 véhicules vendus en octobre pour Hyundai, soit +31.9%, et 22 971 pour Kia, soit +25.4% comparé à octobre 2008, les deux constructeurs combinant une croissance de 13.8% sur les 10 premiers mois de l’année avec 479 854 voitures.
Culture : L’actrice Sud-coréenne Song Hye-Kyo (ci-contre), qui a accepté l’an dernier de prêter sa voix pour narrer un documentaire sur la disparition des pandas dans la région du Sichuan en Chine suite à un tremblement de terre, a été nommé ambassadrice de bonne volonté pour la sauvegarde du panda par le gouvernement chinois.
Société : Sur l’index de perception de la corruption diffusé par l’organisation de transparente internationale, la Corée du Sud se classe 39e sur 180 pays (40e en 2008) et 22e parmi les pays membres de l’OCDE, avec une note de 5.5 sur 10.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis