Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le 13 octobre 2009 en Corée du Sud

13 octobre

Économie : Un libre échange tripartite
Les trois puissances nord-asiatiques que sont la Chine, le Japon et la Corée du Sud sont tombées d’accord pour lancer une étude de faisabilité concernant le lancement
de négociations et, si possible, l’aboutissement rapide d’un accord de libre-échange tripartite. Cette décision a été prise lors du sommet annuel réunissant les trois pays à Pékin, sommet ASEAN+3 (voir ci-dessous) organisé depuis 1999. Un tel accord boosterait les relations géoéconomiques d’Asie du Nord-est, mais les paroles sont bien plus simples que les actes, car mettre en place un ALE bilatéral prend généralement deux ans, une approche trilatérale n’en deviendrait alors que plus compliqué. La Corée du Sud et la Chine parle d’un accord depuis près de 10 ans et le Japon et la Chine ont eux entamé les négociations depuis décembre 2003. Les différences de stratégies politiques et économiques bloquent souvent les discussions censées faciliter les échanges dans la zone. Mais au-delà de l’accord, le fait de s’accorder sur de tels sujets prouvent que les trois pays sont prêts à coopérer sur des sujets de haut-niveau, en témoigne les rencontres concernant la Corée du Nord.

Corée du Nord : Mais que fait Kim Jong-Il ?
Tout le monde pensait que Kim Jong-Il retrouvait un peu de sérénité après avoir reçu le premier ministre chinois Wen Jia-Bao et avoir
annoncé sa volonté de reprendre les discussions concernant la dénucléarisation de la péninsule Nord. Et bien non. Hier, une série de cinq missiles courtes-portées sol-sol de type KN-02 a été tirée dans la mer de l’Est. Les missiles pouvant atteindre une cible à 120km de distance auraient été lancés de la base située au nord de Wonsan sur la côte Est. Les dirigeants du Nord avaient annoncé l’interdiction de navigation dans les eaux de l’Est entre le 10 et le 20 octobre. Si quelques heures plus tôt, le gouvernement Sud-coréen annonçait sa volonté de travailler avec le Nord pour éviter la montée des eaux des fleuves traversant la frontière (6 personnes sont mortes sur la rivière Imjin cet été), de nombreux analystes pensent avant tout que ces tirs ont été exécutés pour contester le mouillage du porte-avion américain George Washington à Busan aujourd'hui (Sud-est de la Corée du Sud).

Espace : La tête dans la lune
La Corée du Sud ne j
ouera un rôle dans la conquête de l’espace que si elle partage avec le reste du monde ses connaissances en recherche et développement. Le président Lee Myung-Bak est clair. Il faut passer à l’étape supérieure. Le « fiasco » de la fusée Naro dont le lancement aura réussi mais la mise en orbite échouée pourrait bien en être la raison. Et par « conquête de l’espace », le président Lee a tenu à préciser, lors du 60e congrès international de l’astronautique à Daejeon, qu’il entendait bien se joindre au programme international d’exploration de la lune. Et encore une fois, Lee Myung-Bak trouve un rapprochement avec l’environnement, indiquant que les volontés de coopérations internationales ont pour but de « déterminer et limiter les problèmes de changements climatiques et de désastres naturels ». La Corée du Sud n’est pas dernière en termes d’innovations et de technologies, et c’est bien dans ces domaines que le pays souhaite apporter son soutien à la communauté internationale : biotechnologies, nanotechnologies et technologies de l’information. Ce congrès permettra aux experts de discuter pendant cinq jours de cinq sujets clés : la coopération internationale les industries de l’espace, le changement climatique, la conquête spatiale et la paix.

Ouverture : Le LG W Café ouvre ses portes
Le 23 septembre dernier, le groupe LG France inaugurait en grande pompe son LG W Café en partenariat avec MK2, un lieu de rencontre original, moderne, numérique, pour offrir une nouvelle expérience aux consommateurs. Quoi de plus original que de trouver dans un même lieu, un bar, des écrans plats et des produits électroménagers comme une machine à laver au cœur
du café. Le lieu se divise en plusieurs parties : le coin salon avec des fauteuils rouges et des home-cinéma Blu-ray, une pièce centrale avec des écrans aux plafonds présentant les dernières actualités MK2, un lieu informatique avec des connexions Internet et enfin une borne de recharge pour les téléphones portables LG. Une architecture étonnante composée par des spécialistes du groupe Renault. Ce LG W Café est un témoin des temps modernes, proposant agencement de l’espace, facilité de circulation et de mobilité, et nouvelles technologies. Le côté cinéma du groupe MK2 donne une touche supplémentaire à ce lieu inédit situé en plein cœur de Paris.

En bref : Quoi de neuf en Corée du Sud ?
Environnement : On ne peut pas dire que la Corée du Sud fasse belle figure parmi les émetteurs de CO2, se classant à la neuvième place mondiale et sixième parmi les pays de l’OCDE avec 488.7 millions de tonnes en 2007 (+113% depuis 1990).
Produits : Samsung Electronics a lancé hier son nouveau smart-phone Giorgio Armani (à gauche) lors d’une cérémonie à Milan, appareil équipé d’un écran tactile AMOLED de 3.5 pouces, d’un clavier QWERTY, et de nombreuses autres options, une nouvelle entrée dans le monde du « luxe-télécom » après le LG Prada.
Télécom : L’opérateur KT va lancer des smart-phones et un téléphone mobile conventionnel qui seront capables d’émettre et recevoir des appels par le réseau sans-fil Internet et le réseau conventionnel mobile, une première qui va dynamiser le secteur des services de communications vocales par l’IP.
Culture :
La jeune actrice Kim Ok-Bin (ci-contre) a reçu le prix de la meilleure actrice au festival international du film Sitges en Espagne pour son rôle dans le film de Park Chan-Wook « Thirst » qui a remporté le prix du jury à Cannes cette année.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis