Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

La mafia coréenne perd un père spirituel

08 janvier


La police craignait que cela arrive tôt ou tard. Kim Tae-Chon, 64 ans, parrain du gang Beomseobang, l'un des trois plus puissants de Corée du Sud avec Yangeunyi (Jo Yang-Eun) et OB (Lee Dong-Jae), était à l'article de la mort depuis un an au Seoul National University Hospital. Alors qu'il avait été admis pour traitement à cause d'une maladie thyroïdienne, Kim Tae-Chon a eu des problèmes respiratoires en mars dernier qui l'ont poussé en soin intensif jusqu'à ce weekend. Il s'est éteint des suites d'un arrêt cardiaque dans la nuit de vendredi à samedi. La cérémonie mortuaire, qui se déroule au Asan Medical Center, est devenue du jour au lendemain l'un des lieux les plus dangereux de Corée avec des dizaines d'hommes, proches de Kim Tae-Chon, à l'entrée et dans le building, et des centaines de personnes venues rendre hommage au parrain. Plus de 500 gangsters étaient attendus entre samedi et aujourd'hui.

Kim Tae-Chon est connu pour être le premier à avoir utilisé le couteau de sashimi comme arme de poing lors des règlements de compte avec les rivaux de sa région dans les années 80. Il prit la tête du gang Seobang en 1975 du côté de Gwangju avant de monter progressivement sur Séoul (1977). Il se fit sa propre réputation au sein des cercles d'affaires, du monde politique et du secteur de l'entertainement avant de se faire son nom en commandant le meurtre du patron de la discothèque du New Songdo Hotel, qui lui valu 10 ans de prison. En 92, il fut également commandé à 10 années de prison pour avoir créer le gang Beomseobang. Il est également connu pour avoir menacé en 2006 l'acteur Kwong Sang-Woo de "transformer sa maison en bain de sang" parce qu'il n'avait pas tenu sa promesse de rencontrer ses fans au Japon. Si les deux parties avaient alors trouvé un accord à leur conflit, les juges avaient prolongé l'enquête sur la possibilité de liens entre le Kkangpae (mafia coréenne), les Yakuza (mafia japonaise) et les Triades (mafia chinoises) pour des activités illégales portant sur la vague coréenne en Asie. Si aujourd'hui les trois gangs proéminents sont le Seven Star (Busan), le H.S.S. (Suwon et Gunsan) et le Double Dragon (Gwangju), la disparition de Kim Tae-Chon est un fait majeur dans l'histoire des gangs de rues coréens.

C'est la raison pour laquelle les alentours du Asan Medical Center ont été protégé par une centaine de policiers et des forces spéciales ("forces prêtes en 5 minutes") présents pour éviter tout débordement entre gangs. Bien évidemment, aucun politicien et aucune stars du grand ou du petit écran ne sont venus pointer leur nez à la cérémonie pour éviter quelconque tollé. Seuls quelques-uns ont osé se montrer (Ha Il-Sung) ou faire preuve de compassion en envoyant des gerbes de fleurs (Seol Un-Do, Yum Dong-Kyun, Cho Yong-Gi). L'opinion publique est apparemment très surprise de l'attention portée par les médias suite au décès de Kim Tae-Chon avec de nombreux commentaires indignés sur la toile. Kim Tae-Chon sera enterré aujourd'hui du côté de Damyang, dans la province Sud de Jeolla, probablement une sépulture qui deviendra un lieu de visite de la part de ses proches et de son millier de fans sur son site Internet...

Vous pourriez aussi aimer

0 avis