Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

2013 : Corée du Sud VS. Marché du Travail

07 janvier

La Corée du Sud souffre d'un mal consistant, persistant, dangereux sur le long terme tant pour l'économie nationale que la stabilité financière du pays. Les politiciens n'arrivent plus à freiner le chômage et ordonner le marché du travail. Le bureau des statistiques a publié hier un rapport présentant quelques chiffres sur l'emploi en Corée sur 2012. Près de 2,66 millions de personnes auraient ainsi quitté au moins une fois dans l'année un emploi dont un quart (24%) se serait tout simplement fait mettre à la porte. Incompétence ? Pas vraiment. Plutôt un souci économique des sociétés qui profitent du statut instable des employés. En Corée, il n'est pas rare de voir les employés ne pas avoir de contrat permanent après plusieurs mois voire années dans une même entreprise. Un employé en contrat non-permanent est ainsi très simple à évincer sans quelconque souci juridique derrière.

Le nombre de chômeurs atteint ainsi officiellement 700 000 personnes, mais si sont ajoutés ceux qui ont laissé tomber la recherche d'emploi,  alors le chiffre se rapproche plutôt des 4 millions de chômeurs. Par ailleurs, il faut noter que le gouvernement calcule le taux d'emploi en fonction de ceux qui sont actuellement employés et ceux qui recherchent activement un emploi depuis plus de six mois. Pour le bureau des statistiques, il s'agit de prendre toutes les données en compte : "quitter un emploi ne veut pas dire devenir chômeur. Il se peut que la personne en question recherche un autre emploi ou ai déjà trouver un nouveau poste". Les Coréens privilégient toujours leur situation familiale à leur emploi lorsqu'il s'agit de choisir l'un ou l'autre. 41.2% des personnes ayant au moins une fois quitter leur emploi l'an dernier le font pour des raisons privés ou familiales tandis que 20.7% le font parce qu'ils ne se plaisent pas dans la société (conditions de travail), 13% parce qu'ils se vont renvoyer et 11% parce que leur contrat arrive à terme. La majeure partie de cette tranche de "chômeurs 2012" avait une trentaine d'années (26.6%) ou une vingtaine d'années (25.3%), principalement parce que les conditions de travail ne leur convenaient pas. Ils sont suivis des quadragénaires (21.5%), des quinquagénaires (15.4%) et des sexagénaires (10.7%) qui eux subissent généralement des plans sociaux de la part des entreprises.

En bref, les jeunes se prennent le luxe de quitter un emploi s'il ne leur convient pas quant les plus vieux luttent pour garder leur position face à la dure réalité économique des sociétés. Il est vrai que l'emploi ne manque pas tant que ça pour les plus jeunes qui peuvent rebondir assez rapidement lorsqu'il s'agit d'intégrer des PME. De l'autre côté, les plus âgés sont désormais les nouveaux entrepreneurs et commerçants du pays. De plus en plus de quinquagénaires ouvrent des petits magasins ou créent leur propre entreprise après avoir été licenciés. Il faut bien qu'ils trouvent un moyen de se préparer à la retraite, le système sud-coréen ne proposant pas une retraite digne de ce nom. Officiellement, la Corée compte autour de 3% de chômeurs (751 000), un chiffre très honorable, si l'on passe sous silence les 16 millions de personne âgées de plus de 15 ans actuellement inactives (soit 40% de la population de plus de 15 ans).

Vous pourriez aussi aimer

4 avis

  1. Bonjour,

    Je suis curieux de savoir où vous avez trouvé ce chiffre: "16 millions de personne âgées de plus de 15 ans actuellement inactives (soit 40% de la population de plus de 15 ans)".

    Merci pour les sources si vous en avez.

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Les chiffres de l'article sont donnés par le bureau des statistiques coréens. 16,123,000 personnes de plus de 15 ans inactives en novembre 2012 (+1.5% par rapport à novembre 2011)

    RépondreSupprimer
  3. Un peu hors sujet, mais l'autre commentateur a dit quelque chose d'important, à mon avis. J'avais voulu utiliser les chiffres dans ton blog avant, mais on ne trouve pas la source et il est donc pas possible de le utiliser.

    Peux-tu commencer à publier tes sources avec tes posts ?

    RépondreSupprimer
  4. Salut, il est quand même à noter que le taux de personnes travaillant reste toujours au alentour de 60% depuis 10 ans et + et que sur la durée le nombre d'emplois continuent d'augmenter. Apres je ne sais pas quelle peut être la qualité de ces emplois...

    RépondreSupprimer