Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Le gouvernement a eu raison des fumeurs

22 janvier

Kim Tae-Hee fume

Le gouvernement sud-coréen a lancé en 2012 des opérations anti-tabac dans tout le pays, avec en point d'orgue le mois de décembre où une interdiction de fumer dans les restaurants et les pâtisseries a été votée. Résultat, les ventes de cigarettes en Corée du Sud (épiceries et grandes surfaces représentent la moitié des ventes en Corée) ont dégringolé sur l'année 2012. Les deux plus grands vendeurs que sont Lotte Mart et E-Mart ont vu leurs ventes chuter respectivement de -16.7% et -5.7%, tout comme Home Plus avec -9%. Les épiceries ont également une sale année avec CU (anciennement Family Mart) qui perd 0.5%, 7-Eleven qui perd -4.3%, GS25 -2.2% et Mini Stop -7.6%. Le cas de Lotte Mart qui est le plus flagrant n'est pas exceptionnel. L'année 2011 avait vu les ventes perdre -15.7% par rapport à 2010.

Selon les analystes, la décision de la part des marques étrangères d'augmenter leur prix (+8% pour les Dunhill par exemple) a pris de court beaucoup de fumeurs qui ont décidé soit d'arrêter soit de se tourner vers des marques locales. Par exemple, du côté de 7-Eleven, les marques étrangères ont chuté en 2012 de 11.3% quand les marques locales ont à l'inverse augmenté de 2.6%. Une tendance confirmée par BAT Korea (British Tobacco) et PM Korea (Philip Morris) avec respectivement -17% et -11.2% sur leurs ventes en Corée du Sud l'année dernière. Les restrictions du gouvernement de fumer dans les lieux publics (station de bus, parc, esplanades), les mouvements anti-tabac qui émergent dans les entreprises au profit d'une tendance "bien-être" et dans une moindre mesure la crise économique sont également les facteurs poussant les fumeurs à quitter la cigarette.

Vous pourriez aussi aimer

2 avis

  1. tout ds le paraitre, et rien ds l'etre, alors le gouvernement a decider donc...voila, pretendre aux yeux du monde etre une nation bien comme il faut sans un pli.

    qu'il ferait mieux de s'occuper de leur niveau d'enseignement et leur cout, une grande partie de la population sont sous la barre de pauvrete, de leur ouverture d'esprit en ce qui concerne le droit de l'enfant, des chaebols ou mafia ou conglomerat famillial qui occupe tout et rien pour les PME et des enfants qui ont ete vendus pour une bouchée de pain.

    RépondreSupprimer
  2. et aussi leurs problemes d'alcools, ce n'est pas la fumer qui pose probleme ds les familles.....

    RépondreSupprimer