Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Évolution des mœurs : quel avenir pour l'homme ?

13 octobre

Société - Dans la foulée de l’article publié hier sur « l’évolution des mœurs : que veulent les femmes ? », penchons-nous aujourd’hui sur le cas des hommes. Quel avenir ont-ils lorsque l’on constate que la femme ne compte plus vraiment dans le mariage et la maternité ? C’est une vraie problématique. Il n’est pas rare de voir les hommes considérer le mariage comme l’aboutissement de leur vie d’étudiant, comme la rampe de lancement d’une nouvelle vie bien confucéenne, bien patriarcale. « Le mariage est la chose la plus importante qu’il puisse arriver dans ma vie, c’est une réelle source de bonheur » disait hier un jeune Coréen de 36 ans, toujours à la recherche de l’âme sœur. La solitude, il va cependant falloir que les jeunes Coréens s'y fassent. Au moins jusqu’à la trentaine. Il n’y a qu’à voir l’âge moyen des hommes lors du mariage. De 29.1 ans en 1999, il est passé à 31.6 ans en 2009. Les femmes attendent en moyenne jusqu’à 28.7 ans pour faire le pas (en comparaison, il n'est pas rare de voir des ajumma, femmes généralement de plus de 50 ans, être mariée depuis l'âge de 20-22 ans). La vision du mariage n’est pas la même, que l’on soit un homme ou une femme. Pour l’un, c’est la stabilité et le confort et pour l’autre, un sacrifice. Et là encore, on comprend un peu mieux que l’homme s’imagine vivre le bonheur parfait en se mariant. Une récente enquête révélait par exemple que 70.6% des hommes s’estimaient heureux avec leur femme… 60.8% des femmes pensent la même chose avec leur mari. Un déséquilibre assez important. Après, les mentalités évoluent aussi. Si les générations des quadragénaires/quinquagénaires ont rabâché à leurs enfants qu’un homme ne peut vivre seul toute sa vie (ça passe moins bien qu'une femme), les jeunes Coréens finissent cependant par se faire une raison lorsqu’il regarde leur finance et le nombre croissant de divorces : « Pourquoi devrais-je me marier pour divorcer peu de temps après ? Le salaire que je touche est suffisant pour vivre seul dans un bon environnement, mais le partager… ça ne me parait pas être une bonne idée » indique Choi Jong-Yun (29), célibataire mais qui espère tout de même trouver l’amour plus tard. En Corée du Sud, le mariage n’est pas l’union de deux êtres, mais l’union de deux familles. Et c’est là que se pose un problème certain. Car la famille de l’époux voudrait être mieux traitée que celle de la femme, comme culturellement cela a été le cas pendant des années (siècles ?). Les hommes veulent le bonheur par le mariage, mais la réalité économique crée un frein de plus en plus important. La culture coréenne veut que l’homme, lors de son mariage, possède un appartement (et non loue) ou au moins 100 millions de wons (soit 88 403 dollars) placés. Si vous n’êtes pas chez Samsung ou LG (ou autres conglomérats), que vous avez à peine 30 ans, il n’est pas sûr que vous soyez à même de réunir un tel montant (les études sont longues et les hommes ont deux années de service militaire). L’avenir de l’homme, dans une société où son pendant féminin croît de moins en moins au mariage mais espère toujours retirer le bon côté financier de l’opération le cas échéant, et dont la famille pousse toujours pour faire passer le cap de l’union au fiston, est loin d’être radieux. Dans de telles conditions, il est facilement compréhensible de voir les fermiers coréens (imaginez la difficulté à trouver une femme en Corée !) s’orienter vers des épouses venant du Sud-est de l’Asie ou de la Chine. Bref, une question subsiste : que veut dire le mariage en Corée ? Peut-être qu'il ne veut plus rien dire de manière générale et que la vie en concubinage n'est pas loin de faire son apparition dans la péninsule, tout allant toujours très vite en Corée du Sud... Après, il y a toujours des exceptions à la règle...

Vous pourriez aussi aimer

5 avis

  1. Très bonne analyse. Je me suis déplacé dans ce pays, que je trouve très atypique dans l'Asie.

    Je viens de découvrir votre blog que je trouve très intéressant.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Sur votre graphique, dans la question posée aux sondés, on pourrait croire que "bubu" signifiant couple marié, la question est "Êtes vous satisfait de votre vie de couple marié?". Mais en fait, ils disent: "Êtes-vous satisfaits de votre vie sexuelle?".
    Donc, cela fait un petit (gros?) contre-sens dans voter article... car on l'espère la vide couple, ne se résume pas à la vie sexuelle....

    Mais, merci beaucoup pour votre site de très grande qualité. Je voudrais juste dire que des fois je vous trouve un peu négatif envers le Corée....

    RépondreSupprimer
  3. il faudrait peut etre détailler un peu plus les conditions du mariage en corée vous énoncez l'appartement mais la femme ne doit elle pas le meubler entièrement ? que dire quant à la cérémonie !

    RépondreSupprimer
  4. Oui enfin...concernant les meubles...surtout dans un appartement coreen...on a vite fait le tour!

    En ce qui concerne le mariage, en general, de ce que j'ai vu, les frais sont partages. Cependant, etant donne que les maries vont recevoir de l'argent des personnes assistant au mariage...il arrive souvent que les comptes soient reequilibres.

    RépondreSupprimer
  5. 부부관계 se traduit par: "relation conjugale...
    Il n'y a donc pas de contre-sens!!!

    RépondreSupprimer