Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Évolution des mœurs : que veulent les femmes ?

12 octobre

Société - En 2009, la Corée du Sud enregistre 18 000 mariages de moins que l’année précédente. D’après le bureau des statistiques coréennes, 310 000 mariages « seulement » ont eu lieu dans la péninsule. Cela ne vous parle peut-être pas. Alors il suffit de prendre les statistiques enregistrées depuis 1970 par ce bureau pour constater que la Corée connaît une évolution sociale : jamais en 40 ans le nombre de mariages n’avait été aussi bas, avec 6.2 mariages pour 1 000 personnes. Nous sommes bien loin du rapport de 7 pour 1 000 en l’an 2000 ou encore des 9.3 pour 1 000 en 1990. D’après les enquêtes récentes, la réduction du nombre de mariages vient avant tout de la femme. 60% d’entre elles estiment qu’officialiser une union est un plus contre 80% des hommes. Côté « officiel », l’administration ne voit en aucun cas un changement social, mais simplement l’influence d’une économie en sortie de crise qui pousse les jeunes couples à économiser et attendre un peu de recouvrir leur finance pour faire ce coûteux pas (le coût du mariage est très élevé en Corée). Mais il semblerait que la donne change réellement. Les femmes semblent en avoir marre du côté « dominant » des hommes. « Le confucianisme leur monte à la tête » révèlent certaines d’entre elles. Pour Lee Jae-Kyung par exemple, professeur à l’institut des femmes coréennes à l’Université de femmes d’Ehwa à Séoul, il faut dissuader les femmes de se marier, « la division entre les deux sexes étant aujourd’hui défavorable aux femmes ». De la même manière, la division imposée par la culture coréenne ne plaît plus. Les femmes en ont assez de se sacrifier au profit de leur « belle-famille ». Lâcher sa carrière pour entretenir ses beaux-parents et son mari ne marche plus. Ce n’est pas si étonnant de voir que la Corée du Sud se classe en dernière position parmi les pays de l’OCDE en termes de taux de natalité (1.15). Moins de mariage = Moins d’enfants, sachant qu’il « faut » être marié pour faire des enfants (sous peine d’être mal-vu par les familles). « Le risque de se faire licencier parce qu’on est enceinte existe toujours dans les PME » expliquait récemment une jeune employée coréenne. Mariage cher, manque d’amour, bébé « dangereux », éducation hors de prix. Les facteurs sont nombreux. Les aides de l’Etat n’y font rien. Ce n’est pas les 500 000 à 1 millions de wons d’aides gouvernementales qui feront changer les mœurs. Pour les femmes, la mentalité change de part et d’autres et il sera difficile de faire marche arrière…

Vous pourriez aussi aimer

7 avis

  1. SUPERBE SYNTHESE !! C'EST TOUT A FAIT CA !
    AEROSMITH, YOU ROCK !

    RépondreSupprimer
  2. Les coréens sont maccho ah bon lol.

    J'avais beaucoup de potes coréens à Dalian, et ils étaient pas du tout mais alors pas du tout maccho (rires)

    Sinon bonne synthèse.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce court résumé sur cette évolution ^^ ! Je comprends plus le phénomène maintenant...

    RépondreSupprimer
  4. Mes amies coréennes m'ont expliqué exactement la meme chose.

    RépondreSupprimer
  5. Excellent résumé de la situation, très clair, il faut avoir vécu dans le pays pour comprendre ça, car très peu de coréens/ennes veulent admettre ce phénomène

    RépondreSupprimer
  6. les coreens ont beaucoup de mariages. Wow!

    RépondreSupprimer
  7. wow, sa ces horribles
    les femmes devraient avoir plus de respect

    RépondreSupprimer