Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Invention : l'énergie solaire flottante

19 octobre

Nouvelles technologies – La Corée du Sud se dit « Green », proche de l’environnement. Du jour au lendemain, on aurait presque pu croire que la Corée était le pays le plus écologique du monde. On aurait presque pu croire que les chaebols n’étaient pas de grands pollueurs. Il ne faut pas rêver. La Corée n’a pas vraiment changé depuis début 2008 et le lancement du plan de « croissance verte » dévoilé par le président Lee Myung-Bak. Elle n’a pas changé, non. Mais elle s’est préparée. Les enveloppes n’ont cessé d’être lancées sur la table avec des millions voire des milliards de dollars à l’intérieur. Récemment, le gouvernement annonçait encore la mise à disposition d’un budget de 35.7 milliards de dollars d’ici 2015 pour le développement des énergies renouvelables. Et aujourd’hui, c’est d’invention dont nous parlons. Car la Corée du Sud qui a fait de la recherche et du développement en matière environnementale une priorité commence à sortir des innovations de ses usines. Après un petit nombre de véhicules électriques, une société coréenne a dévoilé un système de génération d’énergie solaire flottant, une première mondiale ! Cette technologie, c’est tout simplement une nouvelle solution de capter de l’énergie sans polluer, en augmentant l’efficacité énergétique et en réduisant les coûts et les dommages environnementaux. La technologie développée par Solkiss utilise une cellule photovoltaïque fixée dans un moule spécialement conçu pour tourner sur un étang ou un réservoir. Lors que la cellule capte l’énergie solaire, celle-ci commence à tourner et génère ainsi de l’électricité, suivant le soleil. Selon la société, ce nouveau système permettrait d’accroître de 30 à 40% l’efficacité énergétique en comparaison aux autres générateurs d’énergies solaires. Parallèlement, la technologie reste discrète par rapport à des panneaux photovoltaïques placés sur les toits des maisons à la campagne. Solkiss a d’ores et déjà posé une requête de droits de la propriété intellectuelle sur ce projet. Des premiers systèmes pourraient être exportés vers les pays d’Asie du Sud-est.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis