Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Nouveau premier ministre en Corée du Sud

04 octobre

Politique - Le Pays du Matin Frais tient son premier ministre. Après un été vierge de responsable du gouvernement, la Corée refait surface politiquement. Lee Myung-Bak peut respirer à nouveau. Il tient enfin une personne censée gérer son gouvernement. Kim Hwang-Sik, qui passait en fin de semaine dernière son « examen d’admission » au gouvernement, a reçu les faveurs de l’Assemblée Nationale et peut donc s’assoir à ce poste laissé vacant pendant presque deux mois (50 jours). 169 voix ont validé sa nomination, un minimum de 122 étant requis dans ces conditions. 71 ont voté contre cette nomination et 4 se sont abstenus. Il faut noter que Kim Hwang-Sik était le deuxième choix de Lee Myung-Bak pour ce poste, après que le premier choix baptisé Kim Tae-Ho ait vu sa nomination rejetée par l’Assemblée nationale. Ancien membre de la cour suprême de justice et directeur jusqu’à la semaine dernière du Conseil d’inspection et d’audit, Kim Hwang-Sik aura de nombreux dossiers à traiter les deux prochaines années : Sejong City, G20, projet des quatre rivières, accords de libre échange avec l’Union européenne et les États-Unis, etc. Avec cette nomination, Lee Myung-Bak risque une nouvelle fois de revoir quelque peu la composition de son gouvernement. Kim Sung-Hwan, son attaché pour les affaires diplomatiques et de sécurité, prendrait par exemple le poste de ministère des affaires étrangères.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis