Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (3/3)

16 septembre

Société – Pas assez de temps pour faire du sport et des exercices. Les Coréens travaillent trop et n’ont plus le temps de s’entretenir physiquement, indiquait hier Lee Kyeong-Jae du Grand Parti National, relevant les conclusions d’une enquête menée par le ministère de la culture, des sports et du tourisme : 55.2% des Coréens déclarent ne pas être en mesure de faire des exercices par manque de temps et d’emploi du temps trop chargé, un chiffre en hausse d’un point de pourcentage par rapport à 2008 et déjà bien loin des 44.2% de 2006. Pourtant, le gouvernement a dès 2004 fait des efforts pour réduire le temps de travail en passant les entreprises de plus de 1 000 employés aux 40 heures, avant de l’imposer en 2008 aux entreprises de 20 employés minimum, puis à toutes les entreprises cette année. Le rapport du ministère qui a mené l’enquête pointe le fait que la réduction à la semaine de cinq jours n’a pas poussé les Coréens a développé des activités personnelles ou familiales mais à prendre un emploi à mi-temps en plus de l’emploi à plein temps qu’ils avaient, seule solution pour couvrir les revenus nécessaires à leur foyer. En 2010, les Coréens ont travaillé en moyenne 2 193 heures dans l’année, le plus haut niveau parmi les pays de l’OCDE devant la Grèce (2 109 heures) et le Chili (2 068 heures).
M
ode – Gu Ha-Ra, jeune chanteuse de vingt ans du groupe Kara, a choisi de faire dans l’ultra-court pour le show-case prévu sur la chaîne SBS. La fin d’année annonce des promotions en tout genre pour les groupes de filles de pop coréenne qui ont mis un terme à leur tournée internationale pour cette année afin de lancer leurs nouveaux albums entre octobre et décembre.
Télécom – Ça sent le roussi chez le premier opérateur de télécommunication sud-coréen, SK Telecom. Le président Chey Tae-Won et son frère Chey Jae-Won, vice-président, sont suspectés d’avoir abusé d’une caisse noire au sein de leur groupe afin de transférer des sommes d’argent à la famille fondatrice du chaebol SK. Les procureurs en charge de l’affaire ont annoncé hier avoir mis la main sur un transfert entre Chey Jae-Won et un chirurgien plastique, ami du vice-président de SK Telecom, qui aurait permis de sortir de l’argent du groupe retransféré ensuite à Chey. Depuis juillet, les procureurs ont interdit à l’homme d’affaires de quitter le territoire. Chey Tae-Won, président du groupe, est également en ligne de mire suite à une perte de 100 milliards de wons sur de futurs investissements. La Cour de Séoul s’interroge sur les raisons de cette perte importante de la part d’un homme aussi riche que Chey Tae-Won et voit là une probable tentative de la part du président de SK Telecom de détourner de l’argent pour couvrir certaines dettes personnelles.
Emploi – L’OCDE indique dans un récent rapport sur l’état de l’emploi dans le monde que la Corée du Sud revient progressivement à son niveau d’avant la crise de 2008-2009. Sur le second trimestre 2011, le niveau du chômage est tombé à 3.4%, déjà bien loin du pic de 4.3% au première trimestre 2010 et proche du niveau de 2007 avec 3.1% en décembre. La Corée du Sud détient un taux de chômage très bas comparé aux autres pays membres de l’OCDE dont la moyenne atteint 8.2% entre avril et juin. Dans son rapport, l’OCDE analyse que les pertes d’emploi en Corée du Sud sont principalement dues à des manques de qualification et une main d’œuvre entre trop jeunes pour certains secteurs.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis