Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (2/3)

14 septembre

Séoul – La capitale sud-coréenne ne cesse de se féliciter d’accueillir toujours plus d’étrangers, que ce soit des touristes ou des expatriés. Mais qui sont les étrangers qui vivent à Séoul ? Au risque de décevoir les autorités locales, une enquête menée par la ville de Séoul révèle que les deux tiers des étrangers vivants dans la capitale sont des Chinois d’origine coréenne. Plus précisément, à fin juin 2011, 186 631 étrangers de Séoul sont Chinois-Coréens (66%), soit des personnes de nationalité chinoise mais descendants de familles coréennes. Une augmentation de 8.84% par rapport à décembre 2010 et de 12.85% par rapport à fin juin 2010. Séoul compte 281 780 étrangers, soit une hausse de 6.7% par rapport à l’an dernier à mi-année. Ces « habitants » (vivants plus de 91 jours de suite dans la ville) représentent 2.67% de la population totale de Séoul (10.57 millions d’habitants). Parmi les plus nombreux, on retrouve ensuite les Chinois (29 901), les Américains (9 999) et les Taïwanais (8 717). A fin juin, la répartition est de 98 femmes pour 100 hommes dans la capitale et des plus de 65 ans comptant désormais pour 9.92% de la population séoulienne.
Tourisme – La Corée du Sud souhaite se globaliser, être connue à l’étranger et répondre aux attentes des adeptes de sa culture. Pour cela, la ville de Séoul a choisi de répondre aux fans de K-Pop, la musique pop coréenne, et autres fans de la Corée en développant avec l’aide de deux sociétés privés des poupées aux effigies des stars locales. Comme les Etats-Unis l’ont fait avec Mickael Jackson, Britney Spears et les personnages de Star Wars, la Corée du Sud proposera à partir de septembre 2012 deux poupées : celles de Kim Yu-Na, championne de patinage artistique, et de Ryu Shi-Won, acteur-chanteur adoré au Japon. 150 millions de wons (139 600 dollars) seront dépensés dans ce projet par la ville de Séoul qui voient dans la seconde vague coréenne (Hallyu) l’opportunité de globaliser l’image du pays.
Société – La Cour Suprême de Séoul a indiqué ce lundi que le nombre de divorces concernant des couples sans enfants était en constante augmentation, avec 46% des 116 858 cas de divorces enregistrés l’année dernière. Ce ratio est passé de 39% en 2006 à 44.5% en 2009 avant d’atteindre les 46% l’an dernier. Les parents d’un enfant ayant choisi de divorcer représentaient 25.7% des divorces, les parents de deux enfants 24.3% des divorces, et les familles de trois enfants ou plus 4%. Parmi les causes du divorce, les conflits de personnes sont très largement majoritaire avec 53 032 cas, suivi des raisons économiques (14 017), de l’infidélité du partenaire (10 001) et des conflits familiaux (8 564).
Télécom – Pas de liste noire pour les mobiles d’ici la fin de l’année. C’est la conclusion qu’a tiré la commission coréenne des communications (KCC), à l’initiative du projet, suite à la demande des opérateurs locaux de repousser le projet de quelques mois. Selon les premiers éléments, le « blacklisting » sera opérationnel en mai ou juin 2012 pour les mobiles fonctionnant sur des réseaux de troisième génération. Depuis fin juin 2011, la KCC a mis en place un groupe de travail afin d’accélérer les négociations avec les trois opérateurs que sont Olleh KT, SK Telecom et LG U+. Ce système permettra de mettre un terme aux pratiques de long-terme existant entre opérateurs et fabricants de téléphones et devrait également pousser à une diminution des prix des téléphones.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis