22 nov. 2011

Corée du Sud : le pays en 2040

Société – Que sera la Corée du Sud en 2040 ? Au regard de son évolution aussi rapide que l’éclair entre la fin de la guerre de Corée (1953) et aujourd’hui, soit une petite soixantaine d’années, il est intéressant de se pencher sur l’avenir et sur ce quoi se feront les trente prochaines années. C’est ce qu’a souhaité faire l’institut de la culture hybride de l’Université Sungkyunkwan en remettant un rapport au gouvernement intitulé « La Qualité de Vie des Coréens en 2040 », sur la demande du ministère de la stratégie et des finances.

Un Coréen vivra par e
xemple presque dix ans de plus qu’à l’heure actuelle, l’espérance de vie passant de 80.1 en 2008 à 89.38 en 2040. Son pouvoir d’achat se démultipliera par un PIB par habitant passant de 17 175 dollars en 2009 à 38 408 dollars dans trente ans, à condition que la Corée du Sud poursuive tout ce temps en misant sur ses moteurs de croissance basés sur l’innovation et si le pays continue d’ouvrir ses portes au reste du monde. Le nombre de bébé par femmes âgées de 15 à 49 ans ne bondira par contre pas des masses, de 1.15 en 2009 à 1.42 en 2040. Avec une espérance de vie plus longue viendra s’ajouter un temps de loisirs plus important, de 4,8 heures par jour à l’heure actuelle à 5.87 heures en 2040. Selon ce rapport, l’éducation devrait connaître une remise en question, les dépenses en scolarité chutant de 5% du budget des dépenses privées à 3.95%.

Concernant Internet, le pays le plus connecté du monde devrait poursuivre sur cette lancée dans une trentaine d’année, les chercheurs prédisant qu’un Coréen passera 113 minutes par jour connecté, soit 33 minutes de plus qu’en 2008. Les appels sur appareils mobiles seront également plus longs et doubleront, de 15 minutes en moyenne en 2009 à 31 minutes en 2040.

Mais la vie des Coréens ne sera pas si rose non plus. Le taux de chômage des plus jeunes (15-20 ans) pourrait atteindre les 8.62% contre 7% l’an dernier, les diplômés rencontrant toujours plus de difficultés à trouver un job, malgré de nombreux départs à la retraite dans les années qui viennent. Le mariage ne sera plus aussi
important qu’il ne l’est aujourd’hui, 40.7% des Coréens estimant que le mariage est essentiel dans la vie, contre 56.6% aujourd’hui. Et quand il s’agit de supporter financièrement les parents, le taux chute considérablement, de 40% en 2008 à 19.2% en 2040. Plus le temps passe et plus les valeurs confucéennes disparaissent. Reste à savoir si le pays saura se trouver de nouvelles valeurs pour avancer sur de bonnes bases…

1 avis:

  1. Ce qui serait intéressant aussi ce serait de relire des rapports de 1980 sur la qualité de vie des Coréens en 2010. Les instituts produisent toujours des prévisions basées sur on ne sait pas trop quoi, mais on ne prend jamais le temps de regarder des années plus tard si cela s'est avéré (au moins a peu près) comme prévu. Moi je lirai çà sans y accorder trop de crédit (comme la plupart des prévisions de vente à 2 ans, d'évolution du marché à 10 ans).

    RépondreSupprimer