Corée du Sud : Google aime bien la Corée

8.11.11

Internet – Alors qu’Apple devrait lancer son iPhone 4S dans les jours qui viennent (le 11 novembre chez l’opérateur SK Telecom vraisemblablement), Eric Schmidt, le grand patron de Google, a décidé de rendre une petite visite à ses partenaires sud-coréens et de faire un peu de lobbying auprès du gouvernement local. Schmidt a ainsi rencontré le président Lee Myung-Bak hier afin d’évoquer le développement du marché du logiciel en Corée du Sud et les possibles partenariats que la firme américaine pourrait même en place afin de supporter le plan de « promotion de la Corée autour du globe », autrement dit le projet « Korea Go Global ». Pour cela, Google devrait sélectionner un certain nombre de projets qui pourraient permettre de booster l’industrie du logiciel en Corée afin de les financer avec un fonds de développement et de les supporter avec un centre de monitoring.

De la même manière, dans le cadre du développement de l’image de la Corée, Google a promis de supporter la vague coréenne. La « hallyu », symbolisée par les groupes de K-Pop (musique pop coréenne), aura davantage d’opportunités de développement grâce au portail Youtube. Une chaîne spéciale K-Pop devrait donc voir le jour sur Youtube dans les prochains mois, une volonté montrée par le président Lee Myung-Bak en personne. « Nous sommes très engagés envers la Corée » a confié Schmidt aux reporters présents sur place.

Un drôle d’engagement qui ne semble pas arriver par hasard. Une multitude de facteurs peut être reliée à cette visite de Schmidt : [1] Google serait sur les rangs pour racheter le deuxième portail Internet en Corée, Daum Communications. Un petit tour chez la Korea Communications Commission (vous savez, cette organisation qui met des bâtons dans les roues d’Apple lors que la firme à la pomme souhaite lancer de nouveaux produits dans la péninsule) pour soutenir que la plateforme Androïd est bien mieux que la plateforme Microsoft, dans le cadre du rachat de Daum. [2] Schmidt fait ce déplacement alors que Motorola, dont Google a acquis la branche Mobility pour 12,5 milliards de dollars en août dernier, remporte son jugement face à Apple en Allemagne permettant d’interdire les ventes de certains iPhone et iPad. [3] Dans quatre jours, l’iPhone 4S devrait arriver sur les rayons des opérateurs sud-coréens.

Du coup, Schmidt fait le tour des trois opérateurs, SK Telecom, KT et LG U+. Google remercie SKT pour avoir développé rapidement le marché des appareils sous Androïd et l’opérateur compte coopérer davantage avec la firme américaine sur les réseaux sociaux et le commerce mobile. Idem avec KT et LG U+ qui planchent sur une technologie de portefeuille électronique et le NFC, la communication en champ proche qui permet d’échanger des informations entre appareils sans-fil à une distance de 10cm, idéal pour le RFID. [4] Schmidt rencontre aujourd’hui le vice-président de Samsung Electronics et un représentant de chez LG Electronics. Cette deuxième visite dans la péninsule après celle de 2007 prend une toute autre envergure et la Corée du Sud pourrait bien jouer de ses relations avec Google pour créer une nouvelle méga-firme digne d’Apple, avec la technologie du hardware sud-coréenne et les innovations en software pour Google.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis