Quoi de neuf en Corée du Sud ?

22.11.11

Emploi : le népotisme tendance – Près de 60% des embauches se feraient grâce à des relations personnelles en Corée selon l’institut coréen du travail qui a mené une enquête entre 2003 et 2007. 56.4% des personnes interrogées ayant trouvé un emploi (sur un total de 6 165 personnes) ont utilisé des relations personnelles et n’ont en rien été recrutées suite à un processus naturel de sélection. Les amis et membres de la famille sont les premières relations à donner un coup de main (37%), suivi de simples connaissances (7.8%) et de contacts professionnels (7.9%). Pour trouver un emploi, Internet et les publicités pour des emplois sont les mieux placés (17.7% et 11.7%).

Mode : Les wondergirls, le retour – Le retour sur les scènes coréennes le temps d’un gros mois du groupe Wonder Girls ne passe pas inaperçu. Sur une chorégraphie proche de celles de Beyonce (même chorégraphe pour leur titre phare de leur dernier album), les journaux people n’arrêtent pas de faire leur Une avec les gambettes des jeunes chanteuses membres du groupe.

Santé : les séniors dépressifs – La fondation pour la santé à Séoul révèle suite à une enquête menée auprès de 1 590 personnes âgées de plus de 60 ans que 41% des séniors coréens sont dépressifs ou pourraient le devenir rapidement. 20% des interrogés avouent ne pas avoir d’amis ou de membres de la famille assez proche et près de 14% indiquent qu’ils ne voient plus leurs enfants. Le taux d’emploi des 60-64 ans est de 37.7% et pour les 65-69 ans de 26.2%.

S
écurité : nouveau gaz pour la police – Les gaz utilisés pour disperser des manifestants vont être remplacés par de nouveaux produits, a annoncé l’agence nationale de police, alors que des enquêtes récentes révèlent des composants dangereux pour la santé dans les gaz utilisés jusqu’à présent (et pendant plus de trente ans). Le gaz CS sera ainsi remplacé par le PAVA (pelargonic acid vanillylamide), un produit moins violent qui ne présente pas de risques pour la santé. Le gaz CS, utilisé par les polices anti-émeutes autour du globe avec des lances à eau ou des hélicoptères-bombardiers, faisait pleurer et provoquait des douleurs oculaires, du visage et des voies respiratoires.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis