Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Corée du Sud : il fait bon respirer à Séoul

26 décembre

Environnement – Le gouvernement métropolitain de Séoul peut être fier de son bilan 2011 en termes de qualité de l’air. La qualité de l’air dans la capitale a été au même niveau que la qualité de l’air sur l’île de Jeju, au Sud-Ouest de la péninsule, pendant 202 jours cette année. Au cours du printemps, période à laquelle les sables jaunes viennent polluer l’air séoulien, la concentration de particules a malgré les pics enregistrée un niveau bas. Sur l’année, il atteint une moyenne de 47 microgrammes par mètre cube, le plus bas niveau depuis 1995, date à laquelle la ville a commencé à mesurer la qualité de l’air. A l’époque, la concentration atteignait 78 microgrammes par mètre cube.

Par « qualité de l’air identique à celle de Jeju », le gouvernement local entend un niveau de pollution inférieur à 45 microgrammes par mètre cube dans l’air, soit un niveau atteint pendant 202 jours, neuf jours de plus qu’en 2010. A la division environnementale de la mairie, on se félicite de ce résultat : « Nous devons poursuivre nos efforts afin de ressembler davantage aux grandes villes internationales comme Tokyo et Paris ». Qui dit moins de pollution, dit plus de visibilité. La visibilité à plus de 20 kilomètres est passée de 140 jours en 2010 à 196 jours cette année.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis