Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Corée du Sud : ça sent le sapin

08 décembre

Société – Dans cinq petites années, la population en âge de travailler atteindra son plus haut niveau de tous les temps, avant de commencer un déclin qui s’annonce long...très long. En 2016, le nombre d’actifs entre 15 et 64 ans tapera les 37,04 millions de Coréens, soit exactement 72.9% de la population totale. L’un des problèmes majeurs de la Corée, à savoir le vieillissement de la population, approche a grand pas, et les mesures gouvernementales tardent à apparaitre. Selon le rapport du gouvernement rendu public hier, la population chutera de presque 12 millions de personnes d’ici a 2050 (54.5% de la population). D’ici 2060, le bureau des statistiques prévoit une population en âge de travailler inférieure à la population totale sud-coréenne (49.7% à 21,84 millions de personnes), une situation qui posera forcement problème avec un manque évident de jeunes pour couvrir les retraites des plus vieux.

Car la population totale, si elle atteint son plus haut niveau en 2030 avec 52,16 millions d’habitants (49,41 millions actuellement), elle sera en chute libre les années suivantes pour s’écraser à 43,96 millions en 2060. Selon le rapport, les plus de 65 ans commenceront à être en surnombre par rapport aux moins de 14 ans d’ici 2017 seulement, avant de les doubler en 2030 et d’être quatre fois plus nombreux en 2060 (pour un jeune de moins de 14 ans, quatre seniors de plus de 65 ans !). Le directeur de la division “population et société” au sein du bureau des statistiques est clair : « 2060 sera année charnière : 10 personnes en âge de travailler supporteront 10 seniors et jeunes, plus exactement 8 seniors et 2 enfants ».

En 2010, les plus de 65 ans ne représentaient que 10% de la population, un chiffre qui sera multiplié par 4 d’ici 2060. Entre 2020 et 2028, la population en âge de travailler va chaque année chuter de 300 000 personnes, période a laquelle le fameux baby boom entrera dans l’air du papy boom. Pour les spécialistes et les économistes, il ne fait nul doute que la situation en Corée d’ici une dizaine d’années sera bien plus inquiétante que la crise économique et financière qui frappe actuellement la planète. Les questions des pensions de retraite et des coûts de santé ne pourront plus être évitées d’ici quelques années. Malgré des mesures plutôt efficace pour relancer un taux de natalité bien trop bas pour une économie aussi développée (1.22 enfant par femme en 2010 contre une moyenne de 1.71 dans l’ OCDE), le gouvernement va devoir être créatif pour supporter son économie et sera bien obligé de revoir les conditions de travail des actifs afin de couvrir les plus anciens.

Vous pourriez aussi aimer

0 avis