Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Corée du Sud : le fléau du 21e siècle

30 décembre

Santé – L’histoire moderne de l’humanité compose avec les fléaux : le sida, la peste, la famine, la lèpre, le choléra, le paludisme, etc. Les craintes du virus H1N1 ces dernières années faisaient craindre les plus grands scientifiques du monde entier. Mais aujourd’hui, si un fléau s’abat sur le monde, il se pourrait bien que cela ne soit pas dû à un virus, mais à une bactérie. Et ce fléau porte tout simplement le nom de cancer. Depuis une dizaine d’années, le nombre de personnes atteintes de cancer dans nos propres entourages a explosé. C’est un fait. Et cette progression inquiète la Corée du Sud. Le centre national de la cancérologie qui a publié son rapport annuel hier déclare qu’un coréen sur trois aura la malchance d’avoir un cancer au cours de sa vie.

Entre 1999 et 2009, le nombre de cancéreux à quasiment doubler : 101 032 en 1999 pour 192 561 en 2009, soit une augmentation de +90.6%. Les femmes sont les plus concernées avec une augmentation moyenne de 5.5% chaque année contre 1.6% pour les hommes. A janvier 2010, le nombre de personnes ayant un cancer ou ayant été soigné d’un cancer atteint le chiffre de 808 503. Pour le centre de cancérologie, un Coréen qui atteint l’âge maximale de l’espérance de vie moyen, à savoir 81 ans, à 36.2% de probabilité d’être atteint d’un cancer.

Pour les hommes, cela porterait sur le cancer de l’estomac, le cancer colorectal, du poumon, du foie et de la prostate. Pour les femmes, le cancer de la thyroïde vient en première position, suivi du cancer du sein, le colorectal, l’estomac et le poumon. Si le rythme de vie et les habitudes alimentaires sont les principales causes du cancer en Corée, le centre de cancérologie précise également que le cancer est de plus en plus « soignable ». Les patients coréens ont ainsi 62% de chance de vivre plus de cinq ans après avoir été diagnostiqués et traités d’un cancer. Depuis 2000, le gouvernement agit également dans la lutte contre le cancer en offrant gratuitement un check-up complet porté sur le cancer aux patients de plus de 40 ans. Le cancer reste la première cause de décès en Corée.

Vous pourriez aussi aimer

1 avis

  1. Merci pour ce post. Par contre, le cancer n'est pas une bactérie. C'est une prolifération anormale de cellules déficientes au sein d'un tissu cellulaire normal.
    Des cellules du corps se développent de façon anormale, mais ce ne sont pas des bactéries. Bien à vous.

    RépondreSupprimer