Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

Quoi de neuf en Corée du Sud ? (1/3)

16 mars

Séoul – L’inquiétude monte du côté de l’archipel nippon où les alertes s’enchaînent du côté de Fukushima, une catastrophe qui retient bien évidemment les japonais chez eux et qui, de fait, réduit considérablement le tourisme en Corée du Sud, les rues de Myeong-dong étant de plus en plus vide au fil des départs des Japonais arrivés il y a quelques jours, une conséquence qui devrait faire oublier l’objectif des 3 millions de touristes japonais en Corée, résultat atteint sur les deux dernières années pour une part de 34.3% de nippons dans la péninsule en 2010.
Automobile – Le Korando C fut un premier signe du retour de la marque Ssangyong sur le devant de la scène, la conférence de presse de Mahindra & Mahindra, le nouveau propriétaire indien de la marque, opérée hier par les responsables du groupe, en est un autre, le constructeur annonçant que son propriétaire investirait pas moins de 240 milliards de wons (212 millions de dollars) afin de développer de nouveaux véhicules et redorer l’image de la marque, une annonce qui tombe au lendemain de la confirmation de la reprise du groupe par la cour de Séoul.
Football – Afin de préparer son équipe lors des matchs amicaux prévus contre le Honduras et le Monténégro, le sélectionneur des Guerriers Taeguk a appelé cinq nouveaux joueurs parmi les 27 sélectionnés pour ces rencontres, à savoir le gardien Ha Kang-Jin et le défenseur Kim Sung-Hwan qui évoluent dans le club Seongnam Chunma, le milieu de terrain Kim Tae-Hwan du FC Séoul, l’attaquant des Pohang Steelers Cho Chan-Ho, et le buteur Park Gi-Dong de Gwangju FC, une nouvelle garde qui aura pour objectif de faire oublier la retraite internationale du capitaine Park Ji-Sung (Manchester United).
Culture – Dans le cadre de la « Hangeul Zone », projet lancé par le gouvernement métropolitain de Séoul qui a pour objectif de créer une zone de promotion de l’alphabet où seul le coréen sera utilisé sur 470 000 mètres carrés de Gyeongbukgung et la rue Sejong, un groupe de 11 172 citoyens coréens et résidents étrangers vont être invités personnellement à venir au Sejongno Park écrire une lettre de l’alphabet coréen sur les 11 172 pavés.

Vous pourriez aussi aimer

1 avis

  1. Jay Encoriencompri16 mars 2011 à 12:26

    je sais pas quoi penser de la hangeul zone.
    qui est la cible?
    quel est le message?

    Cible:
    le coreen? il utilise deja le hangeul.
    L'expat? Il s'en fout soit il l'utilise soit il peut s'en passer
    Le touriste? Il y a déjà du coréen partout je crois qu'il a compris que ct l'alphabet du pays...
    En plus il va être super content quand il sera paume dans une zone touristique et qu'il pourra pas comprendre quoi que ce soit.

    RépondreSupprimer